École Héméra

École de Sorcellerie
Inscrivez-vous avec un Prénom et un Nom !!!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nianiania

Aller en bas 
AuteurMessage
Tialek Demrold
Élève de Remissus - Troisième année
avatar

Nombre de messages : 35

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Nianiania   Ven 20 Avr 2007 - 0:22

*Nianiania*
Tialek ressassait du noir. Il ressassait des pensées tellement noires, en fait, qu’un léger presque-nuage se formait au dessus de sa tignasse ébouriffée. Les éclairs imaginaires de ce nuage inexistant contribuaient en partie à le décoiffer encore plus – ce qui augmentait la taille du nuage, qui augmentait le décoiffement, etc, etc. Et tout cela, bien sur, n’avait pas lieu car c’était un nuage imaginaire. Mais quand on est possédé par un démon, les trucs imaginaires ont tendance à devenir un peu trop réel et … bref, la frontière entre ce qui existe et ce qui n’existe pas n’a qu’une importance toute relative et presque inexistante. Mais cela n’a pas d’importance, car la frontière inexistante, en tant que telle, possède une existence relative qui … hem.
Pourquoi donc ce beau jeune homme ressassait-il de telles pensées ? Bah. Ce matin, lorsqu’il s’était levé, il s’était rapidement regardé dans un miroir et … il avait remarqué que ses cheveux ne tenaient pas en place. Il avait eu beau les peigner, les mouiller, les huiler, les tyranniser, les menacer, les culpabiliser, etc, etc, rien n’y avait fait. Ils étaient restés dans le même état déplorable et pathétique.
Et voilà. C’était tout, oui. Mais, alors qu’en temps normal Tialek s’en serait absolument contrefiché, cette fois là … cette fois là, il ne voulait pas laisser passer un tel affront. Que diable ! Il était Tialek, et … ses propres cheveux oseraient le défier !? Non, cela ne se passerait pas ainsi.
Seulement … il n’avait pas trouvé de solution. Donc il portait un ptit nuage noir au-dessus de ses cheveux, et ça n’améliorait pas son humeur. Ni son humour. En temps normal, il aurait pu s’amuser des petits éclairs qui se faufilaient devant ses yeux, mais là … nan. Franchement pas.

Tout chagrin et plein de mourrons, le jeune homme se dirigeait vers la rivière – pas qu’il y réfléchissait vraiment, mais c’était là que le conduisait le chemin, et il n’avait rien de mieux à faire. Peut-être pourrait-il se noyer dans l’eau, exorciser le mal qui hantait ses cheveux, et ressusciter tout frais tout neuf. Ca devait être possible pour un démon, ça, nan ?
… peut-être pas. Bah. Il verrait bien une fois là bas, yaurait peut-être une belle fée qui lui proposerait d’exaucer un vœu, tout est possible pour qui espère suffisamment fort, hein. On peut toujours tenter le coup …
Tialek parvint finalement à la berge de la rivière et s’assit sur le sable mouillé. Sable mouillé qui, sentant l’humeur sauvageonne de celui qui reposait sur lui, préféra abandonner son statut mouillé pour passer directement à celui d’état sec. Capacité de survie élémentaire, dirons-nous. L’eau de la rivière semblait diminuer de profondeur du coté du jeune homme, mais …non, il devait s’agir d’une illusion d’optique. La frontière est toujours faiblarde, hein ?
Le silence était d’or. Silence malheureusement pas si silencieux à cause des saloperies de volatiles qui chantonnaient dans un arbre, mais … voilà. Après une chaussure lancée adroitement, le silence était tout bien comme il fallait. Par-faaaaaaaaaait. Il pouvait maintenant se reposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Korin Vanson
Élève de Coactus - Troisième année
avatar

Nombre de messages : 60
Race : Sinevita
Âge : 20 ans

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Nianiania   Lun 23 Avr 2007 - 20:54

[Nyo... mon plan maléfique et démoniaque a pas marché. Domm-aaaage Mr. Green]


Il faisait chaud, tellement chaud, à l'intérieur comme à l'extérieur... Au bout de trois douches en quelques heures, Rin s'était enfin rappelée qu'il suffisait de sortir de l'eau pour avoir la sensation non pas d'être propre, mais trempée de sueur. Rester à l'intérieur était relativement gênant, aussi. Le soleil tapait trop fort, alors tout le monde semblait trouver que se rassembler dans un endroit confiné était le meilleur moyen de palier à cet inconvénient. Résultat, il devait faire encore plus chaud dans ces pièces là, maintenant. Rin avait cherché un prétexte pour sortir et les douches étaient prises d'assaut. Très bien. Elle irait se tremper les pieds dans la rivière, et aurait au moins la satisfaction de ne plus être à l'intérieur.
Elle aurait dû bien connaître ces arbres, le chemin, la distance qui la séparait du cours d'eau. Malgré tout, la seule sensation qu'elle ressentait à chaque fois était un vague "déjà vu", sans plus. Et sur des détails, en plus : pas l'aspect global, mais plutôt un arbre mal formé, une branche coupée, un insecte sur un tronc... sauf que ce type de détail changeait vite, et les retenir ne servait en général pas à grand chose. Des fois, Rin avait la sensation de se forcer à retenir la disposition, la description de certains endroits. Pourtant, ça n'était pas ça qui allait changer quelque chose. Encore quelque mois, tout au plus, et elle repartirait "chez elle", ou ailleurs. Finalement, venir ici n'avait pas servi à grand chose, à part faire plaisir aux autres. Elle ne pouvait pas non plus dire que son temps avait véritablement été perdu, puisqu'elle ne voyait toujours pas comment elle aurait pu l'utiliser autrement ; elle en avait au moins tiré la conclusion qu'elle n'en avait pas profité. Ca faisait toujours des souvenirs en plus. Tiens, elle aurait bien aimé savoir à quoi ressemblaient ses souvenirs dans sa tête. Mais elle n'avait pas non plus envie d'être disséquée pour le savoir.

Rin se serait volontiers écroulée pour se laisser rouler jusqu'à l'eau si un éclat argenté ne lui avait pas rappelé qu'elle était supposée avoir un restant de dignité (même s'il faisait chaud à en crever). Des cheveux. Euh... finalement, vraiment ? Une masse pareil, c'était peut-être encore une plante inconnue, qui avait besoin de beaucoup d'eau et qui s'était déplacée jusqu'à un cours d'eau. En fait, non, elle extrapolait. C'était belle et bien une masse capillaire.

Justement, ces cheveux lui rappelaient vaguement quelque chose... plus ou moins, finalement. Ca aurait été des cheveux plus lisses, moins... moins comme ils étaient présentement, elle aurait peut-être pu trouver. Le malheureux propriétaire de ce qui avaient dû être un jour des cheveux relativement normaux lui tournait le dos, de toutes façons.

Et il lui manquait une chaussure. Il s'était baigné, sans doute. Alors c'était l'eau qui... ?


"Tes cheveux-... il y a un produit toxique dans la rivière ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nianiania
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
École Héméra :: Extérieur de l'École :: La rivière-
Sauter vers: