École Héméra

École de Sorcellerie
Inscrivez-vous avec un Prénom et un Nom !!!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hélène Delaunay

Aller en bas 
AuteurMessage
Hélène Delaunay
Élève de Remissus - Première année
avatar

Nombre de messages : 8
Âge : 19 ans

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Hélène Delaunay   Sam 18 Avr 2009 - 19:11

Nom : Delaunay

Prénom : Hélène

Âge : 19 ans

Origine(s) : Française

Race : Apprentie magicienne de Sérénité ; elle a également un tatouage noir sur le bras – souvenir du djinn qu’elle a laissé échapper.

Physique : Des membres très fins, elle est assez grande et donnerait presque l’impression qu’on peut la briser. Des cheveux assez longs, bruns pâles, des yeux profonds qui semblent voir au delà des apparences. Elle aime s’habiller en rouge, à un point que Sérénité a renoncé à la voir cesser.

Histoire :

La majeure partie de son histoire pourrait correspondre à une humaine sans aucun pouvoir, totalement normale. Hélène vivait avec ses parents dans une grande résidence sur la côte Bretonne ; sa famille étant aisée et elle-même étant douée au niveau de ses études, rien ne l’inquiétait. D’un naturel très calme, elle avançait tranquillement dans la vie en s’inquiétant le moins possible du futur.
Mais à ses 18 ans elle commença à ressentir parfois certains malaises. Elle sentait autour d’elle des mouvements alors qu’il n’y avait personne, ni le moindre courant d’air ; certains objets réputés magiques se mettaient à vibrer lorsqu’elle les prenait dans ses mains. Lorsqu’elle se promenait sur des sites où d’anciens rites avaient eu lieu il y avait des années il lui arrivait d’avoir des illusions étranges.
Elle en fit part à ses parents. Ils s’inquiétèrent d’abord, eurent du mal à la croire, mais finirent par accepter qu’elle possédait d’étranges dons. Son père avait connu une magicienne dans sa jeunesse qui lui devait un service. Il parvint à la joindre et obtint d’elle qu’elle prenne Hélène comme disciple.
Cette magicienne se nommait Sérénité O’Donnell. Hélène pensa d’abord que cette magicienne à l’allure d’enfant était bien sévère et n’avait pas l’air de posséder de grands pouvoirs, mais elle revint rapidement sur sa décision. Si Sérénité n’utilisait pas souvent ses pouvoirs, c’est parce qu’elle n’en jugeait pas l’utilité. Hélène commença donc son apprentissage, suivant sa maîtresse partout où elle allait et comprenant petit à petit les subtilités de la magie qui lui était enseignée. Ce n’était pas une magie à grande échelle comme celle que d’autres sorciers qu’elles avaient croisés utilisaient, mais un art subtil beaucoup plus difficile à maîtriser. Travailleuse, Hélène persévéra et voyait ses efforts être récompensés par de minuscules hochements de tête de sa maîtresse – ce qui était pour la magicienne un compliment gigantesque.

Un an environ après qu’elle soit entrée en apprentissage, Sérénité l’amena dans une des plus grandes villes d’Amazonie. Elle voulait montrer à son élève quelques créatures magiques qui vivaient dans cette gigantesque forêt vierge. Elles avaient loué une chambre dans un hôtel et devaient partir très bientôt.
Hélène, plus heureuse que son expression ne le laissait paraître, s’enhardit hors de l’hôtel pour explorer la ville. Elle n’était jamais sortie de France auparavant et, même si elle avait entendu parler de ce pays, y être en chair et en os lui semblait merveilleux.
Au hasard de ses pas, elle arriva devant une petite boutique poussiéreuse et médiocre qui abritait quantité de vieux objets. Attirée, elle y entra et tomba amoureuse d’une boite à épices rouge vif aux dessins noirs. Elle l’acheta avec l’argent qu’elle avait sur elle et ressortit rapidement. Elle s’arrêta sur le chemin qui menait à l’hôtel et contempla pensivement ce qu’elle venait d’acheter. Sérénité la tancerait sans doute pour avoir été aussi impulsive, mais elle ressentait une attirance étrange pour cette boite. Un peu le même sentiment qu’elle éprouvait lorsqu’elle était en présence d’un objet fortement magique.
Laissant pour une fois sa prudence de coté, elle ouvrit doucement la boite. De longs filaments noirâtres s’en échappèrent et formèrent une forme indistincte devant elle.
Sans son entraînement, sans doute la jeune fille se serait-elle enfuit sans plus attendre. Mais elle avait commencé à côtoyer les êtres magiques et ce qui se tenait devant elle lui avait tout l’air d’en être un. Elle tendit son bras droit vers la créature et frémit lorsqu’il entra en contact avec la masse sombre. Un léger cri lui échappa lorsqu’elle sentit des filaments se resserrer autour de son bras et elle ouvrit des yeux effrayés. Etrangement, l’ombre devant elle sembla sentir sa peur et se retira vivement. Hélène distingua une forme vaguement humaine aux longs cheveux noirs et soyeux dans cet amas sombre, puis un courant d’air passa à côté d’elle et, après un léger souffle sur sa joue, l’ombre s’en fut.
Un tremblement la secoua des pieds à la tête et elle manqua laisser échapper la boite qu’elle venait d’ouvrir, mais elle la rattrapa au dernier moment. Que pouvait bien être la chose qui s’était trouvée juste devant elle ? Elle avait durant un moment eu l’impression que c’était un être humain …
Un raclement derrière elle la sortit de sa torpeur. Elle se retourna la peur au ventre, pensant qu’une autre créature étrange était apparue, mais elle soupira de soulagement en se rendant compte qu’il s’agissait de sa maîtresse magicienne. Elle n’avait jamais été aussi heureuse de la revoir … toujours assommée, la jeune fille regarda avec étonnement Sérénité s’approcher d’elle et lever la main.
Une brûlure sur la joue lui fit prendre conscience que la magicienne l’avait giflée. Il y avait bien longtemps que quelqu’un ne se l’était pas permis … personne, en fait, car ses parents n’étaient pas du genre à la punir ainsi. Mais il était vrai qu’elle l’avait sans doute mérité. La magicienne commença à parler mais elle stoppa soudain, le regard en arrêt. Hélène s’interrogea un instant sur la cause de ce brutal silence, mais ses yeux aperçurent les marques noires qui ornaient son bras droit.
Très fines sur l’avant bras, elles s’épaississaient en haut en formant d’étranges motifs. Hélène ne se souvenait pas les avoir déjà vu ; donc …
« Tu ne sais pas ce que tu as fait, n’est-ce pas ? »
La voix sèche de Sérénité la fit sursauter. Elle ne put que faire non de la tête, ne comprenant pas le fond de la question.
« Que dis-tu ?
- Excusez-moi, madame. J’ai … »
Ce devait être la boite. Il était maintenant trop tard pour reculer ; autant tout avouer et peut-être qu’alors la magicienne pourrait lui expliquer de quoi il retournait.
« J’ai acheté une boite dans une boutique qui … m’attirait, et lorsque je l’ai ouverte une forme sombre en est sortie, qui ressemblait à un humain. Je suis désolée.
- Je suppose que tu n’as plus cette boite ? »
La jeune fille fouilla le sol des yeux mais ne remarqua rien qui tranchait sur des dalles du sol. Et la boite n’était plus dans ses mains.
« Non. Je ne la vois plus.
- D’accord. Pour enrichir ta connaissance et t’empêcher de commettre de telles idioties à l’avenir le récipient qui contient un djinn – car, oui, c’est ce que tu as libéré dans la nature – est la seule chose qui permet de le contrôler. Il existe quelques autres méthodes mais bien difficiles, et qui demandent de longs temps de préparations. Et des ingrédients difficiles à trouver. »
Un … djinn ? Sérénité ne lui en avait jamais parlé. Il fallait dire qu’avec le nombre de choses à apprendre dans la magie, Hélène ne pouvait pas déjà tout savoir … Et cette créature était en liberté ? La magicienne reprit la parole :
« Maintenant … On ne peut pas quitter cet endroit comme ça, mais on ne va pas non plus se plonger dans la forêt amazonienne à la recherche de créature magique alors que tu as libéré cette chose. Je connais une école de sorcellerie non loin d’ici ; je vais me renseigner et voir ce qu’on peut faire. »
La jeune fille cligna des yeux. La réaction de Sérénité l’étonnait, non parce qu’elle revenait sur sa décision de partir en expédition dans la forêt amazonienne, mais plutôt parce qu’elle réagissait calmement. Hélène avait pensé qu’elle subirait une colère foudroyante, mais … il était vrai qu’elle n’avait jamais vu son professeur réellement en colère – juste de mauvaise humeur … Celle-ci la prit justement par une main et l’entraîna à sa suite vers l’hôtel ; Hélène s’empressa de la suivre.

Quelques jours plus tard, Sérénité la mit au parfum. Elles allaient aller à une école de magie nommée Héméra, Sérénité en tant que professeur et Hélène en tant qu’élève. Cette école était réservée aux êtres étranges – vampires, loups garous et autres – et Hélène devrait se débrouiller. Etant donné que d’autres humains (êtres qui possédaient deux bras, deux jambes, une tête…) avaient des pouvoirs semblables aux siens, elle pourrait sans doute en profiter pour y apprendre quantité de choses intéressantes. A son âge Sérénité n’allait pas changer toute sa magie (elle s’en contentait très bien) mais Hélène pourrait sans doute trouver d’autres de ses dons. Il semblait qu’elle avait une attirance prononcée pour tout ce qui était un peu paranormal – la découverte de la boite dans un fouillis indescriptible en était une preuve – mais il faudrait qu’elle apprenne à se méfier d’avantage. Ou bien elle s’y brûlerait les ailes …
La jeune fille accepta l’information sans broncher. Elle s’était attendue à bien pire et était en réalité curieuse de voir cette école.


Caractère : Calme et posée, elle est toujours attentive. Mais elle est aussi assez effacée et se met rarement en avant. Pas vraiment timide, mais elle n’est pas expansive donc elle peut en donner l’impression. Elle aime apprendre et écouter, s’ennuie rarement et est très délicate dans ses gestes – elle ne veut pas porter préjudice aux autres personnes, physiquement ou moralement.

Qualités : Calme, réfléchie, intelligente mais sans vraiment le montrer. Travailleuse également. Elle est prête à aider n’importe qui si elle juge la raison bonne.

Défauts : Peut-être trop sérieuse ^^’ Elle sait s’amuser, mais ne va pas le faire spontanément. Sinon elle aime un peu trop ce qui est magie, particulièrement les êtres magiques qu’elle n’arrive pas à considérer comme des outils (à juste titre, ok, quoique ça dépend Mr. Green )

Poste dans l'École : Elève

Amours/Ami(e)s : Pour l’instant, néant. Mais elle est capable de s’en faire – il lui suffit de rencontrer d’autres personnes hors de la surveillance de sa tutrice …

Signe(s) Particulier(s) : La tatouage noir de son bras droit.

Animal de Compagnie : -

Raison de votre présence à Héméra : Pour suivre Sérénité et en apprendre plus sur les autres "êtres magiques". Et parce qu'avoir libéré un Djinn sans savoir le contrôler est dangereux. Et parce qu'avoir des pouvoirs sans savoir les contrôler est dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Directeurs Masqués
Direction de l'Ecole
Direction de l'Ecole
avatar

Nombre de messages : 39
Race : Inconnue
Âge : Inconnu
Origine(s) : Inconnues

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Hélène Delaunay   Sam 18 Avr 2009 - 20:04



Cours obligatoires :

- Maîtrise de Soi
- Démonologie
- Histoire de la Magie [Cours en suspens jusqu'à ce que le Professeur concerné arrive à l'Ecole]

Cours optionnels :
Tu peux choisir, si tu le souhaites, une ou même plusieurs options parmi les matières suivantes :
- Sports
- Quidditch
- Etude des Runes et Pierres Magiques

_________________
Pour contacter l'Administration, envoyez un MP à ce compte ou un e-mail cette adresse : ecole.hemera@gmail.com .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Hélène Delaunay
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Napoléon à Sainte Hélène
» Hélène GRIMAUD
» Caution : Chemical hazard. [Terminée.]
» First Night : " A Crazy Man in Délirium" [pv Ed Free & Hélène Metz]
» Sélène Matthew

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
École Héméra :: Important et Hors-Sujet :: Présentation des Personnages :: Présentations des Élèves de Remissus-
Sauter vers: