École Héméra

École de Sorcellerie
Inscrivez-vous avec un Prénom et un Nom !!!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Inévitable

Aller en bas 
AuteurMessage
Demen Gifford
Élève de Remissus - Troisième année
avatar

Nombre de messages : 40
Race : Demi-vampire, demi-démon
Âge : 18 ans
Origine(s) : Province de Salçace

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Inévitable   Dim 12 Avr 2009 - 23:02

Les samedis étaient probablement les journées les plus détestables qui soient. Le matin était en général gâché par l'enthousiasme que provoquait immanquablement la fin de la semaine de travail/cours/ennui -rayez la mention inutile- le vendredi soir, qui finissait toujours par déraper en veillée plus ou moins désirée.

Le midi était gâché par le constat inévitable et affligeant que bien que libre de leurs actions, les êtres civilisés se sentaient irrésistiblement attirés par une force mystérieuse à perpétrer leurs habitudes chronométrées, à savoir entre autres manger tous au même endroit la même chose en même temps. Chose d'autant plus énervante que les arrivages de fruits s'effectuaient le dimanche. Un repas sans pommes n'était pas un repas, ainsi que le précisait la Contraposée du Théorème Pommesque.

L'après-midi était quant à lui gâché par la recherche vaine et agaçante, au choix, du moyen salvateur qui vous extrairait de l'ennui dans lequel vous vous morfondiez depuis le matin gâché, ou de la drogue vulgairement appellée "âme soeur" qui avait eu le bonheur de ne pas voir sa matinée gâchée par une veille excessive -pour raison de population de dortoir plus favorable au sommeil- et qui par conséquent s'était levée avant vous et s'était noyée on ne savait où dans la masse grouillante des élèves abrutis par l'ennui samediaire.


Cela, et le fait que la date soit dégoulinante de clichés. Presque risible tellement Noël ou même -même !- la Saint-Valentin étaient préférables. Combien de murmures dans les couloirs depuis ce matin, combien de regards effarés et bovins en direction du calendrier ? 06/06/03. Le Diable renaît dans trois ans jour pour jour, massacrons les jeunes femmes en âge de procréer !

Demen émit un reniflement méprisant en descendant les escaliers qui menaient aux cachots, une petite pierre grisâtre roulant entre ses doigts, dans la poche de son
jean noir -la seule qualité du samedi était peut-être d'avoir échappé à l'horrible obligation de porter l'horrible uniforme de l'école.
Rien que pour l'occasion, il se vautrerait dans le morbidisme et l'occultisme et irait célébrer la journée la plus pourrie de la semaine en compagnie des rats et du Diable.
Un écho inquiétant commença de résonner indéfiniment entre les murs de l'étroit dédale de pierre alors que Demen fredonnait un air qu'il aimait à assimiler au Requiem de Mozart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36361.aceboard.net
Clefkléa Mint
Élève de Coactus - Première année
avatar

Nombre de messages : 90
Race : Ange
Âge : 16 ans

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Inévitable   Dim 12 Avr 2009 - 23:13

Elle n'avait jamais exploré cet endroit. Tout était tellement sombre que, avec ou sans lunettes, elle avait la sensation d'avoir les mêmes difficultés que n'importe qui - le "n'importe qui" excluant tout individu nyctalope - pour ne pas se perdre. Pourtant, s'il pouvait y avoir un endroit spacial qu'elle n'aimait pas, c'était bien les souterrains ou les couloirs. Avec des portes. Des endroits bas. Probablement pour ça qu'elle avait tenu à profiter d'un jour pareil pour y aller seule.

Kléa releva la tête et ouvrit grand ses yeux en entendant un son trop programmé pour être le fruit d'un phénomène souterrain. C'était presque inquiétant, tiens, d'entendre sans avoir les images qui allaient avec. Inquiétant, mais, paradoxalement, étrangement rassurant, un peu comme une berceuse qu'on chantonnait pour endormir quelqu'un. La Coactus ferma les yeux. Requiem. Ca expliquait peut-être ?


* Pas comme si un tueur en série se tenait derrière. Non, non, cette voix est trop lointaine. *

La régularité des notes lui échappait. En fait, elle n'arrivait pas à tout entendre, d'ici. Kléa accéléra le pas en tentant de suivre les notes (et sans foncer dans un mur). Quelqu'un qui chantait le Requiem dans des cachots sombres (si, sombres, si elle ne voyait pas, c'était bien à cause de l'obscurité) avait forcément quelque chose à cacher. Kléa tourna une derrière fois sur sa droite et arriva brusquement à quelques mètres de la source du Requiem.

"Le tueur à gage ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Demen Gifford
Élève de Remissus - Troisième année
avatar

Nombre de messages : 40
Race : Demi-vampire, demi-démon
Âge : 18 ans
Origine(s) : Province de Salçace

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Inévitable   Dim 12 Avr 2009 - 23:14

Demen descendit un escalier, tourna à gauche, eut l'occasion de médire férocement ces sculpteurs d'escalier qui se sentaient obligés de faire au moins une marche glissante par couloir et marcha sur une forme de vie inidentifiable qu'il aurait presque préféré ne pas voir aussi distinctement -il n'était pas un peureux, bien sûr, mais la chose en question dégageait une aura magique à la fois chaotique et vaseuse -mauvais mélange, lui rappelait son expérience personnelle.(1)

Quelle ne fut pas la -désagréable- surprise de Demen lorsqu'il tomba nez à nez avec une autre chose remuante dans l'obscurité.


oO Un cœur, jeune, qui bat rapidement... une fille ?(2) Oo

Une brusque montée de mauvaise humeur à l'idée d’une fille -autre que Lühna- lui parlant donna au jeune homme l'envie pressante de retourner sur ses pas et d'explorer une autre partie de ces foutus cachots -ils étaient grands pourtant, hein ? Mais il ne pouvait pas avoir de chance, non, il fallait que quelqu’un soit !

Le pseudo-Requiem mourut sur les lèvres de Demen et l'absence de son lui fit prendre conscience qu'il venait de se griller.


oO ...pourquoi ne pas repartir simplement ? Oo

Une voix incontestablement féminine s'éleva alors. Un tueur à gage ? Demen y vit un espoir de finir la journée sur une note plus glauque et plus... adaptée. Il céda donc aux habitudes sociales qu'Euricia et l'école lui avaient enfoncées dans le crâne et lança d'un ton nonchalant :

"Non merci, je n'ai pas très soif."

Ce qui était une phrase exceptionnellement longue. Demen se prit déjà à regretter sa décision de rester.








(1) : C'est là qu'on passe vingt minutes à rêvasser en plein milieu du message à propos du futur de son personnage et des éventuels bouquins aux titres loufoques qu'il écrira éventuellement pour raconter ses expériences prétendument traumatisantes...

(2) : Vision étriquée de la fille-émotive-au-cœur-qui-bat-vite Mr. Green Enfin, il paraît que statistiquement, les filles ont des cœurs plus rapides... et les gens plus petits aussi. doit y avoir un fond de vérité Mr. Green *a l'honneur d'avoir un pouls RAPIDE*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36361.aceboard.net
Clefkléa Mint
Élève de Coactus - Première année
avatar

Nombre de messages : 90
Race : Ange
Âge : 16 ans

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Inévitable   Dim 12 Avr 2009 - 23:58

Pas du tueur à gage, ou du moins, le garçon n’avait pour l'instant pas envie de travailler.


"Dommage !" (après un demi-seconde, Kléa réalisa qu’elle aurait dû parler en laissant transparaître une éventuelle déception plutôt que ce ton joyeux)


Au moment où elle réalisa que c’était un hybride, Kléa décida pour une fois de ne pas ausculter l’aura de son vis-à-vis, mais de laisser place à l’indécision. Vampire, probablement – et elle cru sentir une veine palpiter, à son poignet, avant de se ressaisir. Les cachots étaient sombres, isolés, elle les aimait bien, inutile de vouloir se faire peur, elle n’y parviendrait pas.

Kléa se rapprocha du garçon en exécutant un léger bond. Il était plus grand qu’elle, il avait une voix grave, elle ne le connaissait pas. Combien de minutes avant de lui demander de faire partie de sa famille ? Une voix lui rappela qu’elle était seule dans les cachots, perdue quelque part, et que s’il lui arrivait quelque chose, elle serait relativement vulnérable. Elle refusa cette idée en bloc, à moitié déçue de ses propres pensées. Non, décidément, tout se passerait bien ; elle était là depuis suffisamment de temps pour avoir l’intime conviction que personne ici ne ferait du mal à qui que se soit, quoiqu’on en dise Là-Haut.



"Mais, dis-moi, si tu n’es pas un tueur à gage, qu’est-ce que tu fais ici ? Je veux dire, siffler le Requiem dans les cachots, ça n’est très prudent."


Et pour que le garçon puisse montrer sa bonne volonté, elle le laisserait répondre avant qu’il ne sache qu’il faisait partie de sa Grande Famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Demen Gifford
Élève de Remissus - Troisième année
avatar

Nombre de messages : 40
Race : Demi-vampire, demi-démon
Âge : 18 ans
Origine(s) : Province de Salçace

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Inévitable   Lun 13 Avr 2009 - 2:03

Demen plissa les yeux et commençait déjà à distinguer plus clairement la jeune fille qui lui faisait face lorsqu'elle s'approche -en... sautillant ? Quel manque de retenue. Le demi-démon eût un rictus désobligeant. Que faisait cette fille dans un endroit aussi sombre, froid, dégoûtant et vraisemblablement mal famé -et, non, il ne faisait aucunement allusion à lui-même sur ce point précis. Il était d'une compagnie tout à fait recommandable, merci bien.

oO ..."Dommage" ? Est-elle folle, ou ai-je mal compris quelque chose ? Oo

L'idée de ne pas avoir saisi une partie des propos de son interlocutrice imposée était à exclure, à cette distance et sans courants d'air. Demen dût donc se résigner -bien malgré lui- à considérer que quelque chose ne tournait pas rond chez cette fille.

oO Et elle a reconnu le Requiem, simplement avec quelques notes de Kyrie ? Oo

Ce que Demen s'apprêtait à faire était puéril, mais... on ne tombait pas sur une occasion comme celle-ci tous les jours.

"J'ai dit que je n'étais pas un tueur à gage ?"

Son rictus se modifia imperceptiblement pour devenir plus sombre, plus vorace.

"Et qui ou quoi pourrait représenter une menace pour moi, ici ?"

oO ...cela dit, je ne vois pas en quoi siffler dans les sous-sols pourrait être dangereux. Peut-être cette jeune fille est-elle issue de quelque culture exotique au sein de laquelle cette superstition pour le moins pittoresque serait répandue ? Oo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36361.aceboard.net
Clefkléa Mint
Élève de Coactus - Première année
avatar

Nombre de messages : 90
Race : Ange
Âge : 16 ans

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Inévitable   Lun 13 Avr 2009 - 2:56

Kléa essaya vaguement de se souvenir du trajet qu'elle avait emprunté pour venir jusqu'ici, mais rien n'y faisait. Elle avait suivi les notes, un peu le hasard, également. Est-ce que c'était courant, que des gens descendent ici pour se promener ? Est-ce qu'il y avait souvent des tueurs à gage sélectifs qui sifflotaient dans des couloirs déserts ?

Est-ce que le potentiel tueur à gage avait déclaré qu'il n'était pas un tueur à gage ?


"Non", admit-elle après une seconde d'hésitation (il pouvait bluffer). "Mais je suppose que même les tueurs à gage ont un certain respect sur la question de la famille ? Je ne sais pas, je n'ai jamais rencontré de tueur à gage - donc, jusqu'à aujourd'hui, ou pas ?"

Kléa se déplaça sur le côté en essayant d'échapper à l'ambiance sombre qui essayait de prendre prise sur elle. Elle avait l'impression de percevoir un léger changement chez le garçon - quelque chose de plus... dangereux ? Lorsqu'elle liait ça au relatif isolement et à l'obscurité, quelque chose lui soufflait de ne pas être aussi imprudente et de rebrousser chemin.

* Imagination débordante, restes de préjugés. N'y pense plus, ne rate pas le bon moment. *

"Personne n'est une menace pour personne. Mais, dis-moi : tu as une grande soeur ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Inévitable   

Revenir en haut Aller en bas
 
Inévitable
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'amour est parfois inévitable [PV Pelage Roux]
» Explication inévitable [Onpu]
» Un jeu inévitable et tellement bien. [PV Boule de Givre]
» Si c'est un destin inévitable, pourquoi vouloir l'éviter ? Sombre Destin || Validé.
» Une collision inévitable. (pv l'Apex Predator)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
École Héméra :: Sous-Sols :: Cachots-
Sauter vers: