École Héméra

École de Sorcellerie
Inscrivez-vous avec un Prénom et un Nom !!!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Asaliah Nith-Haiah

Aller en bas 
AuteurMessage
Asaliah Nith-Haiah
Élève de Coactus - Deuxième année
avatar

Nombre de messages : 11
Race : Eyael
Âge : 16
Origine(s) : Nith-Ethel, si vous voulez vous attirer ses foudres

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Asaliah Nith-Haiah   Jeu 18 Aoû 2005 - 3:07

Nom : Nith-Haiah ( il s'agit de son nom de famille unique, mais son nom commun est Eyael, le nom du premier pillier de la famille )

Prénom : Asaliah ( mais sa famille et ses amis la surnomme Asa )

Âge : 117 ans

Date de naissance : 24 juillet 1989

Signe astrologique: Lion

Race : Eyael [1] ( qui est aussi son nom de famille commun )

Histoire : Asaliah est née le 24 juillet, sous le signe du Lion, et c'est pour cela qu'elle porte comme nom de famille, le nom de son ange gardien. Son prénom le prénom de l'ange qui apporte la connaissance. Elle provient d'une famille très croyante au niveau angélique et aussi astrologique. Cette famille lui a apporter certains pouvoirs, qu'elle doit apprendre à contrôler, ce qui est la cause de sa présence à Héméra. En fait, la famille d'Asaliah aurait put entreprendre l'éducation magique de la jeune femme, mais en fait, la tradition exigeait que dès qu'une enfant qui semblait pourvu de pouvoir plus puissants que ceux de ses parents ailles étudier à Héméra. Et dans la famille d'Asaliah, les traditions étaient toujours respecté. D'où le prénom et le nom de la jeune femme.

Dès sa naissance, ses parents ,Caliel et Manakel, comprirent rapidement que leur fille était bien plus puissante qu'eux. Eux-même avait étudié à Héméra, mais ils n'étaient pas si puissants. Leur fille par contre, faisait preuve qu'une grande puissance et d'une grande énergie. Cela venait peut-être de son signe. Elle était, et est toujours, très très énergique et cela se réfletait dans ses manifestations magiques.

C'est pourtant à l'âge de deux ans, quand son frère Haziel Aladiah naquit qu'Asaliah prit vraiment conscience de ses pouvoirs. Son frère, un taureau, était beaucoup plus calme, mais tout aussi puissant que sa soeur. Elle savait très bien qu'un jour elle devrait combattre son frère, les anciens de la communauté Eyael pronait les enfants uniques. Habituellement, on gardait le premier garçon, mais quand on voyait que la fille ainée était puissante, les parents permettaient aux enfants de combattre, dès que le plus jeune atteindrait dix ans. Et ils avaient mis la pression sur leurs deux enfants. Même à l'âge de deux ans, Asaliah était déja très orgueilleuse et elle commencait déja à s'entrainer, essayant de contrôler un peu son pouvoir. Ce n'était pas très facile, et en fait, Asaliah n'y arrivait pas. Son pouvoir n'était peut-être pas assez développer. Ou bien peut-être parce qu'au fond d'elle-même, elle ne voulait pas perdre son petit frère. Celui-ci ausi s'entrainait, mais les deux êtres s'entendaient très bien et ils s'amusaient souvent ensemble. Même quand Asaliah atteint l'âge de huit ans, quand habituellement les petites filles commencent à délaisser leurs familles pour leurs amies, Asaliah trainait toujours avec son petit frère, bien décidée à s'amuser avec lui et avec ses deux amies, qui étaient plus vieilles de six mois. Celles-ci étaient jumelles. Ariel et Melahel Iah-Hel. Les trois fillettes s'entendaient très bien, et en compagnie d'Haziel, ils faisaient plusieurs mauvais coups, ce qui attirait sur eux la colère des parents et bien évidemment, une grande exaspération pour les protecteurs des quatres enfants.

Finalement, Haziel atteint l'âge de dix ans et réussissait plus ou moins à controler son pouvoir, tout comme sa soeur. Les deux enfants Eyael ne voulaient pas être séparé et alors que les parents jugeaient l'évolution des pouvoirs, chacun faisait exprès de rater une épreuve, pour mettre le score à égalité. Et leurs parents n,eurent pas vraiment le choix de les garder tout les deux. Sauf qu'une règle régissait ces cas assez rare, et qui régissait aussi les jumeaux. Les parents resteraient donc légalement responsable de leurs enfants jusqu'à leurs dix-sept ans. Ce qui signifie que dans moins d'un an, la jeune femme sera indépendante. Et Haziel le sera dans moins de trois ans. Cette règle n'était pas une règle très appréciée dans toute la communauté Eyael, mais tous devait s'y contraindre.

Bien évidemment, Caliel et Manakel en firent part à leurs enfants, car ceux-ci devaient apprendre les traditions. Depuis qu'ils avaient cinq ans qu'ils apprenaient les traditions, les règles non-écrites de cette communauté. Et ils les apprenaient de bons coeurs, conscients du fait que c'était grâce à ces règlements que la communauté Eyael vivaient depuis si longtemps. Les membres s'y conformaient et rares étaient ceux qui y dérogait. Quand quelqu'un désobéissait, c'était par un cas d'extrême urgence et ce cas était jugé par un regroupement d'anciens.

Asaliah connaissait très bien tout ces règlements, car malgré sa grande énergie, elle avait toujours été très studieuse et elle avait beaucoup étudier. Mais plus elle vieillissait et plus elle sentait les règlements pesé sur ses épaules et la brimer. Elle ressentait beaucoup le poids de la liberté qui s'envolait alors qu'elle vieillissait et qu'elle voyait les humains s'amuser libre. À l'âge de quinze ans, elle décida qu'elle en avait marre et elle quitta la maison de sa famille. Pas pour un gros crime, en fait, au sens des humains, elle n'a commis aucun crime, mais au sens des Eyaelans, elle commis une des pires effractions. Elle avait quitter la surveillance parental et créer une terrible inquiétude chez ses parents. Sans compter le fait qu'elle se soit méler à des humains et qu'elle aille réveler son identité véritable à un humain, sans avoir eu une bonne raison et surtout, sans avoir effacé la mémoire de l'homme, ou bien demandé à ses parents de le faire. Le pire de tout, enfin selon le conseil, fut la fuite sans son protecteur Nith-Ethel, un ange transmorfique représentant de Nith-Haiah, le véritable ange gardien d'Alasiah.

La jeune femme fut amener face au conseil des anciens et elle fut juger. D'ailleurs, elle se souvient encore parfaitement de ce qui c'est passé pendant cette entrevue.

---Flash-Back---

-Asaliah Nith-Haiah, fille de Caliel Rochel et de Manakel Élémiah, née sous le signe du lion sous le premier décan, sous la protection du représentant de Nith-Haiah, Nith-Ethel, levez-vous.

En entendant cela, elle fut prise d'une énorme envie de rester assise, mais elle sentit les griffes de son protecteur lui égratigné les jambes et elle se leva à contrecoeur, avant de déclarer, sur un ton morne et sans intêret:

-Asaliah Nith-Haiah, je proclame ici ma culpabilité. Et je suis ici pour connaitre ma sentence, ma culpabilité pour les crimes d'inquiétudes, de fugues de protecteur et d'amnésie non-appliqué sur un humain ayant déja été reconnu par mes parents et par le conseil des anciens.

-Votre sentence sera donc la suivante. Le conseil des anciens du clan Eyael enlève le droit à Asaliah Nith-Haiah, fille de Caliel Rochel et de Manakel Élémiah, née sous le signe du lion sous le premier décan, sous la protection du représentant de Nith-Haiah, Nith-Ethel, la vie auprès des siens.

Asaliah fut estomaqué du verdict. Elle croyait plutot qu'elle serait séparé de Nith-Ethel, mais pas de sa famille. Elle c'était habituée, péniblement, à l'idée de ne plus avoir un compagnon. Mais l'idée qu'on la prive de la vie auprès de sa famille, alors que la famille était le centre de la vie de tout Eyaelan. Cette décision dégouta la jeune femme et elle s'avanca vers la table et le bouclier de protection derrière lesquels étaient protéger les anciens. Elle les fixa dans les yeux et déclara d'une voix froide et dur, très différente de sa voix habituellement chaleureuse:

-La vie auprès des miens? Remarquez bien qu'en me donnant cette sentence, vous punissez aussi toute ma famille, mes amis, car eux ont toujours trouvé agréable ma compagnie.

Derrière elle, sa mère pleurait dans les bras de son père et son protecteur avait pris la forme d'un petit singe pour se frapper la tête avec sa main plusieurs fois.

-Asaliah Nith-Haiah, vous rajoutez beaucoup à votre cas. Votre insolence est un affront à ce conseil et votre punition loin de suffire à votre comportement insolent. Vous étiez privé de la vie auprès des votres, mais vous pouviez toujours les cotoyer sous certaines conditions. Maintenant, vous êtes exclus. Quitter maintenant ce lieu avant que nous décidions de passer au châtiment extrême. Quant au protecteur Nith-Ethel, il est aussi exclus et recevra un châtiment de la part de Nith-Haiah.

La jeune femme fixait toujours les anciens quand elle sentit les serres de son protecteur s'appuyer sur son épaule. Elle revint à elle-même et tourna les talons pour ce diriger vers la porte, en ignorant ses parents pour le moment. Asaliah ne voulait pas les quitter à jamais, ni ne plus avoir aucun droit dans la communauté Eyael.

Une fois rendu à la maison, qui n'était plus la maison d'Asaliah, Caliel prit sa fille dans ses bras alors que Manakel déclara, sur un ton neutre, mais très triste:

-Rends-toi à Héméra. Tu aurais du partir dans deux mois, mais ce n'est pas grave. Les directrices ne diront rien sur ton arrivée avancé.

Asaliah hocha de la tête et regarda son protecteur frotter son visage sur celui des protecteurs de sa famille. Celui-ci était nerveux, même si il savait que Nith-Haiah ne le séparait jamais d'Asaliah. Il prit la forme d'un moineau et se posa sur l'épaule de sa protégée, alors que la mère de celle-ci finissait les bagages, assez maigre, de la jeune femme.

-Allez, maintenant part. Ton frère va peut-être venir te rejoindre, si le conseil approuve sa venue à cette école.

-Le conseil, grogna l'exclue, ils ne méritent pas tout le pouvoir qu'ils ont

-Ne parle pas contre eux. Tu aurais pus te faire tuer ou bien tout oublier, sans compter séparé de Nith-Ethel.

Asaliah baissa la tête et serra sa mère, son père et son frère dans ses bras, avant de partir de la maison, en sentant sur son épaule le trépignement nerveux de son protecteur.

Et tout les deux étaient partit depuis une semaine, Nith volant souvent au-dessus d'eux pour être sur qu'ils ne croisent pas un autre Eyaelan ou tout autre ayant connaissance de leurs existence. Asaliah savait très bien que si elle croisait un Eyaelan, elle serait probablement tué, car son visage allait être diffusé dans les mémoires des gens. La mémoire collective. Cela ne manquerait pas à Asaliah, puisqu'elle détestait l'idée qu'une chose puisse être envoyé et insunié dans l'esprit des gens.

---Fin du Flash-Back---


C'était à cela que pensait Asaliah alors qu'elle était assise sous un arbre, les yeux fermés, en attendant Ethel, qui venait d'être convoqué dans les cieux pour recevoir son chatiment pour avoir laisser sa protégée seule. Il revint rapidement, sous une forme qu'il prenait très rarement. Une forme de félin. Lui qui appréciait tellement les formes d'oiseaux. Il semblait tellement déprimé, découragé. La jeune femme regarda son protecteur et lui demanda:

-Nith, qu'est-ce qui se passe?

-Ils m'ont coupé les ailes...

-Coupé les ailes? demanda l'exclue, curieuse et surtout révoltée

-Pendant deux mois. Je ne peux plus prendre la forme d'un oiseau pendant deux mois, répondit Nith-Ethel.

Les deux exclus se regardèrent et Nith prit la forme d'un petit chaton noir avant de sauter dans les bras de la jeune femme pour se blottir contre elle. Celle-ci sortit de son sac une couverture et l'étendit sur le sol pour s'y coucher. C'était deux mois avant son anniversaire.

Le voyage pris plus de deux mois et quand ils arrivèrent finalement à Héméra, Asaliah avait beaucoup changée, Nith pouvait reprendre des formes d'oiseaux et maintenant, tout les deux avaient seize ans.

La première année d'Asaliah? Très calme. Elle a fait la connaissance d'un vampire, qui malgré le fait qu'il semble timide au premier abord, est très sympathique. Elle a réussit à se chicaner un minimum d'une fois par semaine avec Nith... mais ce n'est pas nouveau et à ce perdre plusieurs fois.

Caractère : Asaliah est une jeune femme ordinaire. À l'abord, elle est un peu méfiante, mais elle se détend vite, tout en gardant sa hantise d'être trahie assez en surface. Elle ne se confie pas facilement, mais pas difficilement. En fait, comme elle fait confiance au gens assez facilement, elle va ce confier assez facilement aux gens à qui elle fait confiance. Elle est pourtant orgueilleuse, mais pas comme quand elle était petite. Elle c'est calmée. L'Eyaelanne est aussi très déterminée et surtout, elle n'a pas la langue dans la poche, en particulier envers l'autorité. Elle adore la nouvelle liberté qu'elle a en ce moment, mais sa famille et ses amis lui manque. Elle compte bien leur écrire, mais il ignore quand. Asaliah n'est pas mélancolique, et c'est une bonne chose pour elle. L'Eyaelanne est très bornée et déteste avoir tort, ce qui lui cause des problèmes avec ses amis et surtout, avec les autorités.

Physique : Ses yeux sont gris-bleus et ses cheveux d'une teinte bleu-verte, tournant vers le turquoise. Il s'agit de sa couleur naturelle, chose assez courante chez les Eyaelans. Son visage réflète assez bien sa joie de vivre et son énergie débordante. Elle affiche souvent un petit sourire, qu'elle ne laisse tomber pour pratiquement rien au monde. Quand elle décide de mettre un projet en jeu, peu importe le type de projet, on pourra lire dans ses yeux une lueur de détermination, et s'il s'agit d'un tour, ses yeux vont briller de malice et d'amusement

Poste dans l'école : ---

Amours/ami(e)s : Haziel, son frère, Ariel et Melahel Iah-Hel, et Nith-Ethel, son protecteur

Qualités : Enthousiaste, confiante, déterminée,

Défauts : Orgueilleuse, méfiante, la langue bien pendue en présence de personne en position d'autorité, bornée, possessive

Signe(s) particulier(s) : Elle a le signe du lion tatoué dans le cou et un médaillon avec le symbole du lion gravé sur un métal cuivré.

Pouvoirs: Elle possède une énergie immense, qui est perceptible par toute les personnes le moindrement sensible aux énergies des autres. Quand elle concentre suffisament d'énergie à un seul point de son corps, son tatouage, elle arrive à prendre à la forme d'un lion. Comme elle ne contrôle pas son pouvoir, elle se transforme uniquement quand elle est en colère ou bien sous le choc d'une vive émotion. Elle a découvert qu'elle pouvait subir des transformations partielles... mais cela ne l'enchante pas du tout

Elle arrive à lire les pensées de Nith et celles des gens, mais elle n'utilise pas ce pouvoir, exception faite de Nith, sinon que très rarement et elle doit ce forcer beaucoup pour réussir cela. Certaines personnes peuvent très bien contrer ce pouvoir très facilement, et elle est elle-même très sensible à la télépathie, car elle n'a pas encore comprit qu'elle devait bloquée son esprit.

Animal de compagnie : Nith-Ethel pourrait être considéré comme son animal de compagnie car il peut prendre la forme de toute sorte d'animals, mais il s'agit de son protecteur.


Dernière édition par le Jeu 18 Aoû 2005 - 3:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asaliah Nith-Haiah
Élève de Coactus - Deuxième année
avatar

Nombre de messages : 11
Race : Eyael
Âge : 16
Origine(s) : Nith-Ethel, si vous voulez vous attirer ses foudres

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Asaliah Nith-Haiah   Jeu 18 Aoû 2005 - 3:09

[1]Eyael, qui est aussi le nom de l'ancêtre de tout les êtres de la communauté d'Asaliah, est un groupe de personnes possédant des pouvoirs très différents, mais qui sont liés par un signe distinctif. En fait, plusieurs signes distinctif. Le premier est physique. Il s'agit d'un tatouage dans le cou, à la base de la nuque. Il y a aussi le fait que chaque membre de la communauté Eyael possède un protecteur qui a été donné par son ange gardien régissant la période de l'année où la personne est née. Car les Eyaelans sont des êtres très croyant au niveau de l'astrologie. Et au niveaux des anges gardiens, au nombres de soixante-douze. D'ailleurs, le prénom d'un membre d'Eyael porte toujours un nom d'ange gardien. Les membres de cette communauté son peu nombreux, peut-être au maximum cinqs cents. Ils sont régis par des traditions strictes et il s'agit d'une communauté pacifique, semblable aux elfes. D'ailleurs, les Eyaelans sont très liés avec les elfes, et même si c'est peu fréquent, ce n'est pas rare non-plus de croisés un être mi-elfes-mi-Eyaelens.

Physiquement, ils sont semblables aux humains, sauf pour leurs tatouages. Leurs protecteurs sont des anges transmorfiques, qui prennent toujours des formes animals ou imaginaire.


( le tatouage: )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Asaliah Nith-Haiah
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Va chercher! Ah non, y avait une porte... [PV Asaliah]
» Zénith, le Rayquaza
» Fais attention à ta vie... {Etoile Bleue - Nuage Froid - Nuage du Zénith}
» 1er entraînement de Nuage du Zénith [PV Etoile Bleue]
» Asaliah Leeyn [Archère]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
École Héméra :: Important et Hors-Sujet :: Présentation des Personnages :: Personnages "À Confirmer" :: Élèves de Coactus "À Confirmer"-
Sauter vers: