École Héméra

École de Sorcellerie
Inscrivez-vous avec un Prénom et un Nom !!!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Erynis Nyreas

Aller en bas 
AuteurMessage
Erynis Nyreas
Élève de Saevitia - Deuxième année
avatar

Nombre de messages : 32
Race : Demi-vampire
Âge : 18 ans
Origine(s) : Greco-japonaise

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Erynis Nyreas   Sam 2 Mai 2009 - 19:28

Nom : Nyreas

Prénom : Erynis

Âge : 19 ans

Origine(s) : Grèce (a également des origines japonaises)

Race : Demi-vampire ; incarnation de la "Nemesis" (voir Histoire)

Physique : C'est une jeune fille grande et mince, à la silhouette encore adolescente. Elle a le teint excessivement pâle pour une Grecque, et son ascendancs asiatique rejaillit sur son visage : Erynis a des yeux bridés mais d'un bleu très clair, ses traits sont fins et ses cheveux longs, raides et d'un noir de jais. Elle se sait belle mais n'en tire aucune fierté et n'aime pas particulièrement en profiter.
Pas énormément de changements de ce côté-là ; Erynis a beau frôler la vingtaine, elle fait toujours moins que son âge, malgré des formes peut-être un peu plus marquées et un visage aminci, signe de sa lente défaite face à Hybris.

Histoire : Les parents d'Erynis sont un homme politique grec et une vampire japonaise. Ils s'étaient rencontrés en Grèce dans des circonstances assez chaotiques, et se sont plus d'emblée l'un à l'autre. La vampire eut un enfant de son amant, plus sur sa demande expresse que par réel désir partagé. D'ailleurs, une fois l'enfant née, la vampire quitta l'homme sur un prétexte quelconque, pour élever son enfant seule.
Elle demeura néanmoins en Grèce, s'installant avec la jeune Erynis sur une petite île des Cyclades. L'enfant vécut plusieurs années d'un bonheur parfait, seule avec sa mère et les villageois qu'elles charmaient par leurs aspects exotiques et leurs manières délicates. Parfois, Erynis posait des questions sur son père, et sa mère lui répondait en souriant que ce n'était pas grave si elle ne le connaissait pas, mais qu'il lui avait légué son sang, et qu'elle devait en être fière. La fillette en était fière même si elle ne comprenait pas pourquoi.
Vers ses douze ans, sans jamais avoir été à l'école, l'enfant entra comme novice dans un temple proche du village. Sa mère l'appellait "la maison de la Moïra", mais Erynis l'avait entendu appeller "la secte" par des villageois. Elle ignorait le sens de ce mot, et lui préfèrait "Moïra", le nom du destin en grec ancien. Peu à peu, elle apprit le culte de la Moïra, les notions de l'équilibre et de la mesure, les principes de justice et d'équité. Et surtout, on lui fit peu à peu comprendre qu'elle se devait d'appliquer ces principes elle-même, même quand personne ne lui demandait d'agir.
Il fallait "savoir reconnaître l'injustice, et savoir comment la corriger immédiatement, pour que règne la justice."
Un jour, sa mère partit. Erynis avait quinze ans, et lorsqu'elle lui demanda si elle allait revenir, sa mère lui répondit en souriant qu'elle n'avait plus besoin de sa fille.
"Je n'ai plus besoin de toi."
Erynis resta seule avec les prêtres et les villageois, sur une petite île des Cyclades, en apprenant chaque jour un peu plus sur son rôle.
"Tu dois faire régner la justice."
Erynis remarquait sans trop se poser de questions que les autres novices ne suivaient pas le même enseignement qu'elle. On lui parlait continuellement de justice, alors que les autres adolescents qui fréquentaient le temple parlaient de "philosophie", de "beauté de l'âme" ou d'autres choses abstraites.
Puis Erynis se mit à voyager, avec un prêtre, en Grèce et ailleurs, pour aller rencontrer l'injustice, y mettre fin et punir ceux qui le méritaient.
La jeune fille but son premier sang, vida son premier corps lors de ces voyages.
Le prêtre l'y avait encouragée, et fut fier d'elle.
Vint un jour où il la prit par les épaules, lui annonça qu'ils allaient se séparer et l'emmena, lui dit-il, pour la dernière fois rendre ses hommages à la maison de la Moïra. Elle y rencontra deux personnes qui lui plurent aussitot énormément.
"Ils respirent comme moi, la tête sous l'eau en essayant de chercher leur oxygène." se dit-elle, sans réellement savoir ce qui lui inspirait cette pensée.
Erynis avait alors 17 ans, et ces deux êtres s'appellaient Hybris et Catharsis. Ils avaient respectivement 14 et 71 ans.
Un de ses enseignants la prit à part pour lui expliquer que si elle représentait la Justice, l'humain Hybris lui représentait l'"Hybris", le péché d'orgueil, la démesure. Il voulait obtenir plus que ce que lui accordaient ses parts de chances, de force et de talent. Elle devait l'empêcher d'outrepasser la "limite". Elle était Némésis, lui dit-il, et Némésis est là pour s'abattre sur l'Hybris.
Le second, malgré ses 71 années, paraissait avoir moins de trente ans. Le prêtre lui expliqua vaguement qu'il était un démon, mais que cela ne devait pas l'inquiéter. Il représentait la "Catharsis", normalement l'action de se purger de ses émotions malsaines en les exprimant par l'art ou l'écriture, parfois de manière à dissuader les autres de se conduire de pareille façon. À l'échelle de Catharsis, il s'agissait de se conduire de la façon la plus horrible qui soit, de commettre tous les péchés, pour en dégouter les autres, pour les forcer à regarder en face leur propre atrocité, pour les décider à changer par eux-mêmes.
Le prêtre vanta la façon d'agir de Némésis, plus directe et efficace, et moins dangereuse pour l'équilibre du monde et la justice. Il lui intima cependant de les suivre et de les garder à l'oeil.
Hybris devait apprendre la magie et avait choisi sans leur en donner la raison une école obscure et inconnue, perdue dans la Forêt Amazonienne, Erynis le suivit pour le surveiller et Catharsis vint lui aussi, sans donner d'explications inutiles : il voulait rester avec eux, c'était bien suffisant.
Erynis s'inscrivit donc à Héméra, comprenant vaguement que sa nature, comme celle de Catharsis, l'obligeait à aller dans cette école plutôt que dans une autre, et qu'Hybris, bien que désigné comme son ennemi direct, avait tout mis en place pour qu'ils restent ensemble.
La première année d'Erynis à Héméra marqua le début d'une période bien pénible pour la jeune fille. N'ayant pas en société la facilité d'Hybris ou l'indifférence de Catharsis, elle sentit peu à peu s'échapper le peu d'ascendant qu'elle possédait sur eux. La vie de collégienne ne lui convint pas spécialement : habituée aux cours particuliers et à la vie en communauté restreinte, elle ne se fit aucun ami et n'eut même plus le mince réconfort que lui offraient jadis l'intimité et la compagnie exclusive de ses deux "compagnons".

Caractère : Elle a une implacable volonté de faire triompher la justice et d'empêcher l'oppression, l'injustice (non je me répète pas ^^), le vol, le meurtre ou autres offenses non méritées. Si elle estime qu'une personne a mérité ce qui lui arrive, alors elle ne fera rien pour l'aider. Pis, elle peut elle-même décider de punir quelqu'un pour quelque chose qui ne la concerne peut-être même pas.
Elle se focalise de plus en plus sur tous les agissements d'Hybris, qu'elle a trop de mal à juguler pour se concentrer sur autre chose. Elle rejette en bloc tout ce qu'il fait et perd peu à peu de vue l'idéal justicier qu'elle est censée représenter.

Qualités : Juste, impartiale, intelligente, attentive (de moins en moins attentive... voir 'Caractère'). Un semblant d'instinct maternel dont elle ignore l'existence semble la rendre, sinon plus tendre, du moins plus tolérante avec les plus jeunes.

Défauts : Réservée, s'implique peu dans les relations sociales, un peu hautaine, horriblement têtue, a un avis arrêté sur chaque chose. Elle manifeste une tendance certaine à la violence -dans un cadre strictement boubouesque toutefois.

Poste dans l'École : Elève.

Raison de votre présence : Pour apprendre à maîtriser des crises de colère qui peuvent être gênantes, et des instincts prédateurs qui peuvent l'être beaucoup plus. Et également pour voir un peu le monde.

Amours/Ami(e)s : Hybris et Catharsis, qui peuvent être considérés comme ses amis par n'importe quel observateur extérieur. Elle n'a toujours pas d'amis et s'en faire n'est pas à l'ordre du jour. Quant à d'éventuelles amours, la lutte contre l'Hybris l'accapare tellement qu'elle n'a pas franchement le temps d'y penser.

Signe(s) Particulier(s) : Ses yeux bleus pâles qui contrastent avec son physique de gréco-japonaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Directeurs Masqués
Direction de l'Ecole
Direction de l'Ecole
avatar

Nombre de messages : 39
Race : Inconnue
Âge : Inconnu
Origine(s) : Inconnues

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Erynis Nyreas   Sam 2 Mai 2009 - 20:30



Cours obligatoires :
- Maîtrise de Soi
- Sports

Cours optionnels choisis :
- Démonologie


Dernière mise à jour le 03/05/09.

_________________
Pour contacter l'Administration, envoyez un MP à ce compte ou un e-mail cette adresse : ecole.hemera@gmail.com .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Erynis Nyreas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
École Héméra :: Important et Hors-Sujet :: Présentation des Personnages :: Présentations des Élèves de Saevitia-
Sauter vers: