École Héméra

École de Sorcellerie
Inscrivez-vous avec un Prénom et un Nom !!!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Premier cours

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Catharsis Remeris
Professeur de Démonologie
avatar

Nombre de messages : 21
Race : Démon-Masque
Âge : 72 ans
Origine(s) : Inconnues

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Premier cours   Ven 7 Avr 2006 - 20:02

Catharsis avançait silencieusement dans les couloirs, une chemise(1) bourrée à craquer serrée entre son bras droit et son flanc. En réalité, il ne comptait pour ce cours qu'utiliser une ou deux fiches de notes et le programme de l'année. Le reste des papiers étant constitué de publicités, de journaux(2), de papier d'emballage ou de tout ce qui pouvait donner du volume à son dossier.
Comment ? Une volonté d'effrayer les élèves ? Nullement. Catharsis, dans un élan tout cathartique, avait jugé utile d'habituer les élèves à la cruauté du monde. De plus, il pouvait aisément fondre son rôle de personne socialement mal à l'aise et timide avec celui d'un professeur particulièrement exigeant -chassons de nos esprits hâtifs le mot malvenu de "sadique", voulez-vous-.
Evidemment, pas de bienveillance cachée à la clé comme pourraient s'y attendre les plus romantiques de ses élèves. Il fallait au contraire du réalisme, un réalisme âpre et amer, qui n'avait aucune raison de faire des cadeaux : il y avait des gens méchants. Ils étaient jeunes ? Tant pis pour eux. Ils voulaient voir partout des gens bons dans le fond et simplement fermés ou malheureux ? Tant pis pour eux.
S'ils n'étaient pas déçus, ce ne serait pas drôle.

Catharsis stoppa silencieusement -le silence était un plaisir à travailler, et puis, il renforçait dans les esprits simples aussi bien que juvéniles l'appartenance à un genre différent de celui si humain(3) caractérisé par l'exubérance- devant la porte de sa classe.
Il posa une main silencieuse sur la poignée et en actionna silencieusement le mécanisme. Ce fut dans le silence le plus complet qu'il pénétra dans la pièce et qu'il constata avec une joie factice qu'elle disposait de trois fenêtres. Qui distrairaient sûrement les élèves. Et qui lui permettraient donc d'exercer son autorité avec froideur et sarcasme.
Le démon laissa la porte ouverte, posa la chemise sur son bureau, et ouvrit les volets. Du soleil. Trop de soleil. Catharsis plissa les yeux et préfèra tourner le dos aux vitres maintenant refermées sur cette lumière irréelle.


oO Mais qui ne suffisent évidemment pas à l'endiguer. Oo

Refusant toutefois de donner dans le cliché du démon obscur qui craint la lumière, il s'installa à son bureau sans rien en laisser paraître.
Catharsis déplissa les yeux(4) et fit claquer sa mâchoire. Il était prêt. Lancez le direct.









(1) : *vision d'un Ulquiorra en chemise hawaïenne et maillot de bain, avec tongs et lunettes de soleil* .... Bien sûr, je parle d'une chemise dans le sens "une pochette" Mr. Green

(2) : Je tiens à préciser que cette modification résulte d'une décision personnelle et réfléchie à part moi, et en aucun cas d'une odieuse pression sur mon sheep syndrome.

(3) : Comprenez "humain" dans le sens moral du terme ; je ne parle pas des créatures ou des monstres mais bien de la moralité. Oui, je me répète, mais c'est pour souligner le fait que je trouve cet adjectif particulièrement innappropprié et que ma première action quand je serais une auteuse hyper-célèbre et que l'académie Française me suppliera de les rejoindre sera de leur faire un chantage immonde pour retirer cet abus du dictionnaire internationnal. Et comme ils ne pourront pas, je n'irai pas à l'Académie Française ('que des vieux, 'toute façon - -) Mr. Green

(4) : XD Ca se dit, ça ?

[HS-plus-HS-que-les-autres-HS-mais-pas-tant-que-ça-tout-de-même : Vendredi 07/04 à 20:03 chez moi, j'ai honoré mon contrat (même si je préfère appeller ça du chantage, you bad bullying people Mr. Green )]

_________________
Sometimes people carry to such perfection the mask they have assumed that in due course they actually become the person they seem.
--W. Somerset Maugham
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clefkléa Mint
Élève de Coactus - Première année
avatar

Nombre de messages : 90
Race : Ange
Âge : 16 ans

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Premier cours   Sam 8 Avr 2006 - 19:41

[YEAH !!! Lialée, nos persécutions morales via MSN ont finalement porté leurs fruits Mr. Green
Quant au « sadique »… * sifflote en relisant ses historiques de conversations MSN *
« Claquer sa mâchoire » ? Les élèves constituent le plat de résistance ? Mr. Green
Finissons ce paragraphe HS avec une question existentielle : par quel perso commencer ? XD]


C’est sans attendre de réponse (Après tout, c’est elle qui racontait, qui « donnait des nouvelles du front », hein ?) que Kléa parlait sans discontinuer à Tora (Qu’elle avait traîné de force avec elle, parce que non, il n’était pas question qu’elle se rende toute seule dans un endroit qu’elle ne connaissait pas, après tout, n’était-elle pas une pauvre et frêle créature sans défense qui risquait n’importe quoi au milieu de la sauvagerie des hommes et des non-hommes, d’ailleurs puisque c’était le principe ici, et puis petit frère avait été le seul à se trouver à portée de patt… de main) en s’approchant de la salle.

Oooh. Un rectangle lumineux. Une porte ouverte ? LA bonne porte ? C’était pas si loin, en fait…
La jeune fille finit par franchir le pallier, puis balader son regard myope à l’intérieur de la pièce. Personne ? Pas d’aura, pas de sons ? Ils étaient en avance ? Ca n’était pas ça qui allait l’arrêter de palabrer pour autant…


"… et là, Zel a enfin dit à Lin’ que…"

Elle s’arrêta une demi-seconde, se tournant vers Tora avec un sourire, se rappelant qu’il était parti bien avant que les deux gamins n’aient leur « poussée de croissance ».

"Tu verrais ça ! Linset et Zel ont grandi, ils sont encore plus adorables, maintenant ! J’avais une photo d’eux, ils…"

Kléa se tut une nouvelle fois, se rappelant qu’elle avait encore une photographies d’eux. Elle enleva le sac de ses épaules, le brandit en l’air avant de le secouer vers le sol (Etrangement, elle choisissait toujours de mettre les affaires qui avaient leur utilité dans les pochettes latérales contenues à l’intérieur dudit sac, le reste n’étant constitué que par des objets qu’elle considérait précieux) tout en priant pour qu’elle n’ait rien mis d’autre à l’intérieur et que les pochettes latérales soient bien fermées.

"C’était quelque part là-dedans…"

Mais elle vit la surface blanche sortir du sac, et, c’est à ce moment-là qu’elle se rappela qu’il n’y avait qu’une photographie qu’elle conservait toujours sur elle, le reste étant encore dans ses valises. La surface blanche du verso de…

"Ah…" émit-elle en commençant à se pencher en arrière en reculant légèrement dans un geste instinctif, tout en essayant de récupérer CETTE photo. Ca, c’était privé. Personne ne devait voir cette photo, et le concerné (Si elle le revoyait un jour) aurait peut-être été de son avis si, effectivement, elle l’avait revu depuis.
Kléa ne vit pas la chaise. Kléa ne vit pas que son pied reculait en plein dans l’espace vide formé par les pieds latéraux de ladite chaise.
Par contre, elle sentit le côté arrière de son genou buter contre la surface plane de la chaise, et elle sentit également qu’elle basculait totalement en arrière.
Ses doigts se refermèrent sur du vide tandis qu’une partie de son dos heurtait une surface plate (Oh ? Une table, comme c’était original ^__^) et qu’elle essayait de se réceptionner maladroitement sur son coude, ses jambes quittant le sol. Coude qui, elle ne tarda pas à s’en apercevoir, se posa à moitié hors de la table et qui, en glissant dans le vide, entraîna le reste de son corps avec lui.
Horrible moment où sa main valide pressa la surface de la table dans un geste convulsif pour ralentir la descente alors que son corps restait en face de son côté latéral.

Eh ? Ses pieds avaient réussi à se replacer sous son corps à temps, l’empêchant de tomber sur le dos, de face ou de côté ?
Clefkléa cligna plusieurs fois des yeux (Pour le principe) sans changer de position, comme si le sol risquait encore de s’effondrer à n’importe quel moment.


"Chuis en vie. Chuis en viiiiiie ^^"


Dernière édition par le Lun 10 Avr 2006 - 16:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tora Darchange
Préfet-en-Chef - Troisième année
Préfet-en-Chef - Troisième année
avatar

Nombre de messages : 66
Race : Démon
Âge : 16 ans

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Premier cours   Sam 8 Avr 2006 - 19:43

Tora cligna légèrement les yeux devant la soudaine recrudescence de lumière lorsqu’il entra à la suite de Clef. Bien sûr, quand elle lui avait expressément demandé de venir avec elle, il n’avait pas trouvé le moyen de refuser. Peut-être que, après tout, ça lui aurait pesé sur la conscience, de savoir qu’elle se serait complètement perdue dans le château, ou qu’elle aurait raté une marche, provoquant un accident pathétique et misérable qui aurait pu très bien être évité (Et, dans ce cas, elle aurait été là pour lui rappeler, ne se gênant nullement pour le faire).
Ou peut-être tout simplement parce qu’il valait mieux, pour son propre bien, ne pas refuser quelque chose à Kléa.

En bref, songeant à ce qu’il aurait « pu » (… en fait, plus il retournait ça, plus il s’apercevait que ce qu’il avait fait – l’accompagner – était la seule solution qui s’offrait à lui) ou ne pas faire, le garçon n’écoutait absolument pas ce qu’elle disait. Il avait décroché au moment où cette sale pes… où grande sœur lui avait annoncé qu’elle l’avait inscrit avec elle aux cours de sport. D’ailleurs, c’était stupide, ça ? Non contente de lui demander son accord elle… mince, elle disait elle-même qu’elle était de faible constitution, et semblait ne chercher qu’à empirer les choses !
Mais, ce n’était – bien heureusement – pas sa vie, et c’était à elle de décider ce qu’elle voulait faire (Si elle pouvait seulement arrêter de décider pour les autres, par la même occasion…). Après tout, elle le disait elle-même : elle était « grande ».

Tiens, une voix surexcitée ? Tora décida de réorienter son attention vers « grande sœur », comprenant que, à ce moment, faire semblant d’écouter ne marcherait peut-être plus.
Bon, elle voulait lui montrer quelque chose. D’accord, mais quoi ? Et quelle utilité de secouer ce… eh, pourquoi elle chancelait ? Elle tombait en arr…
A peine arrivés que Kléa manquait de se ramasser et… Tora avait tendu la main à l’endroit où se trouvait celle de Kléa quelques dixièmes de secondes auparavant, puis, constatant qu’il n’arrivait et n’arriverait pas à la rattraper, ferma les yeux en faisant une grimace, attendant le bruit de la chute[1].
Tora rouvrit les yeux. Oh… elle avait réussi à survivre (Mais, quelques secondes plus tard, il se demanda si c’était vraiment un sujet de réjouissance ou non).

Le démon eut à moitié l’envie de se cogner frénétiquement la tête contre un mur à l’écoute de sa réaction (Ou son cri de victoire, ça dépendait). Pourquoi à moitié, seulement ? Parce que, s’il faisait effectivement ça, il y aurait du sang partout. Mince, s’il devait mourir, autant avoir une mort propre. En plus, ça obligerait quelqu’un à nettoyer le sang. Quoique… tant que ça ne serait pas lui, ça ne l’embêtait pas outre-mesure (Manquerait plus que ça, tiens, qu’on lui demande de nettoyer alors qu’il venait de crever…). Seulement, si c’était les elfes de maison qui s’en chargeaient, cette partie du sol serait également glissante. Mais d’un autre côté, peut-être que, effectivement, quelqu’un glisserait et se casserait une jambe ; et ça apprendrait à cette personne de ne pas s’être plaint plus tôt de la dangerosité de ces sols.

Eh, il était en train de se persuader que sa mort ne lui offrirait que des avantages ?


* … c’est-sa-faute-c’est-sa-faute-c’est-sa-faute. *

Poussant un soupir, Tora franchit les quelques pas qui le séparait de Kléa.


"Ravi pour toi. T’arrives à te relever ?" demanda t-il en tendant tout de même une main et en se penchant légèrement.

Encore heureux que personne ne les avait v…

Le regard du démon glissa malencontreusement sur le côté et il tourna la tête, tandis que son bras ne changeait pas de position. Sa tête était tournée vers l’endroit où se tenait une forme humanoïde, assise derrière un bureau.
Mince, mais, mais… pourquoi ce type n’avait ni bougé ni parlé ?!
L’âpre réalité fit place dans son esprit : ce « type » était le prof.
Un mur. VITE. Il y avait encore un espoir pour qu’il puisse nier connaître Kléa, hein ?



[1] Et comme nous dirait notre prof de Français L, « Des élèves ont essayé de commander La Chute d’Albert de Camus -_-, » XD (Pour les non-culturés, La Chute d’Albert Camus Mr. Green )


Dernière édition par le Lun 10 Avr 2006 - 10:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amadeo Argento
Préfet de Remissus - Première année
Préfet de Remissus - Première année
avatar

Nombre de messages : 99
Race : Démon
Âge : 18
Origine(s) : Mataaa

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Premier cours   Dim 9 Avr 2006 - 16:40

Amadeo entra nonchalamment en salle de démonologie. Il n'était plus totalement humain, cette matière était donc obligatoire pour lui. Qui sait, peut-être même ce qu'il allait faire dans ce cours allait lui être utile.

Mis à part le prof, qui lui sembla un peu... froid, deux élèves étaietn présent. Une fille aux cheveux verts, les traits trop tirés pour être vraiment jolie, et un garçon. Les deux élèves semblaient être venus ensemble.

Amadeo salua, sa présenta et se mit à une table libre de la rangée du milieu.


"Bonjour, professeur. Renatus Amadeo Argento, de Rémissus, pour vous servir."

Il eut un léger froncement de sourcils en se rappelant que le "pour vous servir" était totalement désué à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smetanka Chevallus
Élève de Remissus - Deuxième année
avatar

Nombre de messages : 203
Race : ni humaine, ni licorne
Âge : 16 ans
Origine(s) : japonaise

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Premier cours   Dim 9 Avr 2006 - 19:18

Smetanka arriva dans le couloir après descendu des escaliers. En souriant, elle songea qu'à la fin de l'année ses mollets auraient prit le double de leur volume. A ce moment, elle songea qu'elle souriait pour quelque chose qui n'avait rien de drôle du tout.

*Mais chuis débile >< ? J'ai pas envie d'avoir des mollets de footballeur moi !*

Complètement à ses pensées sportives, elle ne remarqua pas la porte menant au cours de démonologie et passa devant de son pas toujours aussi léger et impossible à déceler (^^). Elle finit pourtant par relever le nez de son petit moi et regarda autour d'ellen, cherchant la dite porte.

*Mais ou elle se cache la vilaine ? Si ça continue je vais être en retard !*

Elle jeta un coup d'oeil à sa montre et eut un sourire, non elle ne serait pas en retard, et si ça se trouvait, elle serait même la première !

*Mouais, je paris deux paquets de nouille chinoise que je suis la première en cours !*

Après avoir fait tout l'étage, elle s'aperçu enfin qu'elle avait fût dépasser la porte menant au cour. Elle reprit donc le couloir dans l'autre sens et tout en sifflotant gaiement, elle arriva enfin devant le cours de démonologie.
Elle poussa la porte, retenant sa respiration et faillit pousser un cris de déconfiture. Elle se rattrapa mentalement:

*Hé m****, ouin, chuis pas la première ! J'vais perdre mes nouilles chinoises *

Soudain, la Remissus s'aperçu qu'elle n'avait pariait qu'avec elle même, donc, elle ne veut de nouilles à personne, si ce n'est à elle même bien sûr ^^.
Elle finit donc par décoincer de sa posture figée et s'avança dans la salle, un air mature et intelligent accroché au visage ( geek ^^) . Elle regarda le professeur et d'une voix posée se présenta:

"Bonjour, Smetanka Chevallus, de Remissus ..."

Elle se détourna ensuite du professeur et embrassa la salle du regard. Elle ne laissa pas transparaitre sa surprise en voyant la jeune fille des cuisines (^^) allongée sur une table avec Tora qui tentait imperceptiblement d'essayer de faire croire à la populace qu'il ne la connaissait pas.

*Hum, me demande ce qu'ils ont tous ! Paraissent tous bizarre et pi, pourquoi elle est allongée sur une table ? Elle dors ?*

A ce moment, la préfète apperçu Amadeo. Elle le regarda suspicieuse et s'apercevant qu'il n'avait pas son chien ,elle alla vers lui, souriante:

"Hello ! Cha va ? Moi super, chuis en pleine forme !"

Elle regarda à nouveau suspicieusement, mais du côté de Tora et Kléa cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erynis Nyreas
Élève de Saevitia - Deuxième année
avatar

Nombre de messages : 32
Race : Demi-vampire
Âge : 18 ans
Origine(s) : Greco-japonaise

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Premier cours   Dim 9 Avr 2006 - 19:52

Une longue forme humanoïde se détacha souplement du cadre de la porte. Elle plissa légèrement les yeux et ramena d'un geste une mèche de cheveux derrière son oreille. Ce qui était chez elle un signe de trouble.
Il y avait dans cette pièce beaucoup d'odeurs, et l'une en particulier se détachait des autres -non pas par sa singularité, mais justement par son absence de singularité. Le type d'odeur froide et insaisissable que les personnes n'ayant pas passé une semaine en milieu strictement aqueux ne peuvent pas percevoir. Une odeur qu'Erynis(1) aurait préferé ne pas percevoir.


oO Dieux... Oo

Le visage toujours aussi neutre, la jeune fille se décida à entrer. Elle promena son regard sur les quelques élèves déjà présents -deux filles, deux garçons, tous inconnus- pour finalement oser lorgner du côté du professeur.

oO Dieux, où est la Justice ??! Oo

Elle connaissait évidemment la réponse. La Justice se trouvait dans une salle de Démonologie perdue au fin fond de l'Amazonie, les yeux écarquillés et frôlant la crise de nerfs alors qu'elle dévisageait la dernière -bon, peut-être l'avant-dernière- personne qu'elle aurait désiré voir assise à ce bureau.

oO Où est passé ce foutu yataghan quand on en a besoin ? Oo

Il devait y avoir une erreur. Catharsis étant ce qu'il était -un démon, un psychopathe, un monstre, un menteur, un maître chanteur ET le mentor d'Hybris-, la seule explication possible s'imposa rapidement dans l'esprit d'Erynis.

oO IL A BOUFFÉ LE PROF. Oo

Bon. Pas de panique. Ils étaient cinq dans la salle, peut-être qu'en conservant son calme elle pourrait sauver quelques personnes.
Oh. Déjà, empêcher d'autres élèves d'entrer. Elle verrait pour ceux-ci plus tard -et elle n'était pas censée devoir agir sur ce qui avait déjà été fait, mince. Ils étaient entrés d'eux-mêmes dans le territoire d'un âmivore et ne s'en étaient pas aperçus, bien, c'était leur problème.
La conscience d'Erynis ne lui dictait que d'agir dans le temps imparti et sur la seule chose modifiable : le futur. D'ailleurs, son besoin naturel de tranquillité était bien d'accord et lui dictait de fuir le plus loin possible de cet appât-à-Hybris vivant.
Erynis tourna donc les talons pour sortir de la salle sans faire attention à personne et réservant un regard glacial à quiconque tenterait d'entrer.









(1) : J'ai effleuré un moment l'idée de continuer à déblatérer sur cette personne pour finalement balancer que de toute façon, on s'en foutait parce que ce n'était pas Erynis. J'en aurais été capable, mais je sais pas si ça aurait plu à tout le monde (après tout, on dit que les gens sérieux ne sont pas encore une espèce éteinte).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kukhabii Williamson
Élève de Remissus - Première année
avatar

Nombre de messages : 9
Race : Loup-garou
Âge : 15 ans
Origine(s) : aucun

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Premier cours   Dim 9 Avr 2006 - 19:55

Après s'être douché, changé, avoir défait ses bagages et s’être reposé un peu, Kukhabii entreprit d'aller à son premier cours. D'après son horaire, c'était celui de démonologie. Les indications sur sa feuille lui disait d'aller au second étage, ce qu'il fit. Une fois là-bas, il se dirigea vers l'aile ouest et chercha le numéro de porte. Une seule était ouverte et, miracle, correspondait au numéro.

Une femme attendait devant la classe. Quand il s'approcha, elle lui jeta un regard noir. Le blondinet avala difficilement sa salive mais entra dans la classe. Plusieurs autres personnes étaient déjà arrivés. Les têtes se tournèrent vers lui ce qui le rendit légèrement mal à l'aise. Il prit une table près d'une fenêtre et s'y assis en silence. Le professeur - il en déduit que c'était le professeur puisqu'il était assis au bureau du professeur... - n'avait pas l'air très commode. Ses traits étaient figés, à croire qu'il se prenait pour une statue.


*Est-ce que les profs sont des statues ici?* se demanda sérieusement Kukhabii. Il fallait s'attendre à tout dans cette école de dingues...

Le loup-garou ne pouvait s'empêcher de maudire à toutes les cinq minutes celui qui l'avait rendu ainsi. Il aimait bien sa petite vie tranquille d'autrefois! Maintenant, il était forcé d'aller dans une école remplie de monstres et d'y étudier jusqu'à ce qu'il puisse se contrôler. Quelle plaie...

Il poussa un soupire discret en regardant par la fenêtre - ou plutôt en essayant de regarder par la fenêtre au travers du mince espace que les rideaux tirées ne cachaient pas - le menton appuyé au creux de sa main. Pour une rare fois, il ne souriait pas et, pour une encore plus rare fois, il n'était pas heureux et insouciant. Il s'inquiétait de son avenir, de ce qui allait arrivé s'il ne retrouvait jamais son corps normal, si à toutes les pleines lunes il devait se transformer en bête hideuse... À cette pensée, Kukhabii tressaillit. Il bougea, tentant de chasser ses pensées. Pour ce faire, il observa les gens autour de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suou Hitori
Élève de Coactus - Première année
avatar

Nombre de messages : 48
Race : Vampire
Origine(s) : Oiseau squelette

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Premier cours   Dim 9 Avr 2006 - 22:30

[On a gagné Mr. Green Maintenant il faut faire le cours XD]


C’est après avoir finalement mis son uniforme (courage, il n’avait pas totalement l’air d’un perroquet ; et puis, les autres élèves seraient habillés de la même manière … ) que Suou se dirigea avec entrain vers son premier cours. Enfin ! Enfin … euh, pourquoi il voulait tant aller en cours, d’ailleurs ? Ses anciens amis n’appréciaient pas trop les cours, mais … pourtant, lorsqu’ils en parlaient, les histoires qu’ils racontaient étaient vraiment intéressantes. Donc, le jeune garçon voulait avoir des histoires à raconter. Et surtout, des personnes à qui les raconter. Mais cela ne serait sans doute pas trop difficile : il suffisait de coincer quelqu’un dans un coin, puis de lui faire avaler de force une fournée de parole. Mais fallait que ça soit intéressant, ce qu’il raconterait. Hum …
Cours de démonologie ? Zut. Lui qui espérait des histoires intéressantes de princesses, princes charmants et compagnie … les démons s’apparentaient sans doute plus à des êtres sombres et malfaisants. Les vampires en faisaient-ils partie ? Hum … si ce n’était pas le cas, il était pourtant plus que probable que le garçon et l’oiseau réunis faisait partie de ce que les humains appelaient communément monstres. Quelles différences entre monstres et démons ?
… Si le cours portait sur ces sujets, ça risquait d’être ennuyeux. A mourir. Il serait ennuyant de mourir ici. Et l’ennui produit par la mort entraînerait …


oO Arrêtes de penser ! Oo

Bon, après tout, peut-être que les démons étaient les êtres malfaisant qui jouaient les méchants dans les contes. Il fallait rester positif, il trouverait bien un intérêt quelconque à ce cours, même en transformant un peu les paroles du professeurs.

Arrivant devant la salle, Suou tomba nez à nez avec un fille aux cheveux noir qui jouait à « j’ai le regard le plus glacé qui soit, je défie quiconque de prétendre le contraire, alors m’énervez pas ». D’accord … Il hésita entre jouer le jeu et faire comme elle, mais il aperçu dans la salle sa grande sœur écroulé sur une table. Avait-elle convié à la famille une TABLE ? Non, tout de même pas. Cela aurait été … bizarre, et même étrange. Le vampire en déduit donc qu’elle était tombée. Se passait-il un jour sans qu’elle ne tombe ? Il faudrait lui apprendre à tenir droit. C’était pas compliqué, suffisait de donner l’ordre aux pieds et aux jambes. Au pire, il pourrait faire la leçon aux jambes de Kléa et les menacer d’il ne savait quoi si elles ne travaillaient pas mieux.
Suou esquiva donc avec agilité la jeune fille qui lui barrait le chemin (non mais elle aurait pu jouer plus loin, tout de même …) et s’élança vers sa grande sœur, sautillant comme un enfant surexcité pour que les autres personnes de la salle ne l’interceptent pas. Car, si faire l’enfant apportait de nombreux regards affectueux, le faire trop lui permettait également d’être laissé tranquille par les personnes qui ne voulaient pas se mêler à n’importe qui.


"Grande soeur ? Ca va ?"

Question idiote ... Mais il ne savait pas trop par quoi commencer d'autre, tant pis. Elle comprendrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sadi Song
Élève de Coactus - Première année
avatar

Nombre de messages : 64
Race : Xiang possédé
Âge : 17

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Premier cours   Lun 10 Avr 2006 - 11:37

Sadi se dirigeait d'un pas... d'un pas tout à fait normal en fait, vers la salle de démonologie. Il ne savait pas trop en quoi consister la matière (fallait-il disséguer des démons? pourvu qu'on ne le prenne aps comme cobaye...) mais elle était obligatoire pour les non-humains ou êtres bizarroïdes, or il faisait partie, sinon de la première, au moins de la deuxième catégorie.

Devant la porte, une fille au regard qui se voulait noir et transperçant - et qui y arrivait pas mal - se tenait. Par esprit de contradiction, Sadi lui fit un grand sourire. Après tout, c'est pas elle qui allait s'accrocher à ses basques en voulant être sa grande soeur... oh non. Pas elle.

Tandis que Kléa-aux-cheveux-verts était tout occupée à sa table, son insecte de petit frère tout occupé à sa Kléa-aux-cheveux-verts, Sadi s'eclipsa discrètement jusqu'à fond de la classe en rasant les murs, s'avisant après coup qu'il n'avait aps salué le professeur. bah, il s'en fichait un peu à vrai dire. A tous les coups ledit professeur allait leur faire remplir des fiches stupides histoire de mémoriser leurs caractéristiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Korin Vanson
Élève de Coactus - Troisième année
avatar

Nombre de messages : 60
Race : Sinevita
Âge : 20 ans

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Premier cours   Lun 10 Avr 2006 - 13:05

D’un pas pressé, Rin parcourait le couloir qui devait la mener à cette fichue salle. Le « fichue », pas très objectif, correspondait parfaitement à son humeur actuelle.
Si on avait l’obligation de porter une jupe… qu’elle soit ou mini, ou longue. Pas entre les deux. Mince, à son âge, l’obliger à porter un… un…
uniforme. Horreur. Quelle faute avait pu t-elle commettre pour mériter ça ?

* « Faute » ? Je passe. *

Elle devait avoir l’air d’une idiote, comme ça. Et ces couleurs voyantes…
Ne plus penser à ça, ne plus penser à ça. Mais mince, du noir, simple et discret, c’était trop demander par rapport à ce
vert ? … et encore, elle avait échappé à Halloween[1]. Pas le cas de cette fille aux cheveux noirs, par contre. Si elle tirait une telle tronche, c’était aussi à cause de l’uniforme ?

* Je devrais donc m’estimer heureuse. Devrais. *

Mince. Le fond de la sale était – déjà – occupé par quelqu’un… raté.
Bon, quelques personnes, pas grand-monde, donc des places de libres, forcément.
La jeune femme parcourut rapidement la salle du regard, reconnaissant au passage quelques visages connus (Seulement les visages), mémorisa quelques secondes celui du prof (… Un film d’horreur. On l’avait envoyée dans un film d’horreur. Têtes de dépressifs à tous les étages, sang aux repas…) avant de décider de s’asseoir à une table, vers le milieu de la salle.



[1] Et la joueuse tomba écroulée de rire par terre en imaginant Nas’ dans son BEL UNIFORME orange Mr. Green.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hybris Kyftos
Préfet de Saevitia - Deuxième année
Préfet de Saevitia - Deuxième année
avatar

Nombre de messages : 59
Race : Incarnation de l'Hybris
Âge : 16 ans
Origine(s) : Américain d'origines grecque et écossaise

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Premier cours   Lun 10 Avr 2006 - 15:58

[HJ : XD "Un film d'horreur"... Du coup, j'imagine bien la scène où Ryryn dévisage Cat se dérouler sur la musique de Psychose XD]

Hybris marchait sans discrétion dans le couloir -son personnage n'en avait de toute façon aucune (et puis mince, il faisait ce qu'il voulait, il éyait l'hybris, oui ou non ?!)- quand il remarqua Mèna devant lui, pas très loin de ce qu'il supposait être la porte de leur salle de cours.
Il la rattrapa et fut près d'elle avant même d'avoir réalisé qu'il pouvait profiter de l'occasion pour se rapprocher d'elle. Il avait depuis longtemps le réflexe de se rapprocher automatiquement des gens qu'il connaissait, ou au moins de s'assurer qu'ils étaient dans le coin quand il arrivait quelque part, quitte à s'en servir sans vergogne plus tard comme de tremplins pour approcher les inconnus.
Ce qui constituait encore une de ses plus grandes faiblesses. Catharsis le lui faisait remarquer régulièrement et lui disait froidement d'oublier toute relation humaine. Hybris se doutait bien que le démon voulait le décourager de ce genre d'existence, mais il entendait bien n'en faire qu'à sa tête. Il arriverait bien à concilier ses besoins humains avec son identité d'hybris. Il était confiant.

Hybris sourit largement à Mèna. Programme du jour : je suis de bonne humeur, j'aime la Démonologie -il avait pris soin de vérifier quel était le premier cours de la journée-, j'aime mes amis, la vie est géniale et moi aussi.


"Salut ! Bien dormi ?"

...Et c'est alors qu'il avisa Erynis qui aurait sûrement déjà filé si une horde d'élèves n'entraient pas à ce moment précis. Bon pas une horde, mais beaucoup. Plusieurs. Quelques uns. Bon, des élèves quoi !
Hybris se fendit d'un sourire encore plus large. Qu'est-ce qu'elle pouvait bien fuir comme ça ? Peu de choses pouvaient faire fuir une Ryryn de mauvaise humeur -et Hybris était à peu près sûr de ne pas se tromper en disant que la mauvaise humeur était chez elle un art de vivre permanent plutôt qu'un état passager-, l'adolescent en était la preuve vivante(1).
Il lui adressa un grand signe de la main et lança :


"Ryryyyyn ! Tu vas où ?"

Bloquée. Hybris se détourna d'elle pour savourer sa victoire en gratifiant Mèna d'un sourire étincelant(2).







(1) : Parce que non, Ryryn ne fuit pas Hybris Mr. Green

(2) : Mais quelle affreuse expression XD

[HJ-plus-HJ-que-les-autres-HJ-etc. : Puisque j'arrive pas à te coincer sur MSN, Cass, je poste. Evidemment, un message, ça peut toujours s'éditer Mr. Green ]

_________________
One Ring Boubou to rule them all,
One Ring Boubou to find them,
One Ring Boubou to bring them all,
And in the darkness Boubouism bind them.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clefkléa Mint
Élève de Coactus - Première année
avatar

Nombre de messages : 90
Race : Ange
Âge : 16 ans

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Premier cours   Lun 10 Avr 2006 - 16:46

[Oui, on a gagné. Et on a bien fait Mr. Green * déjà saturée Mr. Green *]


Clefkléa essaya désespérément de ralentir son rythme cardiaque, sentant son cœur qui battait contre la table de façon… inquiétante, avant de tourner la tête vers petit-frère et la tâche de couleur qui devait probablement correspondre à son bras. Si elle en déduisait bien , il ne bougeait plus.
Eh ? Qu’est ce qui n’allait pas ? C’est sa tête qui était fixement tournée vers l’autre côté de la pièce ? Qu’est ce qui n’allait pas ?
Elle, en tout cas, ne sentait rien.
Et comme elle ne sentait rien, Kléa reconsidéra ses préoccupations présentes en tournant la tête sans bouger le reste de son corps vers les personnes qui venaient d’entrer.
Renatus Amadeo Argento, « pour vous servir » ? S’il était aussi poli avec tout le monde, il n’y aurait pas de problèmes[1].
Smetanka… Smetanka… ah ! Si, elle l’avait déjà vue quelque part. Quand elle était arrivée, avec Rag’. Là où il y avait ce vilain-méchant shinigami. Bon, elle l’avait déjà vue, ça irait.
Tiens ? Une personne qui arrivait, et qui faisait mine de repartir aussi sec… et qui ne s’était même pas présentée (Elle, au moins, avait un motif : il n’y avait personne dans la salle, tout à l’heure).
Un autre qui s’installait, sans non plus se…
L’attention de Kléa se focalisa sur la personne qui venait d’arriver.

Sans crier gare, elle saisit le bras tendu, se redressa avant de lancer dans la direction de Suou un :
"Petit-frère ! Tu m’as manqué !" accompagné d’un sourire large et rassurant.

Bien sûr, elle l’avait vu il y avait moins de deux heures. Bien sûr, étant dans la même structure, ils étaient forcément amenés à se revoir. Mais bon. La vie était courte, hein. Carpe diem, carpe diem[2].
Et là, c’était un autre petit fr...
Pourquoi Sadi partait-il au fond de la salle ? Il les ignorait délibérément ?


* Bah ça. Il avait dit une semaine, non ? La semaine est loin d’être finie. *

« Tant pis pour lui » ? On verrait.


[1] Besoin de préciser quel type de préoccupation ? Mr. Green
[2] Et le « carpe » (Cueille) fit penser Cass à une pomme, Cass’ ne put s’empêcher de penser à Demen, et Cass’ sourit une fois de plus bêtement devant son ordi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mèna Faylin
Élève de Saevitia - Deuxième année
avatar

Nombre de messages : 51
Race : Démon (Prêtresse Himiko)
Âge : 16 ans

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Premier cours   Lun 10 Avr 2006 - 17:57

D’un pas tranquille, Mèna marchait dans les couloirs vers la direction supposée de la salle de démonologie (Supposée, parce que c’était le même chemin qu’empruntait une bonne partie des élèves).
Elles n’allaient pas être en retard, au moins ? Vu le peu de personnes qui ne se pressaient pas non plus, ça ne serait pas le cas.
L’idée de cours magistraux lui plaisait assez ; en tout cas, c’était différent, donc forcément bien (Mais pas forcément mieux). Parce que… parce que la voix de Lantys était trop basse, et qu’elle donnait envie de dormir lorsqu’il s’agissait d’apprendre. Pourquoi ne haussait-il jamais le ton ? Il gardait toujours cette expression calme, ce ton de voix fragile et sui pourtant portait loin, ne disait presque jamais rien de superflu.
Mais Lantys était loin, peut-être avec monsieur Train et mademoiselle Lia, peut-être qu’il changeait peu à peu, peut-être que…

Après avoir entendu un pas précipité dans son dos, la jeune fille se laissa docilement rejoindre par Hybris[1] en s’arrêtant un peu avant de lui sourire à son tour en hochant rapidement la tête sur le ton de « Oui-merci » - ce qui était partiellement vrai puisque, comme la plupart du temps ces dernières semaines, ses rêves avaient quelque chose d’étrange, mais dont elle n’arrivait jamais à se rappeler.
Elle était sur le point de lui retourner la question lorsque, suivant son regard à moitié-figé, elle aperçut un peu plus loin « la-fille-à-l’Ouzo ».
Woé… elle n’avait pas l’air de très bonne humeur ^^,. C’était le fait d’aller en cours, qui lui faisait cet effet-là ?

Mèna encaissa un peu désarmée le nouveau sourire d’Hybris, avant de répondre par la pareille. Il devait être content de la retrouver mais… c’était dur de ne pas retrouver quelqu’un, ici ^^;.



[1] Pour les besoins du scénario, bien sûr Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Parker
Élève de Saevitia - Deuxième année
avatar

Nombre de messages : 69
Race : Apprentie Shinigami Inférieur
Âge : 17 ans

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Premier cours   Lun 10 Avr 2006 - 18:12

Pourquoi personne ne se pressait ? Pourquoi il y avait aussi peu de monde lorsqu’il s’agissait d’aller en cours, d’ailleurs ? Pourquoi cette couleur orange ? Pourquoi une jupe aussi courte ? Pourquoi ces chaussures résonnaient dans ces couloirs ? Pourquoi ce type avait soudainement débarqué, pourquoi Mèna s’était-elle retournée et l’avait attendu sans la prévenir ? Pourquoi lui souriait-elle ?

Il leur parlait. Du moins, il lui parlait, parce qu’elle doutait que n’importe qui ait envie de lui adresser la parole avec la tête qu’elle faisait.
Pourquoi cette salutation ?
Mince, mais c’était quoi ce type ?! Pour toute réponse, Mélodie serra davantage les dents et les points – si c’était encore possible… – en essayant de rester calme. Ne pas commettre un meurtre, ne pas commettre un meurtre, ne pas commettre un meurtre[1]. Expliquer clairement à ce type qu’elle ne supportait pas sa présence (Parce que, oui, au bout de deux secondes, elle s’était faite un avis clair sur la question) ne servirait probablement pas à grand-chose (A part rameuter un autre shinigami pour qu’il récupère l’âme du défunt ; parce que, bien sûr, la petite princesse ne comptait pas exposer l’exaspération qu’il lui causait verbalement) ; et, dans ce cas, CE minus trouverait le moyen de replacer sa phrase favorite dans le contexte : « Les Shinigami ne tuent pas les gens ».
La preuve que même quand il n’était pas là, Train était toujours aussi chiant.

Mais enfin, merde ! Lantys lui avait dit de la surveiller, non ?! Donc, cette fois, c’était son boulot d’écarter les nuisibles et malintentionnés de service ; et le fait qu’il s’approche d’elle constituait (Pour Mélo, en tout cas, parce qu’elle voyait mal Lantys se mettre dans le même état qu’elle) une preuve laaaaaaaaargement suffisante.
Et… et cette horrible couleur de cheveux… Rah ! Mais il pouvait pas jarter, s’en aller, les laisser tranquille ? Ouste, vas-t’en sale bêêêêêêêêêteeeee[2] !!
Ce type était… était… était lourd, chiant, collant, roux[3] >_<

Allons, un peu de calme. Elle n'était pas sujette au débordement inutiles et pathétiques. Elle ne s'appelait pas Train, heureusement. Mais mince ! Elle était obligée de supporter la présence de ce type, avant même d'entrer, maintenant !



[1] … j’aurais dû faire un copier-coller ^^ ;;
[2] … étrangement, le « sale bête » me fait penser à un de mes profs XD
[3] Et Cassidy jugea sage d’arrêter de retranscrire les sentiments de Mélo pour ne pas subir de dommage causés par une Esqila n’appréciant pas le fait que l’on puisse critiquer le physique de Bo… Ichigo (Ou Junior Mr. Green ). Et Cassidy arrêta d’insulter les roux, parce qu’il paraît que les personnages aux cheveux roses seraient, dans la réalité, considérés comme roux (Exemple de Lacus-Meer faisant poids). Et qu’il paraît, de plus, selon certaines de ses amies, que Cassidy a une tête de rousse XD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruth Kajal
Élève de Saevitia - Deuxième année
avatar

Nombre de messages : 106
Race : Berserk Hanji
Âge : 16

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Premier cours   Mar 18 Avr 2006 - 22:01

Araña s'approcha dans le couloir et passa prudemment au large de la copine d'Hybou. Quand on peut éviter la confrontation, autant éviter la confrontation (précepte d'autant plus valable dans le cas de Ruth).

Elle entra dans la salle et grogna. Personne de sa connaissance. Ah, si. Le Boubou suscité. Avec l'autre fille de la salle commune. Bof, ne pas s'immiscer.

Elle s'assit au milieu de la classe, légèrement derrière. Et se rattrapa tant bien que mal en se rendant compte de son erreur.


"Bonjour professeur ! Je suis Ruth Araña Kajal, de Saevitia, vous allez bien?"

oO Oups. C'est sorti tout seul. Oo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellian Long
Élève de Remissus - Première année
avatar

Nombre de messages : 12
Race : Demon
Âge : 16

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Premier cours   Mar 9 Mai 2006 - 11:02

Ellian avancait lentement dans le couloir. Elle lancait des regards timides un peu partout, toujours inhabituee aux couloirs de pierre sombre du chateau. Elle serra contre elle ses cahiers.

Ellian avait demnologie. Etude des demons quoi. Elle rit nerveusement en s'imaginant sur une table de dissection, puis secoua la tete. La jeune fille essaya de se detendre, mais ses muscles s'obstinaient a se durcir. Il fallait se rendre a l'evidence. Elle etait etremement nerveuse.

Le pire, c'est que plus elle etait nerveuse, plus elle stressait. Pourtant, Ellian savait tres bien qu'elle devrait plutot etre soulagee, a savoir qu'il y aurait dans cette classe une enorme majorite de personnes comme elle, des demons. Mais non, plus elle approchait de la porte et plus ce mauvais pressentiment qu'elle avait depuis ce matin au reveil s'affermissait. Ellian le sentait mal. Point.

C'est pour ca que, une fois arrivee, les muscles tendus au maximum, elle retint sa respiration, poussa avec raideur la porte, et entra dans la classe, le regard droit pour s'empecher de regarder tout le monde qu'il y avait et le prof qui avait tout l'air d'un cadavre. Le plus discretement possible, elle rejoignit le fond de la salle, choisit un coin sombre ou elle pourrait passer innapercue et posa ses affaires.
Vivement qu'elle rentre chez elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldofspirits.darkbb.com/
Ivan Peter
Élève de Remissus - Première année
avatar

Nombre de messages : 77
Race : Ange Déchu
Âge : 16 ans et demi

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Premier cours   Mar 9 Mai 2006 - 17:49

Ivan arriva dans la salle de classe, agacé. A vrai dire, si ce cours n'enlevait pas de points si on venait pas, ben il s'rait pas venu.
Il balança son sac sur une table vide et sortis avec agacement ses affaires. Le jeune garçon releva tout de même la tête pour voir qui était présent. Il remarqua Smetanka. Ca lui tira juste un sourire. A vrai dire, il ne savait plus trop où il en était avec elle.
Ivan hocha juste la tête pour la saluer, puis retourna son attention sur le prof. Il se leva et maugréant un :


" B'jour, Ivan Peter, Remissus, s'cusez du retard. "

Puis il entreprit d'écrire avec une rapidité non soignée en haut de la page : Coures de Démononologie. Bah, il referait la présentation plus tard.
Le Rémissiens (si on peut appeler ça comme ça) posa sa plume puis attendit le début du cours avec impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tialek Demrold
Élève de Remissus - Troisième année
avatar

Nombre de messages : 35

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Premier cours   Mar 9 Mai 2006 - 18:20

Ses pas retentirent dans le couloir – pour une fois, Tialek n’avait aucune envie se s’obliger à être silencieux. Pourquoi cela ? Multiples raisons … Dont la plus évidente était qu’il allait en cours. Oui, on l’obligeait à aller en cours, contre son gré, alors qu’il aurait préféré … faire autre chose, peu importe – aller en cours de son plein gré – mais sûrement pas ainsi. Il avait la très désagréable impression d’être déguisé en épouvantail et cela l’énervait au plus haut point. Bon sang, pourquoi la liberté d’expression n’était-elle pas respectée dans cette école ? Chaque être vivant n’avait-il pas le droit de s’habiller de la manière qu’il souhaitait ? Après tout, il y a moment, Héméra se passait totalement se ce genre de broutilles en tissu …
Soit, cela aurait pu être pire. Il imaginait déjà que les directrices se soient prises de la folle lubie de « cosplayeuse » et aient choisi il ne savait quel costume encore plus farfelu que celui-ci. Rose bonbon, avec des oreilles de lapins, des guirlandes un peu partout, et hop, une queue en tir bouchon histoire de faire un peu plus ridicule … Le jeune homme manqua s’étouffer. Il valait mieux qu’il n’entre pas en cours avec de telles idées en tête, ou bien il risquait de ne pas pouvoir se tenir tranquille. Et, s’il n’arrivait pas à se tenir tranquille … Bah, ça pourrait être intéressant. Fallait se lâcher, un peu. Depuis le temps qu’il se contrôlait et faisait le garçon modèle … A tel point que les filles tombaient des escaliers. Cela ne lui réussissait pas : les filles arrivaient entières …


Il se concentra suffisamment pour ôter de son esprit la pensé farfelue d’uniformes pires que celui qu’il portait – il en trouvait beaucoup, mais ça ne le soulageait malheureusement en aucune façon … - et tenta de se rappeler à quel cours il allait. Ce qui serait utile pour entrer dans la bonne salle.
Oh. Démonologie.
Tialek grimaça en sentant son sabre s’alourdir. Il ne manquait plus que ça … premier cours habillé en perroquet, et c’était celui-là.
La pensée de démons habillés de la même manière que lui-même lui vint à l’esprit et il tenta en vint de lui échapper. S’il entrait en cours de
démonologie (qui était un sujet effrayant, n’est-ce pas ?) en se tordant de rire, cela ne ferait certes pas très sérieux. D’autant plus qu’il était lui-même très proche d’un démon, et que ce cours pouvait s’avérer intéressant si le prof savait enseigner. Ce qui était rarement le cas d’après son expérience. Un prof, savoir enseigner ? Bref …

Il se recomposa donc un visage sérieux, quoique souriant, avenant, etc, comme d’hab, ça changeait pas, puis arriva devant la salle. Un petit attroupement de personnes semblait discuter, ou hésiter à entrer, ou il ne savait quoi d’autre. Il n’avait pas la faculté de comprendre les pensées d’autrui, mais il imagina un instant qu’un monstre horrible (un démon ?) se tenait dans cette salle et faisait peur à quiconque tentait d’entrer.
Un sourire sardonique fleurit sur ses lèvres. Non, il espérait trop … s’il imaginait un scénario aussi amusant, il serait forcément déçu par ce cours.

Il s’approcha silencieusement du groupe. Il n’avait pas vraiment envie de passer devant eux pour entrer dans la salle ; il avait …
peur, osons utiliser ce mot, qu’une hystérique lui saute dessus. Certains événements l’avaient rendus malgré lui plus prudent qu’il ne voulait l’admettre.
Il s’accouda donc au mur, prenant son temps et ne pouvant s’empêcher de poser un peu. Ces personnes finiraient bien par se bouger, elles n’allaient sans doute pas écouter le cours depuis la porte …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erynis Nyreas
Élève de Saevitia - Deuxième année
avatar

Nombre de messages : 32
Race : Demi-vampire
Âge : 18 ans
Origine(s) : Greco-japonaise

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Premier cours   Mar 16 Mai 2006 - 17:35

Horreur. Hybris et sa pouf du moment. Erynis eut un vague sentiment de compassion pour la jeune fille, qui se ferait probablement jeter comme une malpropre d'ici peu -en tout cas, Erynis l'espérait pour elle(1), il valait mieux qu'elle ne s'attache pas à cette ordure orangée(2)-, sentiment qui disparut aussi vite qu'il était venu lorsqu'Erynis songea qu'elle était bien stupide de se faire mener par le bout du nez par cette enflure d'Hybris(3).
Pris d'une soudaine impulsion, elle porta la main à sa ceinture. Pour ne rencontrer que le vide. Mince. Où était ce put... de bons Dieux de mer... de yataghan quand on en avait besoin ??! En guise de consolation, la Nemesis décocha un regard à glacer le sang à son rival et tourna les talons.
Elle s'assit après avoir constaté -avec agacement- que d'autres personnes étaient entrées dans la salle de classe et -avec soulagement, et une pointe de curiosité- que Catharsis ne les avait pas encore aspirés. Ils devaient encore avoir leurs âmes, puisqu'ils parlaient -pas forcémment avec esprit, mais ça, c'était autre chose- entre eux comme des êtres normalement sociabilisés.
La demi-vampire avait choisi un siège sans danger, loin du monde, proche de la porte et au premier rang. Autant pouvoir surveiller Catharsis de près. Sous des dehors sinon plus angéliques -ce qui serait hardu compte tenu de sa nature-, du moins plus placides et plus sensés, il était de loin le pire des deux, parce que le plus intelligent et le plus retors.


oO Quoiqu'Hybris a pour lui une absence remarquable de conscience ou même simplement de la capacité d'analyse qui lui servirait au moins à reconnaître que les autres aimeraient se servir de leurs sentiments pour autre chose que se faire tromper par lui. Oo

"..."

Erynis attrapa son sac, prête à se positionner juste derrière le rouquin quand celui-ci s'assierait.





(1) : Tiens, mais de quel "elle" parlons-nous ? Je me demande bien pourquoi j'ai pas pensé à écrire ça de façon plus précise Mr. Green

(2) : ...Qui a dit compassion ? Mr. Green

(3) : ...Est-ce que je dois vraiment préciser ce que je pense en cet instant précis ? Non, ce serait une insulte au lectorat. Je vous fais confiance pour pas être totalement crétins Mr. Green (Après, si vous n'avez pas compris, ne venez pas dire que je vous ai insulté(e), je nierai avec conviction Mr. Green )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kina Ducila
Préfète-en-Chef - Troisième année
Préfète-en-Chef - Troisième année
avatar

Nombre de messages : 168
Race : Demi efle
Âge : 15 ans

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Premier cours   Mar 16 Mai 2006 - 22:48

Quand Kina se réveilla le matin du cours de démonologie, le dortoir était étrangement vide. Complètement vide pour être exact. C'était les vacances et elle avait oublié ? Peu probable... Mais il était trop tôt, beaucoup trop tôt, comme si tout le monde s'était levé pour... Aller en cours ?! Une petite lueur s'alluma ainsi dans les yeux ensommeillés de la préfète. Et elle battit son record personnel pour se lever, s'habiller, trouver son sac de cours, plonger sous le lit pour récupérer sa carte du maraudeur et se retrouver dans le couloir, la jupe à l'envers et les cheveux coiffés en pétard. Pour se rendre compte d'ailleurs qu'elle ignorait totalement le lieu et le sujet du cours. La journée commençait bien...

Ainsi commença une nouvelle démonstration de Kina en mode sprinteuse-de-luxe, sachant que d'une main elle tenait son plan pour essayer de repérer un attroupement significatif de deuxièmes années et de l'autre elle essayait de remettre sa jupe à l'endroit. Après avoir dévaler au moins quatre escalier (et en avoir regrimpé un), parcouru une dizaine de couloir et s'être à peu près rebraillée, elle arriva en vue de se qui semblait être sa salle de cours à en juger les gens se massant devant la porte. Et si les gens étaient devant la porte, c'est que le cour n'avait pas débuté. Ô joie, Ô miracle de la vie.

Elle s'arrêta donc une seconde, à bout de souffle, les mains sur les hanches. Elle ne se ferait jamais aux horaires. C'était quand même désespérant, alors qu'elle ne vivait que trois étages au dessus de sa salle de cours, de manquer d'être en retard. Bon, passons. Elle sortit sa baguette magique et espéra que le sort qu'elle jeta pour se recoiffer – au moins un peu – n'allait pas la raser et lui laisser une magnifique et luisante boule de billard. Mais apparemment non, ses cheveux n'avaient pas bouger. Si, un épis se tortilla un peu avant de s'aplatir vaguement. Pas très concluant... Elle opta donc pour la bonne vieille méthode de la main dans les cheveux.

La demi efle se dirigea donc vers le groupe qui se tenait devant la porte, reconnaissant plusieurs élèves de Saevitia. Il y avait Hybris, l'autre préfet, Erynis, la fille qui buvait de l'ouzo plus vite que son ombre, heu... Mèna et... heu... une amie de Mèna ^_^ Le cerveau de la jeune fille semblait encore plus incapable de retenir les prénoms au réveil... ô rage, ô désespoir...


« Bonjour tout le monde ^_^ Vous allez bien ? Heu, je voulais vous demander, on a cours de quoi ce matin ? »

Ok, la question stupide. Mieux vaut poser une question et avoir l'air bête cinq minutes que de se taire et le rester toute sa vie ? Mouais... elle n'en n'était pas vraiment convaincue.

_________________
>Souteneusatrice de la lutte anti blasphémateurs blondinisants (et roussississant Mr.Red )<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/larmedenacre/index.html
Jaye Kajal
Élève de Saevitia - Deuxième année
avatar

Nombre de messages : 35
Race : Berserk Kesokina
Âge : 17 ans
Origine(s) : Domaine Jefe

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Premier cours   Jeu 18 Mai 2006 - 19:46

Un bras passa d'un mouement fluide par dessus l'épaule de Kina et désigna la porte. Une voix courroucée lança :

"Démonologie ! C'est marqué, !"

Et la journée de Rival commença. La mission quotidienne et sacrée que constituait la recherche et la mise en oeuvre de solutions pour se calmer les nerfs (et qui, généralement, était oubliée avant la moitié de la journée) était lancée.
Premier objectif : se faire épargner les conversations stupides. Vu l'air inspiré des quelques
estupidos qui se tenaient connement devant la porte -et ça servait à quoi, une porte, hein ? À ENTRER, ABRUTIS !-, ça s'annonçait difficile.
Et voilà que
dès le début de la journée, Rival se trouvait obligé de couper court aux débordements débiles. Bord... de mer...(1), encore une put... de journée à la c... !
L'adolescent rapatria son bras en marmonnant du même ton courroucé que celui qu'il employait tous les matins que le monde l'avait vu connaître(2) :


"T'as plus con ou j'ai fini de relever le niveau ?"

N'attendant pas de réponse, Rival contourna la fille -put..., c'était quoi son nom déjà ?- et entra -par la PORTE, puisque c'était à CA que ça servait, bande de crétins !!
Héroe resta de marbre.
Il darda un regard mécontent sur la sale gueule de ce qui leur servirait de prof, ronchonna abondamment -à voix basse ? Put... de mer..., mais pourquoi faire ?!!- à propos de la surabondance de lumière, de crétins et de cours, et de chaises inconfortables et de tables trop petites et de plafonds trop pourris qui pourraient lui tomber dessus n'importe quand, mer... !
Non, il n'avait pas levé la tête. Pour quoi faire, d'abord ?! Il SAVAIT que le plafond était pourri ! Journée de mer... .
Rival continua de râler pour tout et n'importe quoi, histoire de mieux s'empêcher de gueuler contre Héroe, lequel -l'enfoir... !!- le snobait depuis qu'il s'était réveillé et n'avait daigné l'ouvrir que pour lui indiquer que le café se trouvait sur sa gauche au petit-dèj. L'enflure avait même pas réagi quand ses niaises fréquentations s'étaient faites insulter.
L'enflure... Rival rajouta Héroe à la liste des put... de trucs qui faisaient ch... de pas être contrôlables.







(1) : C'est dans des moments comme ça que je me dis que la censure, ça a quand même des bons côtés Mr. Green

(2) : Esqi ou comment écrire sans ne rien dire. Dire dans le sens "faire part de quelque chose", mais je vous renvoie à la 3ème note de mon précédent message (Erynis).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaswant Shankar
Élève de Saevitia - Première année
avatar

Nombre de messages : 3
Race : suvayas
Âge : 11
Origine(s) : Akh, le chat

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Premier cours   Jeu 18 Mai 2006 - 22:55

Jaswant arrivait maintenant un peu à lire. Il connaissait bien son alphabet et pouvait écrire en lettres bâton.
Il avait contre toute attente réussi à déchiffrer les minuscules lettres indiquant "obligatoire" à côté de "démonologie" sur l'emploi du temps qu'on lui avait confié.

Le professeur allait sans doute parler un anglais trop rapide pour que Jas' comprenne tout, dicter trop vite pour qu'il puisse tout copier, écrire trop petit au tableau pour qu'il puisse tout lire... Mais peu importeait.

Il entra dans la salle de démonologie et resta un moment immobile sur le seuil. Pourquoi étaient-ils tous si grand? Est-ce que Jas' n'aurait pas pu rester trnquille encore un an ou deux dans son joli bidon-ville? Il aurait dû faire un effort pour se comporter normalement, et il y serait encore. Mais c'était
trop difficile. Et il aurait bien risqué d'y rester pour la vie.

Il parcourut la classe du regard et trouva le garçon du dortoir. C'était un grand, mais un grand qui pourrait sans doute l'aider un peu en cours.
Il alla se poser juste à la place à côté de lui, sans lui demander son avis, lui adressant juste un "bonjour" un peu absent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivan Peter
Élève de Remissus - Première année
avatar

Nombre de messages : 77
Race : Ange Déchu
Âge : 16 ans et demi

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Premier cours   Ven 19 Mai 2006 - 9:36

Ivan marmonna un juron tandis que le prof ne commençait pas son cours. Il en marmonna un second quand il entendit un put... de mec gueuler un truc, rajoutant une note subtile à sa mauvaise humeur du jours.
Il dut se maîtriser au maximum pour ne pas se lever et l'étrangler.
La jeune garçon regarda le prof, il ne disait rien, impassible. Ivan commença à gribouiller des trucs sur son cahier, des étoiles, des trucs bizarres. Au moins, ça le calmerait.
Il observa les alentours, chaque visage, même celui du p'tit ducon qui gueulait des conneries. Il croisa le regard de Kina, à qui il adressa un hochement de tête poli, et d'autres qu'il ne conaissait pas. Une fille qui paraissait étrangement dérangée, avec de longs cheveux noirs. A l'entrée de la porte, se tenait une fill...euuuh nan. Tiens, la fille/garçon part s'assoir près de quelqu'un, dont Ivan ne conaissait pas le nom. Et cette garçon/fille avait des cheveux coupés aux carrés, légèrement dégradés. Il semblait minuscule autour de ces gens plus agés que lui, il/elle devait avoir 9 ou 10 ans, voire 11.
Ivan leva la main et sans attendre qu'on l'interroge il lança d'une voix intelligible et bien forte.


" Bon, on commence le cours quand ? Bord... ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ithilsûl Erebûn
Élève de Remissus - Troisième année
avatar

Nombre de messages : 48
Race : Demi-sirène

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Premier cours   Sam 20 Mai 2006 - 18:40

Ithilsûl entra dans la salle et regarda autour d'elle. Fou ce qu'il y avait de nouveaux cette année. Elle repéra quand même Smetanka, Tialek, Kina aussi, juste devant elle. La dépassant en la saluant, elle s'assit à une place près de la fenêtre et regarda pensivement le soleil éclairer le lac dehors.

L'eau commençait à être vraiment bonne, au printemps, et elle aurait bien piqué une tête. Mais venir en cours ne lui déplaisait pas. En général elle n'était pas mauvaise en cours, quoique meilleure à l'oral qu'à l'écrit, et elle aimait apprendre.

Elle ramena son regard sur le... démon, probablement, vu sa tête, posté derrière son bureau. Il ne semblait pas aussi accomodant que certains profs. Bah, tant qu'il n'était pas totalement injuste, et que ce n'était pas le bordel complet dans ses cours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atemnk Caleihr
Élève de Remissus - Deuxième année
avatar

Nombre de messages : 4
Race : Démon
Âge : 18

Feuille de personnage
Statut: Actif

MessageSujet: Re: Premier cours   Dim 21 Mai 2006 - 18:59

Marek passa lentement la porte de la salle avec pour préoccupation de savoir quelles options il allait choisir. Il salua le prof. Les mêmes que la fille? PAs nécessairement, mais ça ne plairait pas à cette dernière, ce qui convenait tout à ait à l'Egyptien.

Un autre choix à faire se présenta soudain à lui. Quelle place allait-il choisir? Il se serait bien placé à côté de la fille, et, songea-t-il avec amusement, sans doute n'aurait-elle même pas osé changé de place. Mais il l'avait vue arriver en sens inverse dans le couloir et donc elle n'était pas encore assise.


oO Je suis un humain. J'essaie de me lier aux autres, en bon humain. Donc je ne m'assois pas tout seul. Oo

Il lui semblait se rappeler de plus que les jeunes humains aimaient moyennement suivre les cours. Une place inoccupée à côté d'une place occupée dans la moitié de la classe la plus éloignée du prof, donc. Cela restreignait le choix.

Quittant l'air hésitant qu'il avait pris alors qu'il se tenait immobile, il marcha jusqu'à une table vers une fenêtres et s'installa à côté d'un garçon blond avec des ailes dans le dos (Ivan).


"Salut. Moi c'est Marek."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Premier cours   

Revenir en haut Aller en bas
 
Premier cours
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Premier cours de Physique-Chimie [Noel, Libre]
» Premier cours d'anglais - Prise de contact (Junior/Senior)
» Premier cours d'équitation pour An' [Avec Lorenzo]
» Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues
» Les codages HTML de tata Melow || PREMIER COURS : création d'une boîte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
École Héméra :: Second Étage - Aile Ouest :: Cours de Démonologie-
Sauter vers: