École Héméra

École de Sorcellerie
Inscrivez-vous avec un Prénom et un Nom !!!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jarek Pietrowsky

Aller en bas 
AuteurMessage
Jarek Pietrowsky
Élève de Remissus - Première année
avatar

Nombre de messages : 24
Race : Neko - vampire
Âge : 16

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Jarek Pietrowsky   Dim 26 Avr 2009 - 20:20

Nom : Pietrowsky

Prénom : Jarek

Âge : 16 ans.

Origine(s) : Il vient d’une région qui ferait partie de la Pologne.

Race : C’est à la fois un vampire et un neko.

Physique : D’une manière générale, Jarek n’est pas très grand et assez mince. Il ne dépasse guère 1m69 et ne pèse pas plus de 50 kg. Il a les cheveux châtain clair un peu cendré, et longs. La couleur de son œil restant est presque identique à celle de ses cheveux. Sa peau être très pâle étant donné qu’il ne voit plus le soleil depuis près d’un an, et son corps est glacial puisque c’est un vampire.

Histoire : Nombre de légendes ont leurs racines en Europe de l’Est. Celle des vampires en est certainement la plus connue, et, quelque part, la plus effrayante. Mais dans ces montagnes couvertes de forêts, pour la plupart incartables, beaucoup de créatures de contes de fées Moldus se retrouvent dans ses régions lointaines. Les descendants de Nosferatu y règnent en maîtres, se nourrissant des autres habitants, de quelque nature qu’ils soient.

C’est là que naquit Jarek, un soir d’automne, dans un village peuplé de nekos, à la limite de la frontière polonaise. Ses parents et les autres habitants étaient constamment méfiants par rapports aux étrangers, à cause du danger lié aux suceurs de sang ; mais malgré tout leur vie était assez paisible.

Le garçon était fils unique, et il grandit avec Swietomierz, un enfant d’un an son aîné. Les deux gamins étaient inséparables. Il n’y eut pas vraiment d’éléments particuliers à signaler, et ce pendant quinze ans. Jusqu’au jour où un événement vint troubler le cours des choses.



Jarek courait à travers la forêt, en direction des lumières qui brillaient au fond du vallon. La nuit, qui l’avait surpris trop loin de son village était déjà presque entièrement tombée et le jeune homme avait peur de payer un prix trop élevé pour son imprudence. Quelle idée de partir si loin ! Si prochaine fois il y avait — et il l’espérait — il ne se laisserait plus prendre aussi bêtement.

Au détour d’un chemin, il entra en collision avec quelqu’un, un homme d’après la voix qu’il entendit pousser une exclamation de surprise. N’importe qui croisé à cette heure sous le couvert des arbres pouvait être dangereux. Tendu, le garçon bredouilla des excuses et voulu s’enfuir à nouveau, mais l’autre l’attrapa par le bras avec force, l’empêchant de bouger. Même à travers le tissu de son vêtement, l’adolescent pouvait sentir la froideur de sa peau, mais il n’osait pas bouger. Il frissonna lorsque le vampire lui attrapa le menton en lui tournant la tête, pour dégager son cou.

Alors, il réagit. La panique lui obscurcissait les pensées. Il se débattit vainement de toutes ses forces, amusant son agresseur, qui ricana. En dernier recours, il mordit de toutes ses forces la main qui lui tenait le visage. Surpris, l’homme le relâcha un instant, et Jarek détala sans demander son reste.

Il courut à en perdre haleine à travers les sous-bois, ne voyait plus rien que les lumières en contrebas, et entendant juste, parfois, les pas de son poursuivant. Il ne sentait plus la douleur dans ses mains écorchées par les ronces ni ses poumons brûlants et son cœur qui battait à tout rompre, ne pensant plus qu’à s’échapper.

Arrivé à quelques centaines de mètres du village, le vampire s’arrêta, trop prudent pour s’aventurer plus loin seul. Le jeune homme ne ralentit pas, même dans les rues désertes. Il ne stoppa sa course folle qu’une fois arrivé devant la maison de Swietomierz.

La mère de son ami lui ouvrit, surprise de trouver le jeune homme à cette heure, mais le laissa voir celui qu’il cherchait, se doutant bien qu’il y avait une bonne raison derrière cette brusque arrivée. Il se dirigea sans hésitation dans cette maison qu’il avait finit par connaître. Une fois près du brun, l’hystérie dans laquelle il se trouvait se calma petit à petit et il put enfin lui raconter ce qui s’était passé. Alors que l’autre semblait juste abasourdi, Jarek essayait de penser à tous les détails pratiques que cet événement allait forcément entraîner. Comme si penser au plus grand nombre de choses possible le préserverait de trop se soucier des détails et notamment des conséquences morales. A cette occasion, il lui parla du calice.

Il se doutait bien que Swietomierz n’allait pas répondre tout de suite. Il aurait été impossible de prendre une telle décision aussi rapidement, surtout en étant pris de court. Mais il lui demanda tout de même s’il accepterait de devenir sa proie lorsqu’il se transformerait à son tour en vampire. Il ne voulait blesser personne et ne voulait pas devoir tuer des gens pour vivre.

Il repartit rapidement chez lui. Il ne voulait pas trop alerter les parents de son ami qui devaient déjà se poser suffisamment de questions. Et puis, il voulait rentrer chez lui, rassurer ses parents sur son sort, certain qu’ils devaient s’inquiéter pour lui.

Les deux jeunes hommes ne parlèrent de ce qui s’était passé à personne, pas même à leurs parents. Jarek avait bien trop peur de leur réaction en apprenant qu’il allait, tôt ou tard, se transformer lui-même en vampire. Ils n’eurent pas à garder le secret trop longtemps. Durant presque une semaine, il ne sortit plus du village, effrayé à l’idée de retomber sur le même non-mort. En fait, il passait ses journées chez lui, seul ou en compagnie de Swietomierz.

Il finit par retourner se promener en forêt. Quelques jours à peine suffirent à lui faire reprendre cette habitude, mais il faisait plus attention que jamais à revenir avant la tombée de la nuit. Lors d’une de ces excursions, la malchance le poursuivit. Il s’était assis tranquillement au bord d’une falaise, profitant du soleil et songeant à bientôt rentrer chez lui. Malheureusement, la montagne en avait décidé autrement, et le bout de terre où il se trouvait, raviné par les récentes pluies et fragilisé par son poids, se détacha lorsqu’il se releva.

Sa chute le tua sur le coup quand il retoucha brutalement le sol, vingt mètres plus bas. Les habitants de son village ne le retrouvèrent pas et son corps resta là quelques temps, laissé intact par les animaux.

Lorsqu’il se réveilla, trois jours plus tard, il ne sentit rien d’autre qu’une faim dévorante, comme s’il n’avait jamais mangé de sa vie. A travers cette sensation obnubilante, il se souvint de la conversation qu’il avait eu quelques jours plus tôt avec Swietomierz. Son ami lui avait demandé un peu de temps pour réfléchir à sa demande, et ils n’en n’avaient plus reparlé depuis. Il hésitait pourtant à retourner au village, il avait peur qu’on lui pose des questions si on le voyait, et qu’on l’empêche de voir le seul qui pourrait l’aider, peur aussi de ne pas pouvoir se retenir en voyant quelqu’un. Il avait tellement faim … Sa décision fut finalement vite prise. Aussi vite qu’il le put, il retourna chez lui. Les lieux qu’il avait quitté trois jours plus tôt lui paraissaient changés, tout en restant les mêmes. Et une nouvelle fois, il se trouva devant la maison de Swietomierz.

Jarek gratta à sa fenêtre, pour ne pas avoir à réveiller les autres habitants de la maisonnée. Il fallut quelques minutes pour que le jeune homme apparaisse derrière ses rideaux, et il sembla tellement surpris de le voir —non sans raisons en effet — qu’il ouvrit la vitre pour sortir par là au lieu de passer par la porte. Le vampire n’eut pas besoin de lui expliquer ce qui était : une phrase, un regard, et le brun savait ce que l’autre était venu faire. Il accéda à sa demande, les liant plus étroitement encore qu’ils ne l’étaient déjà. Jarek prit son sang cette nuit-là pour la première fois, mais il ne put pas rentrer chez lui, par prudence.

Ni l’un ni l’autre ne s’étaient attendus à ce que le vampire ait à prendre son sang souvent, même au début. Pourtant ce fut le cas : presque tous les trois jours il retourna voir son ami dans ce but. Et tous deux savaient que Swietomierz ne tiendrait plus très longtemps à ce rythme, surtout s’ils voulaient que les gens ne le remarquent pas. Malheureusement, ils n’eurent pas à ce poser cette question trop longuement. Environ une semaine après sa transformation, Jarek vint le voir pour la troisième fois.

Alors qu’il se nourrissait, la mère du brun entra dans la chambre, à l’improviste. Trouver l’ami de son fils penché sur ce dernier pour boire son sang la surpris suffisamment pour que les deux puissent s’enfuir sans qu’elle les retienne vraiment. Ils purent s’arrêter assez loin du village pour qu’ils ne soient pas retrouvés avant le lendemain soir, quand ils pourraient repartir. Swietomierz devait finir sa nuit, il était déjà trop fatigué à cause du manque de sang et de sommeil pour continuer à avancer. Jarek devrait s’abriter pour la journée et ils voyageraient pendant la nuit suivante.

La nuit suivante, ils reprirent la route, essayant de sortir de la forêt le plus vite possible, pour se retrouver hors d’atteinte aussi bien des mauvaises rencontres étrangères que des villageois qui pouvaient, tant qu’ils se trouvaient dans leur périmètre d’action, les retrouver et exécuter. Une fois sortis, ils vagabondèrent quelques mois, trouvant comme ils pouvaient assez de nourriture pour Swietomierz, et apprenant petit à petit le mode de vie du « monde extérieur ».

Parfois, ils arrivaient dans des villages sorciers, où ils pouvaient se dévoiler un peu, bien qu’ils dissimulent toujours l’état de Jarek. Ce fut lors d’une nuit passée dans un endroit de ce genre qu’ils apprirent l’existence d’une école de magie pour les non-humains. Cette nouvelle représentait l’espoir de pouvoir continuer à vivre sans se cacher, et l’occasion pour le vampire de maîtriser ses nouveaux dons, qu’il n’arrivait pas vraiment à apprivoiser sans professeur ni exemple.

Ils décidèrent de s’y rendre malgré l’éloignement et la difficulté du voyage, qui dura près de six mois. Ils arrivèrent enfin aux portes de l’école par une nuit pluvieuse comme tant d’autres.

Caractère : De nature calme et discrète, Jarek n’est pas du tout le genre de garçon à chercher la confrontation avec les autres. Si c’est nécessaire, il préfère se faire oublier plutôt que de se disputer avec quelqu’un. D’une manière générale, il est très facile à vivre, et bien qu’il se méfie instinctivement des gens à cause de sa vie isolée, il est plutôt du genre souriant. Il ne refusera pas d’engager une conversation, mais il est très facile de le faire se refermer comme une coquille d’huître même s’il pouvait paraître confiant ou ouvert.

Qualités : Jarek est quelqu’un d’attentionné, et fondamentalement gentil. Il est aussi très timide, donc pas du tout encombrant ou bruyant.

Défauts : Il a parfois tendance à oublier le danger qui peut le menacer s’il essaie d’aider quelqu’un. En ce moment, il a du mal à contrôler sa force et peut facilement blesser quelqu’un sans le vouloir. Sinon, il est très jaloux par rapport à Swietomierz, ce qui ne le rend pas forcément sympathique aux yeux de tout le monde.

Raison de votre présence à Héméra : Parce qu’avoir des pouvoirs qu’on ne maîtrise pas et que l’on n’est pas du tout prêt à accepter c’est dangereux pour soi, pour les autres, et pas du tout facile à vivre quand on ne sait pas où aller.


Amours/Ami(e)s : ~Il avait des ami(e)s dans son village, mais à présent il n’a plus que son Swietomierz — dont il n’aime pas se séparer vraiment.

Signe(s) Particulier(s) : Ses oreilles et sa queue de chat. Il porte de plus un bandeau sur son œil droit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Directeurs Masqués
Direction de l'Ecole
Direction de l'Ecole
avatar

Nombre de messages : 39
Race : Inconnue
Âge : Inconnu
Origine(s) : Inconnues

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Jarek Pietrowsky   Sam 2 Mai 2009 - 20:26



Cours obligatoires :
- Maîtrise de Soi
- Sports

Cours optionnels choisis :
- Etude des Runes et Pierres Magiques


Dernière mise à jour le 02/05/09.

_________________
Pour contacter l'Administration, envoyez un MP à ce compte ou un e-mail cette adresse : ecole.hemera@gmail.com .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Jarek Pietrowsky
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» No Escape [Eleni & Jarek]
» The grey spotlight [Zuzana & Jarek]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
École Héméra :: Important et Hors-Sujet :: Présentation des Personnages :: Présentations des Élèves de Remissus-
Sauter vers: