École Héméra

École de Sorcellerie
Inscrivez-vous avec un Prénom et un Nom !!!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le temps des Cerises .... [dur, en forêt amazonienne]

Aller en bas 
AuteurMessage
Smetanka Chevallus
Élève de Remissus - Deuxième année
avatar

Nombre de messages : 203
Race : ni humaine, ni licorne
Âge : 16 ans
Origine(s) : japonaise

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Le temps des Cerises .... [dur, en forêt amazonienne]   Sam 21 Avr 2007 - 21:11

Il faisait chaud, il faisait beau, il faisait bleu … Enfin, disons que le ciel était bleu, le temps était au beau fixe et le soleil dispensait sa chaleur. Malgré tout, comme toujours, une douce ambiance moite et lourde enveloppait la forêt, pas très agréable.

L’adolescente se sentait fondre. Son débardeur violacé était déjà strié de fines rayures foncées au niveau des omoplates. Sa jupe lui collait aux cuisses … sensation des plus désagréables. Enfin … il ne valait mieux pas se plaindre, au moins, il faisait beau et il ne pleuvait pas. Une amélioration …

D’un pas léger, quasi sautillant, la jeune fille traversait le parc, grimaçant sous la chaleur, ses prunelles voilée par la fatigue. Elle songea, étonnée, au fait que, lorsqu’il faisait chaud, le monde entier semblait sombrer dans une douce léthargie. Les oiseaux paraissaient moins bruyants, les bipèdes s’endormaient, le cours d’eau semblait retenir son souffle et, les brins d’herbes eux mêmes semblaient se courber sous le poids d’une immense fatigue.

Smetanka aurait tout donné pour pouvoir s’allonger dans un endroit, frais, à l’ombre de quelques arbres. Elle obliqua, donc, vers la rivière. Malheureusement, d’autres élèves semblaient y avoir élu domicile …. Dommage, dans la torpeur ou elle évoluait, elle préférait rester seule … Ou alors, l’on risquait de la croire complètement stone …

Shootée aux rayons de soleil … la croirait-on ?



Après mûre réflexion, la préfète décréta que non et, sa décision fut prise. Un endroit frais, ombragé et à proximité d’un cours d’eau si possible … Pas si difficile que ça à trouver ! Elle irait donc, dans la forêt interdite. Un léger sourire écarta les commissures de ses lèvres, elles aussi violacées. La chaleur les rendaient sèches, sensation désagréable. Néanmoins, sans s’en préoccuper, elle tenta de repartir, d’un pas tout aussi léger mais, ses paupières se fermaient, ses membres se faisaient lourds … En bref, la torpeur environnante l’aspirait.

Elle allait se laisser tomber, pour dormir sur la douce herbe humide du parc, lorsqu’une « chose » blanche, atterrit sous son nez. Ses yeux s’écarquillèrent et, son regard ardoise se figea sur l’oiseau qui tentait tant bien que mal de se redresser. L’un de ses sourcils se fronça, l’autre restant neutre … Puis, réagissant finalement, après un certain nombre de secondes de décalage, elle finit par se pencher, ramasser l’oiseau et, lui ôter le paquet qui pendait à ses pattes. Elle laissa l’oiseau repartir et, contempla, intriguée ce qu’elle tenait entre ces mains. Un papier de forme rectangulaire, assez profond, entouré de papier kraft et, avec écrit dessus, de manière maladroite … Smetanka.

Au moins, l’oiseau ne s’était pas trompé, le paquet lui appartenait. Un léger sourire perla sur ses lèvres. Intéressant, elle avançait. S’affalant dans l’herbe, sans plus de concessions, elle finit par déchirer l’emballage à grands renforts de gestes intéressés. Une boite d’osier apparut sous son nez, l’ouvrant, il dévoila à la Smetanka son contenu …



Smetanka avait reprit sa route vers la forêt, bien plus motivée. Son panier d’osier était calé sous son bras et, la damoiselle bénissait sa mère adoptive pour sa bonne idée. Au moins, ça la rafraîchirait un peu … un tout petit peu … mais, vraiment pas beaucoup … Néanmoins, son estomac, lui, serait ravie et, comme le dit si bien la fable, Messer Gaster commande et décide. Il serait repu en tout cas … Depuis le temps qu’elle n’en avait pas mangé. A cette pensée, elle faillit s’arrêter pour piocher allégrement dans la boîte mais, son besoin de perfection l’en empêcha … Non, elle attendrait d’être bien installée car, après tout, ce n’était pas tous les jours que l’on pouvait manger des cerises.



Son chemin se poursuivit, sans embûches. Elle marchait depuis presque une heure lorsqu’elle déboucha dans une clairière … grande … très grande … avec un château au milieu …

Le château ressemblait d’ailleurs, beaucoup à Héméra …. Et le parc aussi … Et les jeunes gens aussi. En bref, elle avait marché tout ce temps pour rien. Fronçant le nez, un peu dégoûtée, l’adolescente finit par s’affaler dans l’herbe, au pied d’un arbre et, s’allongea de tout son long. Elle ouvrit alors le panier et, croqua une cerise … Le fruit parfait …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le temps des Cerises .... [dur, en forêt amazonienne]   Mer 25 Avr 2007 - 16:37

Ethan était sorti du château voilà presque une heure, récitant constamment dans sa tête un poème de Baudelaire qu'il aimait par-dessus tout. 'Harmonie du soir', extrait des Fleurs du Mal.

Ethan, donc, se récitait ce poème en tête, insensible à ce qu'il se passait autour de lui. Quelques couples se baladaient main dans la main, alors que lui, trop occupé à penser à ce poème, ne songeait pas à Smetanka à cet instant-là. D'autres personnes, seules, ou entre amies, parlaient, riaient, ou bien travaillaient. Parce qu'il faisait beau et que beaucoup de gens étaient dehors.

Mais une seule chose le sortit de ses pensées, ce fut la vue d'une jeune fille assise, seule, contre un arbre, à la lisière de la forêt. En fait, s'il l'avait remarquée, c'était parce qu'elle était jolie, et aussi qu'elle était seule. Comme lui. Il ne l'avait pas reconnue tout de suite. D'abord, il avait cru à une simple élève. Et puis, en s'approchant, à mesure que les vers de Baudelaire s'effaçaient de sa tête, il remarqua qu'il la connaissait, et qu'elle était même sa copine.

Voyant qu'elle s'apprêtait à manger une cerise, il pencha sa tête une fois à son niveau pour croquer dans le morceau qui dépassait, tenu entre ses lèvres.

Ethan recula son visage, le secouant pour lancer ses cheveux roses, qui commençaient à se faire longs, derrière ses oreilles, ou du moins, à un autre endroit que devant ses belles prunelles bleues, qui dévoraient tout entier le visage de la belle Smety.

La cerise en bouche, le noyau avec, Ethan s'assura de bien séparer les deux pour finir par cracher la partie non-comestible du fruit en direction de la forêt.

Le jeune vampire s'assit à côté de sa belle et lui prit la main, avant de déposer un baiser sur sa joue.

"Bonjour Smety."
Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps des Cerises .... [dur, en forêt amazonienne]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Road Trip en Forêt Amazonienne
» [Aide] Le temps et Calendrier de Faerun
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
École Héméra :: Extérieur de l'École :: La jungle-
Sauter vers: