École Héméra

École de Sorcellerie
Inscrivez-vous avec un Prénom et un Nom !!!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Katsuo Tensai

Aller en bas 
AuteurMessage
Katsuo Tensai
Élève de Saevitia - Première année
avatar

Nombre de messages : 8
Race : Djinn
Âge : Inconnu

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Katsuo Tensai   Dim 10 Mai 2009 - 13:33

[histoire en rapport avec celle d'Hélène, étant donné que c'est elle qui l'a libéré ^^ Hélène, Sérénité et Katsuo sont en fait là pour une raison commune, même s'ils n'ont pas du tout les mêmes buts]

Nom : Tensai

Prénom : Katsuo

Âge : Inconnu

Origine(s) : -

Race : Djinn

Physique : Presque androgyne. C’est en fait une apparence qu’il a lui même choisi, ce qui explique sans doute cela …Une peau très pâle, presque blanche, des yeux jaunes qui le font ressembler à un félin et de longs cheveux noirs et soyeux qui peuvent presque le recouvrir en entier. Il s’amuse de son apparence et joue avec en se montrant souvent dans des poses avantageuses, ou bien où la lumière le met en valeur. Il est très grand (tant qu’à choisir son apparence, autant se sentir supérieur) et ses membres sont si fins qu’ils ressemblent à ceux d’une fille. En fait c’est difficile de savoir s’il est réellement de sexe masculin, mais c’est ce qu’il prétend ^^

Histoire :

Djinn de son état, Katsuo s’ennuyait. Il avait été enfermé voilà longtemps – des années ? des siècles ? difficile de voir le temps passer lorsqu’on était privé de tous ses sens … - dans une boite à épice rouge et il commençait à se lasser de tourner en rond. Bien sur, il était magnifiquement intelligent et pouvait en profiter pour échafauder diverses théories (plus sincèrement, pour imaginer de nouveaux tours à jouer aux magiciens qui le libèreraient) mais il avait épuisé la plupart des sujets qu’il connaissait. Il voulait sortir de cette foutue boite. Mais voilà, il ne pourrait pas le faire seul et depuis quelques temps les magiciens se méfiaient royalement des djinns. A juste titre, certes, mais … ce n’était pas une raison pour les laisser enchaînés de la sorte.
Katsuo était né au Japon, créé par un magicien un peu fou qui l’avait doté de nombreux pouvoirs. C’était tant mieux pour le djinn, quant au magicien, bah, comme tous les magiciens avec beaucoup de pouvoirs et peu de bon sens, cela avait finit par se retourner contre lui – Katsuo avait mal interprété un ordre (les djinns étaient très doués à ce jeu là) et cela avait causé des dégâts irréversibles à son créateur. Malheureusement, les djinns sans maîtres étaient automatiquement enfermés dans des boites … ils ne pouvaient survivre seuls. Oh ennui … passer sa vie dehors à suivre toutes les volontés d’un maître (bon, d’accord, en prenant quelques libertés, car lesdits maîtres oubliaient souvent de donner des ordres suffisamment précis) ou bien être tranquille et pouvoir faire ce qu’on voulait – dans un boite.
Il ne savait pas trop ce qu’il préférait. Les premiers magiciens avaient parfaitement appris à contrôler les djinns, finalement, et Katsuo avait de très mauvais souvenirs d’Egypte : des idiots de prêtres s’étaient débrouillés pour créer un rituel puissant qui avait obligé de nombreux djinns à suivre toutes les volontés des pharaons, et les pauvres créatures magiques avaient du faire la guerre alors qu’elles n’aspiraient qu’à s’amuser. Enfin, certains djinns aimaient bien la guerre, torturer les « ennemis » et tout, mais il y avait des imbéciles même dans les races supérieures.
Puis les magiciens s’étaient peu à peu dégradés. Les anciens rituels avaient été oubliés durant le déclin des grandes civilisations d’autrefois, et les djinns étaient pour la plupart retournés dans divers récipients, heureux de se reposer.
Mais des siècles ou des millénaires de repos faisaient tout de même beaucoup. Beaucoup trop. On s’ennuyait, à force. Imaginez-vous enfermé dans un aquarium rond aux vitres noires ne laissant passer aucune lumière ; vous n’avez même pas le plaisir de voir tomber de la nourriture de temps en temps car vous n’avez pas besoin de manger. On a vite fait le tour de cette cage, et on a également vite remarqué qu’il n’y a aucun moyen d’en sortir. Les mortels sans pouvoirs ne parvenaient pas à ouvrir ces boites ; il fallait être suffisamment chanceux pour qu’un magicien vous découvre et, si possible, que ce soit un imbécile qui oublie de faire les rituels qui obligeraient le djinn à lui obéir. Bref, fallait une chance de tous les diables.
Et, justement, Katsuo était chanceux. Déjà lors de sa création, il avait estimé qu’il partait d’un bon pied – le magicien qui l’avait créé lui avait donné la faculté de se transformer en ombre et de se matérialiser comme il le souhaitait, ce qui était sacrément plus utile que d’exaucer des vœux idiots comme faire apparaître une montagne de nourriture ou d’argent.
Lorsqu’il sentit la boite s’ouvrir il frémit d’anticipation. Qui pouvait bien lui rendre la liberté ? Il ne sentait aucun tiraillement magique lui étirer l’essence, il supposait donc qu’aucun rituel visant à l’emprisonner n’avait été fait. Tant mieux. Pour lui. Cela signifiait qu’il pourrait faire ce qu’il voudrait, sans avoir à effectuer les quatre volontés (souvent plus de quatre, en fait …) d’un maître stupide. Il pourrait s’amuser un peu et se dérouiller les jambes. Enfin, il se constituerait des jambes puis se les dérouillerait. Il faudrait juste empêcher son maître de mourir, car il serait alors automatiquement enfermé dans une nouvelle cage, ce qu’il ne souhaitait nullement. M’enfin, un magicien ne mourrait sans doute pas si rapidement …
Katsuo laissa les longs filaments noirs de son essence sortir de la boite. Il frémit de plaisir en sentant l’air frai sur lui : cela faisait si longtemps ! Il se rassembla au dessus de ma boite et ne put s’empêcher d’éprouver une satisfaction intense. Celle qui l’avait invoqué (le terme le plus exact serait « libéré involontairement », mais il ne fallait pas chipoter sur les détails d’un terme comme celui-là à un moment aussi important) était une jeune fille, somme toute très agréable à regarder. Le plus important était qu’elle était jeune et semblait emplie d’un grand pouvoir, même s’il paraissait évident qu’elle savait à peine s’en servir. Donc, il y aurait de grande chance pour qu’elle vive longtemps – et que Katsuo reste autant de temps en liberté, s’il se débrouillait bien. Il ne fallait pas non plus que cette jeune magicienne apprenne comment le controler … ou bien, vu son air angélique, peut-être le djinn pourrait-il la convaincre de le laisser en liberté. Il avait appris grâce à ses nombreux maîtres qu’il était important de flatter leur ego, cela ne lui laissait que plus d’indépendance. Oui, en manœuvrant bien …
La jeune fille tendit son bras droit vers lui. Bah, ça lui simplifiait la tâche. Les djinns avaient inventé un procédé assez simple pour retrouver celui qui les avait invoqué, où qu’il soit – histoire qu’il ne meurt pas idiotement, par exemple, et force le djinn à retourner dans son morne emprisonnement. Il suffisait de séparer quelques filaments de son essence et de l’envoyer sur le corps de l’humain. Ces filaments se colleraient au corps mortel et le djinn pourrait remonter jusqu’à ceux-ci, même à des lieux de distance.
Donc, Katsuo en profita : il envoya un bout de son essence sur le bras de la mortelle et les y laissa. Mais la fille sembla sentir vaguement ce qu’il avait fait et elle ouvrit de grands yeux. Bah, trop tard, je suis vraiment désolé mais c’est pour une bonne cause … Il se retira vivement et resta quelques millièmes de secondes à réfléchir à la forme qu’il adopterait. Il pourrait toujours en changer plus tard, mais c’était toujours plus facile à faire au début, lorsque son essence n’aspirait qu’à prendre une forme physique au bout des longs siècles où elle avait été repliée sur elle-même.
Il observa l’humaine et se dit que, s’il voulait s’amuser et s’arranger pour ne pas être à nouveau enfermé, il fallait qu’il soit beau, comme ça la fille tomberait peut-être amoureuse de lui et … hum, peu probable venant d’une magicienne, mais il pourrait toujours se divertir avec d’autres. Il se décida donc pour un long et fin corps humain de sexe masculin, aux longs cheveux d’ébènes – après son emprisonnement, il avait du mal à penser à une autre couleur que le noir.
Le djinn se laissa porter par un courant d’air de la ruelle et passa à côté de la jeune fille, en profitant pour lui déposer un léger baiser sur la joue. Sans qu’elle s’en rende compte, il lui retira doucement la boite des mains et la prit avec lui – on n’était jamais trop prudent. Vraiment, il lui était reconnaissant de l’avoir libéré. Il tenterait de ne pas lui faire de tort, du moment qu’elle même le laisse tranquille.
Il sauta de place en place et parcourut la ville comme un souffle de vent. Il semblait que cet endroit était une contrée chaude et humide ; il ne se souvenait pas être déjà venu dans ce pays. Tant mieux, cela ne lui rappellerait aucun mauvais souvenir et, s’il était le seul djinn des environs, il en profiterait pour montrer à quelques « privilégiés » ce qu’était une véritable créature magique.

Katsuo passa plusieurs semaines à s’amuser dans la ville, faisant peur à quelques passants, volant des choses de ci de là, mais il se rendit rapidement compte que ce monde était bien morne. Pas autant que l’intérieur de sa boite, certes, mais les humains banals avaient tendance à être tous pareils, à faire tous les mêmes choses, bref, ennui total. Lorsque le djinn se mettait en mode invisible et chatouillait le nez d’un passant, l’humain n’était souvent pas plus intrigué que ça – il se mouchait, point. Aucun respect pour les créatures occultes qui tentaient de mettre un peu d’animation.
Il pensa aller dans d’autres contrées se balader et voir si d’autres humains étaient plus réceptifs et avaient peur plus facilement, mais il n’avait pas envie de laisser sa « maîtresse » sans surveillance. Si sa chance l’abandonnait, elle mourrait ou trouverait un moyen de l’emprisonner avant qu’il s’en rende compte (il avait du mal à savoir ce qui était le pire), d’autant plus que de fortes concentrations magiques se trouvaient dans le coin.
Il chercha donc où elle se trouvait – rien de plus facile maintenant qu’elle avait la marque – et s’y dirigea lentement, s’amusant un peu sur le chemin. La forêt amazonienne était bien plus intéressante que la ville qu’il venait de quitter : au moins, les tigres tentaient de l’attaquer, même s’ils s’enfuyaient rapidement lorsque Katsuo se désagrégeait sous leurs dents.
Le djinn finit par arriver en bordure d’un grand manoir. Intrigué par cette grande habitation (il y avait même un parc !) en plein cœur de la forêt amazonienne, il s’approcha lentement du grand portail qui délimitait l’entrée. Oui, l’humaine était là dedans. Et les frémissements qui lui chatouillaient l’essence lui disaient qu’il y avait des créatures magiques de toutes sortes à l’intérieur. Hum …
Il entra prudemment par le grand portail – il était ouvert, mais si ça n’avait pas été le cas Katsuo de serait fait un plaisir de passer par dessus – et observa de loin la grande bâtisse. D’allure ancienne, elle paraissait tout de même bien entretenue. Des pas raclèrent le sol devant lui et le djinn frissonna.
Une femme au maintient noble apparut devant lui. Cheveux auburn, elle semblait humaine mais des traces de magie persistaient autour d’elle. Moui … sans doute était-elle une humaine aux quelconques pouvoirs …
Elle se présenta comme étant Myra Sidonie, directrice d’Héméra ; d’après ce qu’il comprit, Héméra était le grand bâtiment et il s’agissait d’une école de sorcellerie pour élèves « anormaux ». La définition d’anormal était pour Katsuo à revoir, mais entamer un débat avec un humain, être borné de nature (il en savait quelques choses, il avait plusieurs fois donné de judicieux conseils à ses maîtres pour leur éviter la mort, mais ceux-ci ne l’avaient bien sur pas écouté …) ne lui faisait pas très envie.
Il en déduit donc que celle qui l’avait libéré était là en tant qu’élève. Les raisons de sa présence dans une école l’inquiétèrent quelque peu ; avait-elle décidé de trouver un moyen pour l’emprisonner à nouveau ? Pour la surveiller, une seule chose à faire : s’introduire dans l’école. Il avait eut la bonne idée de prendre l’apparence d’un jeune homme, il pouvait se faire passer pour se qu’il était – un djinn – dans cette école anormale (il n’aimait pas se dire lui-même anormal, d’un autre coté …) et … voir ce qu’il en était. Puis, tant qu’il y était, hein, il pourrait sans doute apprendre quelques trucs utiles. On n’était jamais trop prudent : pour se sortir des situations périlleuses dans lesquelles le mettaient ses maîtres, il valait mieux être doué et en connaître un rayon question magie et monde occulte.
Il s’inscrivit donc à cette école sous le nom de Katsuo Tensai (tensai signifiant géni, même les génies ont parfois la flemme de trouver des noms compliqués, puis Tensai était très bien, zut) et se réjouit à l’avance en pensant à tout ce qu’il pourrait faire – dans une école, il y aurait bien des moyens de s’amuser, que ce soit au dépend des adultes ou des élèves. Ou même de sa « maîtresse », tiens, mais de manière raisonnable pour qu’elle ne veuille pas l’envoyer dans une boite …


Caractère : Il compte profiter de la vie et ça se voit. Il adore s’amuser au dépend des autres, déteste être enfermé, et joue le charmeur très souvent. Malgré son caractère qui peut sembler amical au premier abord (oui, d’habitude quelqu’un qui sourit souvent, on le juge gentil s’il n’a pas de longues dents …) il ne s’attache réellement à personne. S’il dit à quelqu’un « tu es mon ami », cela ne sera en fait que temporaire – ou juste pour voir ce que ça fait.

Qualités : Séducteur et … opportuniste, mais ce sont des qualités pour lui seul. Sinon il est un défenseur fervent des êtres magiques maltraités par les humains – du moins, du moment que cela ne le met pas en danger. Il aime s’amuser et surtout profiter de la vie.

Défauts : Supérieur, il n’aime pas les humains. Très tapageur car il ne voit pas pourquoi il devrait rester calme, il se met toujours en avant, et entre parfois dans des situations impossibles. Il sait qu’il pourra se sortir de nombreuses situations où un humain serait en difficultés (c’est très pratique de pouvoirs « s’évaporer », même si ça peut paraître de la lâcheté) donc il a rarement peur.

Poste dans l'École : Elève

Amours/Ami(e)s : Les Djinns ne se lient pas aux humains – et pour eux, les vampires et compagnie font partie des humains. Ils peuvent peut être faire des alliances temporaires avec des êtres purement magiques ou quelques démons, mais ce n’est jamais de l’amitié. Même entre djinns les amitiés sont rares – il faut dire qu’ils n’ont pas beaucoup l’occasion de se voir.

Signe(s) Particulier(s) : C’est un djinn, quoi Mr. Green Sinon, si vous cherchez à l’irriter, enfermez un quelconque être vivant dans une boite : tout djinn qui se respecte vous fera passer un mauvais quart d’heure.

Animal de Compagnie : Manquerait plus que ça XD il rêve de prendre un humain comme animal de compagnie, mais c’est malheureusement interdit aux djinns …

[Chronologiquement, Katsuo arrive donc quelques semaines après Sérénité et Hélène]

Raison de votre présence à Héméra : Je dois m'intégrer et devenir plus sociable. Je suis instable[1]. Je dois apprendre à charmer les autres. Pour passer le temps.

[1] Pas forcément au sens où on pourrait le croire : c'est juste que c'est un djinn, et qu'il est composé de matière instable. Mentalement, il est parfaitement stable. Si, si.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Directeurs Masqués
Direction de l'Ecole
Direction de l'Ecole
avatar

Nombre de messages : 39
Race : Inconnue
Âge : Inconnu
Origine(s) : Inconnues

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Katsuo Tensai   Dim 10 Mai 2009 - 21:14



Cours obligatoires :
- Maîtrise de Soi
- Histoire de la Magie [Cours en suspens jusqu'à ce que le Professeur concerné arrive à l'école]

Cours optionnels :
Tu devras choisir au moins une option parmi les matières suivantes :
- Sports
- Quidditch
- Etude des Runes et Pierres Précieuses
- Démonologie

_________________
Pour contacter l'Administration, envoyez un MP à ce compte ou un e-mail cette adresse : ecole.hemera@gmail.com .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Katsuo Tensai
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tensai.D.Wade[fini]
» Lord Tensai veut être a Over The Limit
» Lord Tensai en interview!
» Alpha est une marque!
» Ryback sort une énorme nouvelle !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
École Héméra :: Important et Hors-Sujet :: Présentation des Personnages :: Présentations des Élèves de Saevitia-
Sauter vers: