École Héméra

École de Sorcellerie
Inscrivez-vous avec un Prénom et un Nom !!!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Renatus Amadeo Argento

Aller en bas 
AuteurMessage
Amadeo Argento
Préfet de Remissus - Première année
Préfet de Remissus - Première année
avatar

Nombre de messages : 99
Race : Démon
Âge : 18
Origine(s) : Mataaa

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Renatus Amadeo Argento   Mer 15 Fév 2006 - 12:08

Nom : Argento

Prénom : Renatus Amadeo

Âge : 17 ans

Race : Démon (ou encore humain, mais le devenant progressivement).

Origines : Italien

Histoire : Renatus naquit en 1510 dans le sud de l’Italie d’un homme de haute naissance et d’une esclave. Esclave lui-même, il bénéficia cependant d’une bonne éducation de par son statut de bâtard. Cependant, à la mort de son maître il fut vendu par son demi-frère. Il avait alors sept ans, savait lire, écrire, connaissait l’italien et l’anglais, et avait quelques notions de latin et de musique, discipline où il avait une certaine facilité d’apprentissage.
Il fut séparé de sa mère qui fut rachetée par un Napolitain et fut lui-même racheté par un Florentin de passage. Ce dernier adopta l’enfant et lui donna la même éducation qu’à son nouveau frère, un garçon de 16 ans, Marius, qui lui ressemblait comme... un frère. Le nouveau maître de Renatus, Silvio Argento, était un humaniste, notoirement épicurien avec une réputation d’original. Il pensait que si les langues ‘nobles’ comme le grec et le latin étaient utiles pour se cultiver, les langues vivantes étaient essentielles. De plus il privilégiait autant la culture artistique que purement cérébrale. Le petit Renatus vit donc s’ajoutait à son cursus l’enseignement de divers instruments, des techniques picturales, de la sculpture, de l’anglais, du français, du grec, du grec ancien, du latin, et de certaines matières scientifiques comme la physique et les sciences naturelles (cet enseignement là était peu développé par rapport aux autres). Il bénéficia de plus dès son adolescence des faveurs de son maître, qui aimait son esprit et sa beauté. Cela ne l’embêtait pas, loin de là, car il y prenait lui-même un certain plaisir, même s’il comprit rapidement que Silvio ne l’avait racheté que dans ce but, et se demanda s’il n’était qu’un jouet sexuel, et si Marius ne l’avait pas été avant lui.
Alors qu’il avait seize ans, une grande épidémie de peste ravagea Florence, et Renatus y succomba. Il comprit durant son agonie que son maître l’aimait réellement, car celui-ci resta de longues heures près de lui, au risque de se faire lui-même contaminer. Il ne sait pas très bien ce qu’il s’est passé par la suite. Puis un ange aux ailes noires lui apparut. Il lui dit certaines choses dont Renatus n’a aucun souvenir, rien de précis, seulement une image et des impressions, comme celle d’avoir une mission et d’être une sorte d’élu.
Renatus retomba dans l’inconscience totale, et à son réveil il se trouva à l’endroit de sa mort, dans le palais de son maître, aujourd’hui transformé en bâtiment administratif. Il se dépêcha d’en sortir, car il portait une chemise de nuit blanche qui dans n’importe quelle époque aurait paru incongrue selon lui. Une chance pour lui, il commençait à faire sombre, les rues étaient peu empruntées. Il marcha comme cela cinq minutes. Il comprit rapidement qu’il se trouvait soit dans un autre monde complètement fou, soit dans une autre époque complètement folle. C’était quoi ces objets aux couleurs vives qui glissaient rapidement sur la rue dont le sol était plat et noir ? Pour ça, il comprit rapidement que cela remplaçait les voitures à chevaux. Sans trop savoir ce qu’il faisait, il sonna à la porte d’un appartement qui lui semblait appartenir à un particulier. Se faisant prendre pour un fou avant même d’avoir pu dire un mot, il se fit renvoyer sans ménagement. Il fit comme cela plusieurs appartements de l’immeuble avant de trouver une personne qui lui laissa le temps de parler. Même de son temps, il aurait paru pour aliéné s’il avait raconté venir d’un autre monde. Aussi se fit-il passer pour amnésique, rôle bien commode quand on ne connaît rien à rien sur son époque. La femme qui lui avait ouvert le laissa entrer, quoique méfiante, et il se rendit compte que le langage avait quelque peu changé. En essayant de ne pas paraître trop étrange, il entama une discussion afin de prendre un peu pied dans cette époque. Il ne savait pas trop ce que l’Ange attendait de lui, et ne savait pas plus s’il devait selon sa conscience aller dans le sens de ses désirs (ceux de l’Ange, pas les siens. Lui va toujours dans le sens de ses propres désirs ^^), et d’ailleurs peut-être ce dernier ne faisait que s’amuser avec lui, il n’en savait trop rien. Bref, il était secoué par les doutes, et se raccrochait à une chose : il n’avait pas envie de mourir une seconde fois, et par conséquent il devait réapprendre à vivre, et ce dans ce monde-ci. Même essayant de paraître normal, Marius était quelque peu désorienté, aussi la femme, Isabela, l’emmena à l’hôpital, endroit d’où elle pensait qu’il venait. Après réflexion, Marius se laissa faire, car ce devait l’endroit le mieux adapté pour ‘réapprendre à vivre’. De fait, même si l’atmosphère l’étouffa un peu au début et qu’il y choppa une bonne grippe, il apprit des choses plutôt utiles en discutant avec les infirmières et se familiarisa avec ce langage un peu différent du sien. Il y resta deux semaines. Dès que sa grippe fut guérie, l’hôpital qui n’avait pas trouvé son identité (et pour cause, il n’en avait pas à cette époque), chercha à le placer en foyer. On lui avait donné de vieux vêtements, et devinant peu ou prou ce qu’était un foyer, il s’enfuit. De là où il venait, à son âge il aurait été considéré comme un homme.
Dehors, il déchanta vite en se rendant compte qu’il ne pourrait pas survivre comme cela. Il retourna donc à l’hôpital et accepta bon gré mal gré d’être placé. Le foyer fut moins pire que ce qu’il avait imaginé. De plus, il découvrit pendant quelques mois le lycée (il intégra la section linguistique d’un lycée de Florence, cela lui permettant de se familiariser avec les différences existant entre les langages anciens et nouveaux), lut intégralement ses livres de cours prêtés par le collège, se rendit compte qu’il n’était pas dans un autre monde mais dans une autre époque, économisa son argent de poche, et surprit ses professeurs de langues. Il se fit une amie, Cléo, une jeune fille d’origine gitane qui avait un an de moins que lui, et ce fut elle qui l’alerta au niveau de ses yeux. Ceux-ci étaient effectivement en train de virer totalement au noir. Après lui avoir lui avoir fait ses adieux et sans explications malgré l’air incompréhensif de Cléo, Renatus s’enfuit une nouvelle fois, dormant le jour et voyageant la nuit. C’est ainsi qu’il fit la connaissance d’une communauté de vampires - et de Matador. Les côtoyant un peu, il apprit l’existence d’Héméra. Au bout d’un temps, désirant retrouver un certain confort de vie, il décida de s’y rendre. Par de menus larcins il réussit à compléter ses richesses pour avoir la somme nécessaire à l’achat d’un billet d’avion pour le Brésil. C’est ainsi qu’il parvint jusqu’à Héméra.

Physique : Renatus a les cheveux sombres et fins, et son teint est plutôt brun lui aussi, traits qu’il doit à sa mère d’ascendance maure. Il avait à l’origine les yeux gris-vert, mais depuis sa ‘résurrection’, ils ont totalement viré au noir et on ne voit plus le blanc de l’œil. Au niveau de sa corpulence, il est plutôt fin et élancé, mais nerveux et a plus de muscle qu’il n’y parait. Il est très beau, quoique ses yeux lui donnassent désormais une allure étrange.

Caractère : Cultivant le plaisir de par son éducation épicurienne, il pousse parfois un peu et passe alors pour un pervers. Il est généralement amical et sympathique, parfois arrogant et je-m’en-foutiste. Il observe toujours longuement avant de passer à l’action, trait qu’il a acquis à sa résurrection par nécessité et dont il ne s’est pas défait. Il a des réactions assez étranges, peut-être dues au fait qu’il est un peu désorienté. Complètement lunatique, il est difficile de le cerner et son comportement est assez déroutant. (il n’était pas comme ça durant sa « première vie »)

Qualités : Renatus est beau (oui c’est une qualité), intelligent et très cultivé. Sans paraître tout le temps joyeux, il fait généralement en sorte d’être heureux (oui, on peut choisir d’être heureux).

Défauts : Il est arrogant, je-m’en-foutiste, et sans se laisser dévorer par la haine, plutôt rancunier. De plus, il est susceptible et a tendance à réagir au quart de tour. Et comme il découvre à peine qu’il a des pouvoirs c’est au dépens de ceux qui l’ont importunés. Il ne s’embarrasse pas trop de problèmes de conscience, et n’a pas de principes définis. Mais cela n’est pas forcement un défaut, car cela lui apporte une faculté d’adaptation très rapide. Ah, et il a un sens de l’humour assez particulier.

Amours/amis : Marius, quoique mort depuis belle lurette, reste toujours dans sa mémoire, ainsi que son maître. Il s’est promis d’écrire de temps en temps à Cléo.

Signes particuliers : Ses yeux sont totalement noirs, et son regard laisse une drôle d’impression (imaginez que quelque soit votre position dans son champ de vision, vous avez. Il a certains pouvoirs mais ne les connaît pas. Il semblerait qu’il puisse provoquer des diarrhées aiguës chez ceux contre qui il a quelque ressentiment. Il déteste son prénom, préférant celui d’Amadeo.

Animal de compagnie : un chien, un bâtard court sur pattes au poil noir rêche, meilleur gardien de but que Barthez, sauf que Barthez ne crève pas les ballons par la suite (ce qui fait bien une belle jambe à Ren, qui ne sait pas jouer au foot), appelé Matador , ou Mata.


Dernière édition par le Jeu 16 Fév 2006 - 0:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Renatus Amadeo Argento
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
École Héméra :: Important et Hors-Sujet :: Présentation des Personnages :: Personnages "À Confirmer" :: Élèves de Remissus "À Confirmer"-
Sauter vers: