École Héméra

École de Sorcellerie
Inscrivez-vous avec un Prénom et un Nom !!!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mélodie Parker

Aller en bas 
AuteurMessage
Mélodie Parker
Élève de Saevitia - Deuxième année
avatar

Nombre de messages : 69
Race : Apprentie Shinigami Inférieur
Âge : 17 ans

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Mélodie Parker   Jeu 10 Nov 2005 - 19:50

Nom : Parker.

Prénom : Mélodie.

Âge : 17 ans.

Origine : Etats-Uniennes.

Race : Apprentie Shinigami Inférieure (Humaine auparavant). Officiellement, elle ne l’est pas vraiment encore. Sa force spirituelle (enfin, celle de la Tarutama) est associée à l’air.


Histoire : A 12 ans, Mélodie était une jeune fille tout a fait normal. Vivant chez sa grand-mère parce que ses parents étaient morts lorsqu’elle était toute petite, elle aurait pu être tout de même « la fille la plus heureuse de l’univers » si n’avait pas existé un grave problème : elle avait une tumeur à la gorge, mais refusait une opération qui risquait de lui faire perdre sa voix.
Mais un jour, deux démons de la mort, des shinigami, Train et Lia, apparurent dans sa vie. Leur rôle, d’après ce qu’elle comprit, était de surveiller que rien n’accélère ou ne retarde une mort programmée d’avance ; Mélodie devait mourir dans un an, leur tâche étant de récupérer son âme au moment fatidique. Et normalement, elle ne devait pas pouvoir les voir ; ils ne comprenaient pas pourquoi et comment une gamine arrivait à les voir, alors qu’ils restaient invisibles pour (normalement) tous les humains, une petite partie des anges et la grande majorité des démons. Problème demeurant inexpliqué, mais, après tout, il existait quelques rares humains qui pouvaient les voir. La question ne fut donc pas longuement débattue.
Lia était shinigami depuis plus de six cents ans, mais Train seulement depuis 13 ans, et était en quelques sortes encore un shinigami à l’essai, sous la tutelle de Lia, « amoureuse » non-réciproquement de lui.
Les mois s’écoulèrent donc dans une véritable bonne humeur, malgré les premières réticences de Lia à « devenir amie avec une humaine » ; mais, au fond, leurs caractères joviales s’accordaient bien. L’année presque écoulée, les deux shinigami s’aperçurent qu’ils partageaient maintenant une sorte de lien avec Mélodie, et ne supportèrent plus l’idée que son âme disparaisse. Ils trouvèrent finalement un arrangement avec leurs supérieurs hiérarchiques : Mélodie deviendrait elle-aussi une shinigami sous la charge de Lia, et les accompagnerait dans leurs tâches. Son âme resterait présente avec son corps d’origine (Elle resterait donc visible pour les humains), mais elle « mourrait » officiellement, quittant son monde humain et les personnes qu’elle avait côtoyées.
On ne leur imposa qu’une seule condition : Train devait aller chercher une pierre, gardée jalousement depuis des centaines d’années parmi les shinigami : la Tarutama (Pierre d’abondance), une pierre montée sur un collier ayant selon une certaine légende le pouvoir d’exaucer les vœux ; une fois enfilé, le collier ne pourrait être enlevé qu’à la mort, formant ainsi une sorte de serment, d’engagement inviolable.
Durant deux ans, elle les accompagna et vécut avec eux, tandis qu’ils guidaient les âmes des défunts vers un lieu de repos. Une étrange personne réclama alors de la voir : Lacus, une recluse, comme la qualifiait Train. Lia lui expliqua que beaucoup considéraient Lacus comme une shinigami (Ce qui était pourtant loin d’être le cas), car elle ne craignait pas la mort ; depuis plus d’une dizaine d’année, elle avait créé un monde où aucun véritable shinigami ne pouvait pénétrer, où la mort était inexistante. Et où de plus en plus de gens se concentraient, échappant ainsi aux « règles ». Moins d’une centaine, mais il y avait tout de même mesure à s’inquiéter.
Mélodie resta environ un an dans son monde, et pourtant, il ne s’écoula que quelques jours dans le monde qu’elle connaissait ; durant cette année, Lacus entretint ses pouvoirs de shinigami, lui apprit leur existence et à les dominer ; elle lui apprit à faire de l’air sa spécialité.
Une fois revenue, les choses recommencèrent, ordinairement, mais peu à peu, elle eut de plus en plus la sensation d’être observée. Et puis, pourquoi est-ce qu’elle n’arrivait à se souvenir d’aucun de ses rêves… il en restait juste des impressions, des impressions qui ne la rassuraient pas.
Le danger finit par se concrétiser abruptement ; régulièrement, le groupe fut attaqué par des Hollows ; Lia les définit comme des âmes humaines infestées, remplies de regrets parce délaissés par leurs proches, qui prenaient la forme d’ « ombres » épaisses (ou des apparences relativement effrayantes, au moins), et s’attaquaient depuis toujours aux shinigami. Certaines équipes s’occupaient de les éradiquer (tandis que les mosca les purifiaient), mais ce n’était pas leur rôle présent. Il était juste improbable que des Hollows s’attaquent directement à eux, parce que leur puissance n’était pas vraiment élevée.
Train et Lia eurent un nouveau sujet d’inquiétude : dans quelque jours devait se tenir la réunion annuelle des shinigami (durant trois jours), et Mélodie, comme les années précédentes, n’était pas autorisée à venir : elle devrait donc rester seule durant ce laps de temps.
La jeune fille s’en doutait, mais le redoutait également ; elle fut attaquée durant leur absence, et bien davantage qu’à l’accoutumée.
Des instants qui suivirent, elle n’a pas vraiment de souvenirs. Juste un escalier qu’elle gravissait, parce que, à l’intérieur, le danger était moindre. Elle avait mal au bras, aussi, parce qu’elle s’était mal réceptionnée. Et puis, une fois arrivée en haut, plus rien.

Lorsqu’elle se réveilla, dans un hôpital, il y avait deux voix qui discutaient. Un peu vivement, d’ailleurs. Et puis une fille qui se pencha par-dessus elle, lui sourit, avant de se faire attraper l’épaule et tirer en arrière. Les voix reprirent. Train et Lia ne tardèrent pas à venir, et, là encore, une chose étrange se produisit : Mèna pouvait voir les shinigami, et possédait une pierre semblable à Mélodie, qu’elle nomma la Chigaeshi no tama ; la confusion régna un bon moment avant les explications, si long qu’elle préféra s’endormir.
Train et Lia décidèrent finalement de permettre à Lantys de les voir, et de se réunir tout les cinq pour trouver des réponses à de nombreuses questions qui se posaient. Comme bon nombre de questions restaient non résolus, que Mèna et Mélodie s’entendaient plus que bien, ils décidèrent de faire vie commune pendant « un moment », ce malgré la réticence de Lantys qui avait présenté les shinigami comme des « kamis malfaisants ».
Ce fut le début d’une longue descente entre les rapports de Train et de la « petite princesse ». Parce qu’il ne croyait pas dans sa version des faits, parce qu’il disait qu’elle avait fait quelque chose qu’il ne fallait pas, parce qu’il ne l’écoutait pas, parce que ce qui était important à ses yeux lui semblait dérisoire, parce qu’ils se fâchaient de plus en plus, que son caractère se renfermait peu à peu, tout cela permit de créer un climat « légèrement tendu » sur le groupe. Et parce que les crises se multiplièrent et qu’elle finit par se réveiller sans savoir pourquoi ils n’étaient pas là, le pont qui les liait se brisa, remplacé par l’ignorance de Mélodie et les commentaires de Train, comme s’il cherchait à attirer son attention. Tout dérapait, inexorablement, comme elle le souhaitait : parce que les personnes qui lui étaient chères étaient toujours les premières à disparaître, parce qu’elle faisait toujours la mauvaise chose, parce qu’en étant gentil, on était toujours vulnérable et qu’on affaiblissait toujours les autres. Parce que ce rêve où Train et elle se souriaient avant qu’il ne la pousse sur le côté et tombe au milieu d’une flaque rouge paraissait trop réel. Parce que celui où Lia s’interposait face à une masse sombre avant de disparaître, comme si elle n’avait jamais existé, paraissait trop vivant. Si elle ne voulait pas que tout arrive un jour, elle n’avait qu’à ne plus jamais sourire à Train. Rien ne se produirait dans ce cas, forcément.

Mélodie n’avait jamais reçu une éducation pour sa « nouvelle » vie, et faisait souvent exploser des choses, ou commettant des actes irréparables. Lorsque Mèna affirma qu’un de ses rêves lui indiquait d’un des Tôkusa no kandakara se trouvait aux alentours de cet endroit, Train et Lia eurent la bonne idée de proposer que Mélodie s’y rende avec Mèna, puisque, même pour les shinigami, elle constituait un cas à part, pas forcément bien vu. Pendant ce temps, quelques personnes auraient la merveilleuse pensée d’essayer de mettre un peu de plomb dans le crâne de Lia, et de dociliser Train (Et puis, le discipliner un peu, aussi). Et d’en faire quelque chose, si possible.
Elle n’a pas rencontré grand monde : Jei’, Derek, Smetanka, Nahat, Zabella et Miako. Cette dernière l’a désappointée en se montrant trop familière (Principalement à cause du diminutif « Mélo » qui valait plusieurs coups de pieds à Train lorsqu’il avait la désagréable manie de l’appeler comme ça. Enfin, ‘pas pire que « Petite Princesse »), lui laissant l’impression qu’elle a dû se relâcher et être trop gentille. Donc, aucune chance pour que ce type de situation se reproduise.


Caractère : Auparavant très joyeuse, positive, son caractère s’est peu à peu renfermé ces dernières années. Elle a considéré Lacus comme un modèle (Et, inconsciemment comme la présence maternelle qu’il lui manquait) et a été profondément blessée par sa « disparition ». A partir de ce moment, son caractère a commencé à déraper, perdant tout du côté « gentil », docile, naïf, calme et apaisant qu’elle avait auparavant, comme si « elle » cherchait à se protéger.
Pas vraiment de copinage ni de sourires dispensés à tout va. La chaleur-moiteur quotidienne l’énerve, l’absence de visages connus l’énerve, certaines voix l’énervent, les préoccupations débiles des élèves l’énervent, les goûts vestimentaires de certains l’énervent, et le fait de sentir son énervement s’accumuler l’énerve encore plus. Et le fait de se dire qu’il faut cacher cet énervement aussi. Irritable, donc, même si elle le cache (puisque de savoir qu’elle n’est pas capable de rester maître d’elle-même a également tendance à la mettre hors d’elle ; donc, quand elle s’énerve, c’est pour un bon moment ^^,). Le tout lui donne régulièrement mal à la tête mais elle s’habitue. Globalement, elle n’aime pas l’école. Tant pour l’endroit que pour les gens qui sont à l’intérieur.


Physique : De taille normal, elle a des cheveux noirs au reflets bleus, et des yeux changeant de légèrement de couleur... En général, ils sont bleus mais peuvent prendre des teintes jaunes ou rouges. On suppose que tout dépend de son humeur générale ; grosso modo, ils sont la plupart du temps bleus, rouges lorsqu’elle est en colère et jaunes en périodes de jalousie ou de frustration. Elle possède une très belle voix, contrôlée lorsqu'elle chante, et aimait beaucoup chanter d'ailleurs. Son corps est souple, agile, parce qu'elle faisait de la GRS (principalement le ruban) et a plus ou moins continué au cours des ans. En tout cas, elle fait régulièrement des exercices d'assouplissement.
Elle a encore maigri (parce que le principe de devoir tout le temps choisir son menu ne lui plaît pas, alors elle mange encore moins, mais aussi parce qu’elle a grandi). Ses cheveux sont maintenant un peu plus ondulés qu’avant, et ont eux aussi pris quelques centimètres. Parce que les choses ayant tendance à l’exaspérer lui sont trop nombreuses, son regard est définitivement devenu froid, perçant, cachant toute marque de sympathie (dans l’hypothétique cas où elle en éprouverait en face d’un(e) inconnu(e)). Si l’on pouvait la considérer comme « mignonne » depuis ses douze ans, l’affinement de ses traits ne fait que l’embellir, même avec ses expressions glaciales.

Poste dans l'école : élève.

Amours/ami(e)s : Elle protège Mèna a sa manière, en restant à proximité. C’est une des dernières personnes à laquelle elle est véritablement attachée, sans trop savoir pourquoi, plus poussée par « son » instinct qu’autre chose (et aussi parce qu’elle est un peu un miroir de ce qu’elle était avant ; sans vouloir non plus redevenir « vulnérable », elle est aussi attirée qu’un insecte par de la lumière).
Train, shinigami, s’est vite lié « d’amitié » (Leur relation était un peu plus complexe que ça. Ils « avaient besoin » l’un de l’autre : Train parce qu’il cherchait à (se) prouver que quelqu’un avait besoin de lui, et elle parce qu’elle désirait de l’aide et la présence de quelqu’un qui ne partirait pas) avec elle ; il en est de même pour Lia, son associée et éducatrice ; leurs rapports s’étaient toutefois déjà dégradés avant qu’ils ne se séparent temporairement (Par la faute de chacun, au fond, mais principalement celle de Mélodie dans sa volonté de les éloigner d’elle pour pas qu’il ne leur arrive quelque chose). Elle respecte Lantys, sans pour autant avoir jamais été particulièrement proche de lui ; mais comme il était sûr de lui, responsable, et n’avait pas un comportement particulièrement joyeux, il la calmait un peu par sa présence. Elle n’a pas vraiment de personnes qu’elle « déteste », sinon Marek, par instinct.
Pas amis, et ça lui convient bien (comme « les élèves » l’énervent). Le mot « amour » est à proscrire en sa présence Mr. Green.

Qualités : Sérieuse, attentive, semble suivre un chemin bien précis et sans s’en détourner, pas envahissante ni collante, prudente, sait se défendre. On peut lui confier une tâche en ayant la certitude qu’elle fera tout son possible pour l’accomplir, si ladite tâche représente véritablement quelque chose pour elle. Elle protège discrètement les gens qu’elle apprécie (même si elle préférerait vomir plutôt que de l’admettre ^^), pas forcément de la manière la plus directe qui soit (L’attitude renfermée et violente envers Train, la tendance à ignorer Lia) pense en général pour deux ou trois.

Défauts : On a souvent l'impression qu’elle agit sans être elle-même, comme si elle cherchait à s’éloigner de ce qu’elle est. Elle est assez mystérieuse, totalement renfermée tant au niveau du caractère qu’à celui de son visage, a des tendances asociales, et fait rarement confiance à quelqu’un. S’isolant rapidement, elle généralise vite et arrive très facilement à se persuader qu’elle déteste bon nombre de choses. Elle est très méfiante, farouche, parfois trop instinctive, et l’on peut parfois retrouver l’attitude d’un animal sauvage. Un peu trop compliquée pour que les personnes représentant quelque chose pour elle puisse comprendre pourquoi elle fonctionne comme elle le fait, mais elle veut que les choses soient ainsi.
En colère, elle est incontrôlable et particulièrement violente (Enfin, ça dépend sur qui ^^,), quitte à ce qu’elle s’auto-fasse du mal sans s’en rendre compte sur le coup.
Pas forcément agressive, mais au moins franchement froide avec ceux qui tentent de l’approcher ou qui se montrent excessivement familiers.

Signe(s) particulier(s) : Son collier, le Tarutama (Pierre des vœux, qui « substitue quelque chose de manquant » ; on appelle le collier ainsi, mais, en vérité, c’est la pierre qui l'on désigne. . Le « collier » en lui-même n’est qu’un simple cordon, rendu indestructible une fois porté) de nature inconnue, qui a la forme d’une griffe percée (comme n’importe quelle magatama, qu’elle fasse parti des Dix Dons Célestes ou pas. Les magatamas, relativement répandues, font ordinairement office de porte-bonheurs, plus ou moins puissants selon le kami qui les habite). Elle le portera jusqu’à sa mort.

Animal de compagnie : Iryssa, un chat de Somali qui lui a été offert par Lantys dans une situation relativement chaotique (et aussitôt accepté puisqu’il a eu le réflexe de donner un coup de griffe sur la joue de Train lorsqu’il l’a saisi par la peau du cou).


Dernière édition par le Mer 30 Aoû 2006 - 17:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mélodie Parker
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mélodie éternelle [libre]
» Vent calme et mélodie douce
» [Elève - Armée de Dumbledore] Alix Parker (Avril Lavigne/Négociable) ~ 5e année Gryffondor
» Alba parker
» Nate Parker (gryf)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
École Héméra :: Important et Hors-Sujet :: Présentation des Personnages :: Personnages "À Confirmer" :: Élèves de Saevitia "À Confirmer"-
Sauter vers: