École Héméra

École de Sorcellerie
Inscrivez-vous avec un Prénom et un Nom !!!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 En bas.

Aller en bas 
AuteurMessage
Emil Johansson
Élève de Saevitia - Première année
avatar

Nombre de messages : 10
Race : Collecteur de mémoires
Âge : 18 ans

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: En bas.   Dim 10 Mai 2009 - 21:16

Il avait encore cette impression. Celle qu’on l’avait viré de chez lui juste parce qu’il ne suivait pas les règles. C’était idiot, stupide et il devait sans doute frôler la paranoïa à force de ressasser ça dans sa tête en permanence. Même si c’était sans doute pas si loin que ça de la vérité. A peine arrivé dans l’école, Emil avait ressenti le besoin de se balader, de découvrir les lieux. Après s’être rendu compte que se déplacer dans un endroit inconnu avec ses bandages au visage n’était absolument pas conseillé – il avait sans doute avoir un bleu sur le bras à cause de cette maudite porte qu’il n’avait pas vu – il décida de les retirer. Ou plutôt de tirer un peu dessus pour que le tissu bleu tombe autour de son cou. Ca faisait du bien de voir de nouveau. Bien sûr, il devait faire attention à ne voir personne mais ça, il savait comment faire. A force.

C'était assez accueillant comme endroit... Les cachots lui faisaient vaguement penser à Halloween. Après quelques minutes de marche, il se rendit compte qu’il ne savait pas vraiment où il était. En bas, certes, il se souvenait avoir descendu les escaliers et manqué de rater une marche, mais c’était où exactement ‘en bas’. Bon, ce n’était pas bien compliqué, il n’avait qu’à faire demi-tour et retrouver les escaliers. Plus facile à dire qu’à faire ça. Un juron, moyennement grossier pour son répertoire, lui échappa tandis qu’il donnait un coup de pied dans le mur. Tout ça pour se faire mal, être de mauvaise humeur et ne pas être plus avancé qu’avant. Si on l’avait envoyé ici pour qu’il se maîtrise, il y avait du boulot. Mais après tout, il était là pour ça.

Lorsqu’il fut lassé de se déplacer au hasard dans ce qui semblait être un dédale, mais qui n’était sans doute pas si grand que ça. Il décida qu’il en avait marre et cessa de marcher pour s’adosser contre un mur, en marmonnant une phrase, peu amicale, en suédois. A qui ? Personne en particulier. Peut-être simplement lui-même pour être un brin idiot sur les bords. En tout cas, c’est fou ce qu’il était heureux d’être à Héméra. Vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koen Vanbegrafenis
Élève de Remissus - Première année
avatar

Nombre de messages : 24
Race : Lycanthrope
Âge : 14

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: En bas.   Mer 26 Aoû 2009 - 21:44

[En espérant vaguement pouvoir réactiver le sujet]

Koen re-visitait l'école. Il aimait bien cet endroit. Peut-être parce qu'il était rempli de tant de gens nouveaux, parfois - souvent - étranges, avec tant de potentiel...

Un aspect qu'il aimait moins était la chaleur constante, aussi décida-t-il de continuer sa re-visite par les cachots, lieu qu'il connaissait bien, même si mémoire en était différente. L'odeur des cachots... la morsure glacée des barres de métal contre son museau incontrôlable malgré toute sa volonté... Ce n'était guère son endroit préféré mais, malgré l'humidité qui restait, il restait plus frais que la surface.

Sans être aussi frais que son pays-bas natal, où l'homme s'acharnait à combattre la nature. Quelle était la volonté de Dieu à ce sujet? Le péché n'est pas dans la nature sauvage... mais se comporter comme des animaux était tout de même un péché. Que de paradoxes...

C'est sur cette réflexion que Koen aperçut un garçon de taille moyenne, aux cheveux rouge vif. Il était couvert de pansements, comme s'il avait dévalé une pente pleine de cailloux, et portait une espèce de foulard autour du coup - par cette chaleur...


"Eh ! Salut ! C'est rare la compagnie par ici."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emil Johansson
Élève de Saevitia - Première année
avatar

Nombre de messages : 10
Race : Collecteur de mémoires
Âge : 18 ans

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: En bas.   Mer 26 Aoû 2009 - 22:22

Une voix. Ce qui signifiait qu’il y avait quelqu’un. Peut-être qu’il n’était pas le seul à être assez idiot pour se perdre ici ? Non, au ton de la voix de l’autre personne, Emil n’eut pas l’impression de faire face à un membre du club des gens avec un mauvais sens de l’orientation. Durant quelques secondes, il fut même tenté de tourner la tête pour voir à qui il avait à faire. Après tout, il n’était pas à Héméra depuis très longtemps et cet individu était sans doute sa première rencontre. Ce qui ne l’empêcha pas de se souvenir de la calamité qu’il avait au niveau des yeux et il remit le tissu bleu autour de ses yeux sans perdre de temps. Mieux valait se montrer prudent.

« Salut. »

Il eut l’impression que sa colère et son agacement étaient en train de fondre comme neige au soleil lorsqu’il s’exprima. Certes, on ne pouvait pas vraiment dire qu’il était du genre bavard pour l’instant mais le fait qu’il est choppé quelqu’un qui connaissait sans doute le chemin vers la sortie de ce labyrinthe formé de cachots lui faisait du bien.


« Je présume que c’est pas le coin que les gens préfèrent… »

Ca servait à quoi des cachots en plus ? Dans une école… Si c’était là que se retrouvaient les élèves qui allaient contre le règlement, il avait intérêt à se tenir à carreau.

« J’peux savoir qui t’es au fait ? »

La politesse n’était sans doute pas sa plus grande qualité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koen Vanbegrafenis
Élève de Remissus - Première année
avatar

Nombre de messages : 24
Race : Lycanthrope
Âge : 14

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: En bas.   Mer 26 Aoû 2009 - 22:51

Koen fut surpris quand le garçon aux cheveux rouges fit glisser le foulard sur ses yeux. Avait-il un problème? Ce n'était certainement pas la lumière, vu comment il faisait sombre. De plus, le geste semblait avoir été une réaction à sa présence.

Le jeune loup garou haussa les épaules à la remarque de l'autre.


"Certainement, d'autant que pour moi il est associé à quelques mauvais souvenirs, mais quand on vient d'un pays frais, il présente quand même un avantage non négligeable."

Koen fut surpris par le ton abrupt de la question qui suivit. Requête parfaitement sensée cela dit, à laquelle Koen répondit sans rechigner. La syntaxe pour le moins informelle lui fit raccourcir son nom au minimum. De toute manière, son patronyme était difficilement mémorisable pour les étrangers. Enfin, les non-néerlandais - ici, il était un étranger.

"Koen. Et toi?"

La question du foulard sur les yeux taraudait toujours Koen, surtout si Mr Cheveux-Rouges voulait savoir qui il était. Quoi de plus normal dans ce cas de regarder à qui il avait à faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emil Johansson
Élève de Saevitia - Première année
avatar

Nombre de messages : 10
Race : Collecteur de mémoires
Âge : 18 ans

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: En bas.   Mer 26 Aoû 2009 - 23:06

L’individu semblait plutôt sympathique, pour preuve il ne s’offusqua même pas, ou ne sembla pas le faire, de la manière de parler de son vis-à-vis. Pays frais, hein ? Au moins, ça leur faisait un point commun. A condition qu’ils aient la même vision de ‘frais’. Emil n’avait pas l’intention de s’étaler sur sa vie, mais il jugea utile de répondre à cela en dévoilant son propre pays d’origine.

« Lequel de pays frais ? Moi c’est la Suède. »

Pour le coup, il comprenait mieux que l’autre, qui s’appelait Koen au passage, soit venu ici. C’était bien plus agréable que la chaleur qui régnait plus haut. Sincèrement, il aurait été mieux que l’école soit placée ailleurs. Dans un pays nordique par exemple. Donc, pour l’instant, ils étaient tous deux ici, au frais, et aucun des deux n’avait l’intention de s’en aller visiblement. Du côté d’Emil c’était majoritairement parce qu’il était un brin perdu et qu’il n’avait pas envie d’affronter l’abrute des escaliers qu’il faudrait prendre pour remonter. Le suédois avait déjà assez de bandages comme ça.


« Emil. »

Bon si Koen n’avait pas dit son nom de famille, il n’avait qu’à faire de même. En un sens ça l’embêtait de ne pas pouvoir à qui il avait à faire, mais en un autre, c’était mieux ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koen Vanbegrafenis
Élève de Remissus - Première année
avatar

Nombre de messages : 24
Race : Lycanthrope
Âge : 14

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: En bas.   Mer 26 Aoû 2009 - 23:50

Koen eut un petit rire.

"Suède? Un peu moins frais que ça pour moi alors. Moins neigeux et plus pluvieux. Je viens des Pays-Bas. Mais ça reste moins la fournaise qu'ici. Enfin, le bain-marie, plutôt vu l'humidité."

Emil donna son prénom lui aussi. En fait, leurs patronymes les auraient sans doute renseignés sur leurs origines respectives, les deux pays étant des spécialistes des noms orientés comme Van Machin et Trucson. Quoique, Trucson sonnait surtout scandinave en général, tout compte fait. Et si ça se trouve, il ne s'appelait pas du tout Trucson. Peut-être Trucsen, alors. En même temps, à partir sur des stéréotypes, son vis-à-vis ne s'appelait même pas Björg. Qui faisait plus norvégien.

Koen interrompit ses réflexions avant qu'elles ne partent encore plus dans tous les sens. D'habitude ce genre de fébrilité intérieure lui venait en fin de lune ascendante, or la lune était un croissant descendant. Un croissant un peu étrange ici dans l'hémisphère sud où la lune n'était pas orientée de la même manière et où les repères étaient inversés. Pire - aussi proche de l'équateur, la Lune tendait vers l'horizontale...

L'attention de Koen revint vers Emil.


"Toi aussi tu recherchais la fraîcheur, alors?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emil Johansson
Élève de Saevitia - Première année
avatar

Nombre de messages : 10
Race : Collecteur de mémoires
Âge : 18 ans

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: En bas.   Jeu 27 Aoû 2009 - 0:19

Les Pays-bas… Donc ils étaient tout de même assez éloignés l’un de l’autre, mais pas trop non plus. La plupart du temps, Emil ne se souciait guère de ce type de détail mais là c’était plutôt important. Surtout pour en apprendre plus sur la personne en face de lui sans être apte à le voir. Oh, un petit regard en coin ne serait-ce que durant quelques secondes ne pouvait pas provoquer de gros dégâts mais il préférait éviter.

« Non. Je visitais juste le coin… Et j’me suis perdu dans ce foutu dédale. »

Et hop, encore une information sur son compte. Le fait qu’il était nouveau. Même si ça pouvait passer pour un simple manque de curiosité pour le reste de l’endroit si on considérait qu’il était déjà ici depuis quelques temps. Mais pas assez pour se considérer comme membre de l’école. La froideur de son pays natal commençait à lui manquer ainsi que son petit village. Bon, puisqu’il en était là, l’adolescent décida de continuer un peu la conversation. Après tout, Koen était le seul élève qui pouvait l’aider à sortir de là, alors autant le garder près de lui.

« Tu es ici pour… Enfin… C’est quoi ton ‘truc’ ? »

Par truc entendons bien sûr ‘pouvoir, malédiction ou autre’.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koen Vanbegrafenis
Élève de Remissus - Première année
avatar

Nombre de messages : 24
Race : Lycanthrope
Âge : 14

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: En bas.   Jeu 27 Aoû 2009 - 0:34

Koen eut de nouveau un petit rire, légèrement moqueur mais pas méprisant.

"Pas étonnant que tu te sois perdu, les yeux bandés. À moins que tu ne sois déjà aveugle?"

La question pouvait être blessante par le fait même de rappeler un handicap, mais Koen la posa avec naturel et douceur. Puis il répondit à la propre question d'Emil.

"Je suis un loup-garou. D'où le fait que je connais déjà particulièrement cet endroit. Tu veux voir... euh, ou sentir ou tater, j'en sais rien... ma cellule?"

Non pas que les cellules soient spécifiquement attitrées, mais l'habitude faisait qu'au final les loups échangeaient rarement. D'autant que même si les cellules étaient lavées après chaque pleine lune, l'odeur persistante d'un loup pouvait enrager d'autant plus un autre loup. En tout cas, cette fois-ci, Koen avait un peu gaffé, autant pour le naturel. Bah, même un prophète pouvait commettre des erreurs, non? À voir si ça portait à conséquence...

"Et toi, tu es quoi, exactement?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emil Johansson
Élève de Saevitia - Première année
avatar

Nombre de messages : 10
Race : Collecteur de mémoires
Âge : 18 ans

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: En bas.   Jeu 27 Aoû 2009 - 0:49

Emil aurait sans doute volontiers répliqué avec une certaine violence qu’il était loin d’être aveugle mais il fut coupé dans son élan par le statut de Koen, qui le laissa dans un état d’étonnement assez important. Le suédois avait beau avoir été habitué à apprendre l’existence de pas mal de choses étranges depuis son enfance, il n’avait jusqu’à ce jour jamais pensé que les loups-garous existaient vraiment. Pourtant ce n’était pas si surprenant que ça... Héméra était une école faite pour ceux qui étaient différents et qui ne pouvaient pas s’intégrer ailleurs. Même si on ne les y envoyait pas forcément de leur plein gré, dans le cas d’Emil par exemple.

« Ca m’a limite fait peur ça. Sincèrement. Je pensais pas que c’était plus qu’une légende. »

L’adolescent n’avait pas pour habitude de mentir ou de cacher ce qu’il ressentait, quitte à être un peu trop franc parfois. Il haussa les épaules, comme pour s’excuser, ou montrer que ça ne lui faisait pas si peur que ça sinon il se serait barré avant d’écouter la suite. Visiter une cellule ? Ben au moins, il comprenait l’utilité de cet endroit à présent.

« Pourquoi pas. »

Lança t-il en jouant avec un des bouts de la bande bleutée qu’il avait autour des yeux. Ah oui, il devait le corriger à ce sujet.

« Je suis pas aveugle. J’ai pas le droit de voir les gens, c’est différent. Je suis un collecteur de mémoire. Si je te regarde dans les yeux, je vais avoir une partie de tes souvenirs dans mon crâne. En théorie, on est des sortes de… Livres d’histoire humains qui savent des tas de choses mais au bout d’un moment on en devient fou. Et j’ai pas envie que ça m’arrive... Ce qui fait qu’on peut croire que je ne vois pas. Et que j’ai souvent des ratés. »

Ainsi, il avait expliqué ses multiples blessures légères recouvertes de pansements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koen Vanbegrafenis
Élève de Remissus - Première année
avatar

Nombre de messages : 24
Race : Lycanthrope
Âge : 14

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: En bas.   Jeu 27 Aoû 2009 - 1:24

Koen remarqua pour la première fois - la différence était pourtant assez visible - que ce qu'Emil avait sur les yeux n'était pas un foulard mais une sorte de bandage. Au moins ça ne déparait pas avec ses pansements.

Il eut un regard triste mais garda le même ton doux et neutre pour répondre.


"J'aurais bien aimé que ce ne soit qu'une légende."

Emil accepta son "invitation". Koen sourit en se faisant la remarque que ça ressemblait un peu à un "tu veux voir ma chambre?". En moins personnel, peut-être. Il n'avait pas particulièrement décoré sa cellule. De toute façon toute décoration aurait été détruite à la première pleine lune. Tout au plus pouvait-il prendre soin des chaines et des barreaux. Il se demanda si un rembourrage de mousse aux anneaux des chaînes se retrouverait tout aussi déchiqueté ou lui permettrait de sortir de sa cellule sans écorchures aux poignets et aux chevilles. Et dire que les chaînes étaient là pour ne pas qu'il se blesse trop en se jetant contre les grilles ou les murs...

"Tu veux ma main ou tu pourras me suivre à l'oreille?"

A force de vivre dans le noir, il devait avoir développé quelque peu son ouïe. Quoique, chez les aveugles, c'était le secteur non occupé par la vue qui était occupé par l'ouïe. Là, en l'occurrence, Emil avait une vue tout à fait normal, d'après ses propos.

"Ce n'est pas très très loin. Je ne savais pas non plus que ça existait, des collecteurs de mémoire. Mh... Tu collectes la mémoire liée à ce que la personne pense ou c'est... au hasard?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emil Johansson
Élève de Saevitia - Première année
avatar

Nombre de messages : 10
Race : Collecteur de mémoires
Âge : 18 ans

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: En bas.   Jeu 27 Aoû 2009 - 1:34

Visiblement, ce n’était pas franchement amusant d’être un loup-garou. Au ton employé par Koen en tout cas. Emil, au lieu de compatir mentalement, parce que ça ne servirait à rien, songea simplement qu’il n’était pas le seul à ne pas apprécier son statut. Il était un brin curieux de voir à quoi la cellule du lycan ressemblait. Après tout, pour lui, ce monde étrange et cette école étaient des choses totalement nouvelles. A la proposition de lui prendre la main, le collecteur de mémoires hocha négativement la tête, peut-être un peu trop vite d’ailleurs.

« J’peux me débrouiller pour te suivre. »

Il valait mieux, selon lui, se prendre quelques murs que de laisser quelqu’un le guider. Il ne voulait pas passer pour un handicapé après tout. Au village c’était plus simple parce que l’adolescent connaissait la place de chaque chose presque par cœur et il n’avait pas l’impression d’être dans le noir mais ici c’était différent.


« Totalement au hasard. Mais c’est dérangeant… Parce qu’au bout d’un moment, je vais croire que se sont mes propres souvenirs et tout mélanger… »

Expliqua Emil tout en soupirant. Même s’il avait été capable de sélectionner ce qu’il voulait, ça n’aurait sans doute pas été mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koen Vanbegrafenis
Élève de Remissus - Première année
avatar

Nombre de messages : 24
Race : Lycanthrope
Âge : 14

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: En bas.   Jeu 27 Aoû 2009 - 2:02

Sans rire, cette fois, Koen eut un sourire amusé qui dut tout de même se ressentir dans son ton.

"Si tu captais une de mes transformations, tu finirais par te prendre pour un loup-garou?"

Il perdit un peu son sourire en considérant la possibilité de cette assertion, tout en marchant. Il murmura juste, à un moment, discrètement afin de ne pas vexer Emil :

"Je tourne à gauche."

Et en effet, ils n'eurent guère à parcourir que cent mètres avant de se retrouver devant la cellule habituelle de Koen. Celle-ci n'était pas excessivement grande, compte tenu de la taille que faisait le garçon sous sa forme lupine.

"C'est ici."

Trois des cloisons étaient d'épais murs de pierres, et la cellule était fermée par devant par deux grilles séparées de presque une longueur de bras. Sur le mur du fond étaient scellées des chaînes terminées par des anneaux de métal ouverts pour le moment. Deux chaînes assez courtes, et deux chaîne plus longues. La cellule sentait une odeur d'humidité avec un relent de produits nettoyants.

"Tu veux que je m'éloigne un peu, que tu puisses regarder?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emil Johansson
Élève de Saevitia - Première année
avatar

Nombre de messages : 10
Race : Collecteur de mémoires
Âge : 18 ans

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: En bas.   Jeu 27 Aoû 2009 - 11:26

Se prendre pour un loup-garou semblait un peu idiot comme idée mais Emil connaissait assez son don pour savoir que ce n’était pas impossible. Parfois, il se demandait vraiment ce qu’il avait fait pour hériter de cet espèce de don aux allures de malédiction.

« Ouais, c’est possible. »

Répondit donc l’adolescent, tout en employant lui aussi un ton amusé, même si le sien était un brin mordant. Il avait du mal à être ouvert et amical tout en parlant de son statut. Mais comme Koen ne lui avait rien fait et qu’il ne le savait pas, il n’avait pas l’intention d’être inamical avec lui. Le type aux cheveux rouges continua donc de marcher, tout en hochant la tête d’une manière presque invisible lorsque son vis-à-vis lui annonça qu’il tournait. Il pouvait se repérer au bruit des ses pas de toute manière. Lors du trajet, Emil maintint une main contre le mur, le frôlant de ses doigts, pour être sûr de ne pas le heurter. Lorsqu’ils arrivèrent, le suédois avança un peu pour être à la même hauteur que le blond avant d’hocher négativement la tête.

« Techniquement, si tu m’regardes pas dans les yeux, ça devrait aller. »

Il fallait un contact direct pour absorber les mémoires des autres après tout. Les mains du garçon défirent les bandages bleutés qu’il portait et il laissa le tissu retomber autour de son cou avant de cligner des yeux quelques instants, pour se réhabituer à voir quelque chose d’autre que le noir. Il observa la cellule devant ses yeux, trouvant que l’endroit n’était pas franchement accueillant sans être non plus trop effrayant.


« C’est assez bizarre comme truc, ça doit pas être fantastique d’être enfermé ici. »

Il résista à l’envie de tourner ses yeux, dont la partie noire chez les humains normaux était bleue chez lui, ce qui avait une certaine tendance à effrayer certains, vers Koen malgré une certaine curiosité. Même s’il évitait plus de le regarder pour sa propre sécurité, ou plutôt sa santé mentale, que par peur de l’effrayer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koen Vanbegrafenis
Élève de Remissus - Première année
avatar

Nombre de messages : 24
Race : Lycanthrope
Âge : 14

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: En bas.   Jeu 27 Aoû 2009 - 12:00

Sentant une agressivité très légère dans le ton d'Emil, Koen ne poussa pas davantage la curiosité sur les particularités des "collecteurs de mémoire". Même s'il avait trois-quatre questions qui se bousculaient déjà dans son esprit.

De toute manière, le sujet dévia sur la cellule de Koen.
Le jeune garçon regarda d'une manière exagérément insistante et fixe une pierre du mur du fond. Il ne savait pas exactement jusqu'où allait "se regarder dans les yeux". Suffisait-il de regarder ses yeux ou bien leurs regards devaient-ils clairement se croiser?

Koen n'avait pas spécialement envie de tester. Même s'il était sous-entendu que le pouvoir d'Emil n'avait aucune conséquence dangereuse pour lui, si ce n'est de violer un peu ses souvenirs, c'était à terme dangereux pour Emil même...


"C'est pas fantastique non. La transformation en elle-même est douloureuse, et la perte de contrôle est angoissante. On est incontrôlables au point de nous blesser nous-mêmes des fois. Mais au final la cellule permet une certaine... tranquillité d'esprit. Sécurité."

Surtout pour les autres mais même pour les loups, qui ne risquaient pas de se retrouver avec des balles dans l'échine ou des meurtres sur la conscience. Pour autant qu'il sache, Koen n'avait jamais tué, bien qu'il ait réussi à s'échapper deux ou trois fois au tout début. Mais flous comme l'étaient les souvenirs de pleine lune, la question le taraudait parfois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emil Johansson
Élève de Saevitia - Première année
avatar

Nombre de messages : 10
Race : Collecteur de mémoires
Âge : 18 ans

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: En bas.   Ven 28 Aoû 2009 - 12:37

De tous les Collecteurs de Mémoires actuels, Emil était le seul qui n’avait utilisé que peu den fois son don, ce qui faisait qu’il était encore plus incontrôlable que chez les autres et qu’il n’avait besoin que d’une seconde ou deux à regarder les yeux de quelqu’un pour partager ses souvenirs. En théorie, il était d’ailleurs à Héméra pour apprendre à contrôler ça mais, sincèrement, il n’avait aucunement l’intention de tenter de s’arranger.

L’adolescent écouta Koen lui décrire ce qu’être enfermé ici faisait et il dû bien admettre qu’il ne pouvait pas vraiment comprendre. Sans doute parce qu’il n’avait jamais eu à vivre quelque chose de similaire et c’était tant mieux. Durant quelques secondes, Emil se demanda ce que son vis-à-vis faisait avant d’arriver dans l’école. Il n’avait pas de cellule chez lui, si ? Oh, c’était sans doute mieux de ne pas savoir.


« J’peux un peu imaginer j’pense. Comprendre ce que tu peux ressentir, non. Mais c’est logique, t’penses pas ? »

Son ton était assez tranquille, dénué de l’agressivité précédente et il profita d’un instant de silence pour réajuster les bandes bleues autour de ses yeux. Et le retour du noir. Un soupir lui échappa. Il n’aimait vraiment pas ne jamais rien pouvoir voir ou presque mais il n’avait pas d’autre solution.


« T’peux me regarder de nouveau, j’ai remis mes bandages. »

Du coin de l’œil, il avait aperçu, tout en regardant la cellule, que Koen était un jeune garçon, qui semblait un peu plus jeune que lui et qui était blond, mais il n’avait rien vu de plus car il s’était souvenu de détourner son regard juste à temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koen Vanbegrafenis
Élève de Remissus - Première année
avatar

Nombre de messages : 24
Race : Lycanthrope
Âge : 14

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: En bas.   Mar 15 Sep 2009 - 11:19

Koen eut un petit sourire triste.

"Je ne sais pas. Il est vrai que quelque part, tu es... constant. Tout ce que tu es, c'est toi. Tu n'as pas la sensation qu'une part de toi, incontrôlable, n'est pas toi, ne te correspond pas, et ressemble même plutôt à ton antithèse."

Et qui plus est, Emil n'était pas plus dangereux qu'un humain, pour le moment. Certes sa connaissance pourrait en faire quelqu'un de dangereux... mais seulement s'il le voulait, et seulement s'il voulait acquérir cette connaissance, aussi.

Koen obtempéra à la suggestion du collecteur de mémoire. Effectivement, ses yeux étaient de nouveau recouverts de tissu.
Le regard pouvait transmettre tant de choses que Koen avait comme une impression de gâchis à l'idée qu'Emil devait sans cesse cacher le sien, et ne pouvait voir ceux des autres.


"Des fois je suis un démon et quand je me réveille ne ne me souviens que de sensations, pas de mes actes. Et voilà comment on peut être heureux de se réveiller seul dans un cachot, avec pour toute compagnie un T-shirt déchiré et des chaînes.

Tu as développé la sensibilité de ton oreille et de ta peau, à force de vivre dans le noir?"

Un palliatif au regard? Si le garçon entendait d'autant mieux la respiration des gens, il pouvait tout de même être renseigné sur leur état d'esprit...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En bas.   

Revenir en haut Aller en bas
 
En bas.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
École Héméra :: Sous-Sols :: Cachots-
Sauter vers: